ELWATAN-ALHABIB
lundi 29 août 2016
 
Belgique: Burkini, Manifeste-toi




 par Notre Correspondant A Bruxelles:
M'hammedi Bouzina Med


Face à l'indifférence du peuple belge de l'hallucinant débat sur le port du «Burkini», ce sont les premiers responsables politiques belges qui «allument la mèche», alors que le pays s'apprête à une rentrée sociale et politique assez mouvementée.

«Lorsque la France attrape froid, la Belgique tousse», dit un adage populaire belge. Ainsi le turbulent chef de file de la NVA (Nouvelle alliance flamande) parti séparatiste et de droite dure au pouvoir fédéral avec le parti libéral francophone, le MR de Charles Michel, se saisissent de l'absurde débat du port du «Burkini» sur les plages belges en souhaitant une loi pour son interdiction. Le Premier ministre belge, lui, répond par une esquive aussi burlesque que sournoise: «Comment distinguer un burkini d'une tenue de plongée - sous-marine - ?» et d'ajouter «cependant, lorsque cela - le port du burkini- risque de provoquer des troubles à l'ordre public, il faut que les bourgmestres - maires- puissent intervenir.» Voilà donc la Belgique angoissée pour la gestion de ses quelque 60 kilomètres de façade marine dont une quarantaine de kilomètre de plages et ports de plaisance sur la mer du Nord. Puisque la société belge n'évoque pas cette question éminemment politique du burkini, c'est donc du devoir de ses responsables politiques de premier plan de l'inciter en plaçant, via les médias belges, le burkini comme une préoccupation publique obligée. La seule différence avec la France est qu'il n'y a point d'élection majeure en perspective avant 2018 en Belgique. Une autre différence non moins importante: la Belgique a eu comme toujours, un été «pourri, c'est-à-dire avec peu d'ensoleillement, beaucoup d'orages, de vent et de pluie et des températures rarement au dessus des 21 degrés. Malheureusement ou heureusement, une canicule soudaine en cette fin de mois d'août couvre le pays depuis mardi et cessera, selon la météo, dimanche.

Six jours d'une chaleur soudaine qui ont rappelé aux responsables belges que le pays a des plages, mêmes si la mer du Nord est froide et capricieuse, et qu'il faut donc prévenir le «risque de trouble à l'ordre public» que provoquerait éventuellement une tenue de plage identifiée à l'islam, puis l'islamisme, puis le terrorisme, etc. Si l'on comprend bien, le port du burkini est un risque sécuritaire face auquel il faut légiférer, doive-t-on violer les lois sur la protection des libertés individuelles prônées par la Constitution belge. C'est vrai que la rentrée sociale et politique s'annonce «chaude»: grèves, manifestations des syndicats contre la législation du travail, mouvement des étudiants sur des réformes jugées injustes, voire ségrégationnistes (médecine par exemple), surenchère des partis flamands de droite pour une autre réforme institutionnelle, etc. Et quoi de mieux que mettre au centre du débat la question d'une tenue de plage pudique pour amuser les Belges ?

Parce que se fixer jusqu'à l'obsession sur la nudité en partie ou totale du corps de la femme sur une plage jusqu'à en faire le sujet majeur de l'actualité politique, est-il autre chose qu'une immense pièce de théâtre de boulevard des temps passés comme aimait en faire un Molière (Tartuffe) par exemple? Sauf qu'en ces temps-là l'équation était inversée: c'est la nudité de la femme qui obsédait les hommes. On condamnait au fouet (autre forme de verbalisation moyenâgeuse) la femme qui montrait ses formes ou sa nudité en public. Prendre exemple sur la France et imiter ses divagations et ses dérives populistes n'est pas si conseillé en ces temps d'inquiétude du monde sur d'autres sujets plus honorables et justes: militer et activer pour la fin des guerres en Syrie, Libye, Yémen, Irak; aider et apaiser les souffrances des centaines de milliers de réfugiés dont beaucoup se noient dans les abysses des mers; stopper la colonisation israélienne en Palestine et les souffrances endurées par les Palestiniens. Au plan interne, relancer le dialogue social avec les syndicats pour la poursuite des réformes économiques avec plus de justice sociale; donner de l'espoir à la jeunesse et relancer l'emploi, etc. Soit un peu plus de sérieux et moins de cinéma.

Quoique... cette campagne anti burkini n'est pas si anodine que cela. On sait ce qu'a vécu le peuple juif des années 20 et 30 jusqu'à l'obligation du port de l'étoile jaune qui l'a conduit dans les camps d'extermination nazis. Comme quoi, lorsque des responsables politiques occupent leur temps à surveiller l'accoutrement des gens jusque sur les plages n'est pas au final qu'une simple comédie politique, mais est plus révélateur de la pulsion des hommes qui annonce une catastrophe générale qui emportera hommes et femmes sans distinction d'origine, de croyance ou de sexe. Ca s'appelle la guerre. 
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 / décembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]