ELWATAN-ALHABIB
jeudi 29 avril 2010
 
El Watan ::Actualité
 
 

Le voile est levé sur les projets satellitaires de Washington et de Riyad contre l'Iran

http://www.journalistiques.fr/public/Iran_drapeau_des_gardiens.jpgIRNA – Le website "NahreïnNet", citant les sources proches de l'opposition au gouvernement de Riyad, a annoncé, mercredi, que les Etats-Unis et l'Arabie saoudite avaient des projets pour mettre à contribution, sur une vaste échelle, des chaînes satellitaires contre la RII.
"LBC sont des chaînes de télévision, dont l'objectif est de faire face à l'Ordre de la République islamique d'Iran et de soutenir les opposants en Iran.", peut-on lire sur le site NahreïnNet. "De concert avec les États-Unis, Riyad serait en train de concevoir des plans pour dresser l'opinion publique iranienne contre les responsables de l'Ordre islamique". " Les organisations du renseignement ,saoudienne et américaine, auraient, déjà, collaboré ensemble contre la RII, de sorte qu'avant même la tenue des élections présidentielles iraniennes, elles avaient propagé des informations déformées contre la RII.", selon NahreïnNet.

http://french.irib.ir/index.php/info/34294-le-voile-est-leve-sur-les-projets-satellitaires-de-washington-et-de-riyad-contre-liran http://french.irib.ir/index.php/info/34294-le-voile-est-leve-sur-les-projets-satellitaires-de-washington-et-de-riyad-contre-liran

 
lundi 26 avril 2010
 
El Watan::Actualité
 
 



Polygamie, voile intégral, fraude,

immigration et nationalité française

dans le shaker à amalgames

d’Hortefeux : le bouc-émissaire de rêve !

Encore une minable agitation populiste en écran de fumée

par Olivier Bonnet

http:www.plumedepresse.net/spip.php?article1400


niqabBrice Hortefeux a donc trempé sa plume dans le vomi et "a écrit vendredi à son collègue de l’Immigration Eric Besson pour lui demander d’étudier l’éventuelle déchéance de la nationalité française du conjoint de la femme verbalisée en niqab au volant, pour polygamie et fraude aux aides sociales", comme le résume Nice-Matin. En bon chef suprême des procès-verbaux, Il a d’abord "estimé dans son courrier, dont l’AFP a eu connaissance vendredi, que la contravention avait été dressée "à juste titre". Il est plaisant de remarquer que le ministre de l’Intérieur, en Sarkozie, n’a rien d’autre à faire que se prononcer sur la validité d’une contravention à 22 euros ! En outre, le motif dudit procès-verbal est en l’espèce plus que contestable : "circulation dans des conditions non aisées", à cause du niqab qu’elle portait. Or celui-ci, laissant le regard découvert, n’entrave nullement son champ de vision et nous sommes donc clairement face à une amende abusive, excès de pouvoir de la part des policiers verbalisateurs. "L’article 412-6, mentionné sur le procès-verbal, précise bien que la manoeuvre ne doit pas être gênée, explique Libération. Et que la visibilité du conducteur ne doit pas être diminuée par des passagers, des objets transportés et des autocollants posés sur les vitres du véhicule. La visibilité n’étant gênée par aucun des éléments de l’article, Eric de Caumont, avocat pénaliste et porte-parole de l’association Défense du citoyen automobiliste, estime que l’amende repose forcément sur la manoeuvre. Or, selon lui, il s’agit d’une extrapolation du texte. « L’alinéa ne concerne pas les vêtements, précise le juriste pour Libération. C’est une interprétation du code de la route qui n’a encore jamais été faite. Or le droit pénal français est régi par le principe d’application stricte de la loi. L’amende est donc discutable. » Ce qu’appuie une source de gendarmerie citée par l’AFP : « Cette infraction ne peut être relevée à l’encontre d’une personne dont la tenue vestimentaire ne lui cause aucune gêne dans l’exécution de ses manoeuvres." Ajoutons l’argument de Maître Jean-Michel Pollono, avocat de la jeune Nantaise cité par Le Point : "Si ne voir que les yeux constitue une infraction, alors il faudrait interdire au GIGN de conduire avec des cagoules !"

Une

Mais peu importe pour Hortefeux : la femme portait un voile, il convient donc d’agiter le chiffon rouge, comme le titrait fort à propos Le Courrier picard du 21 janvier dernier. Que cette majorité est pitoyable qui, devant le fiasco tous azimuts de sa politique, en est réduite à détourner l’attention de façon aussi flagrante qu’en s’agrippant à sa chère thématique de la burqa - 2000 femmes en France, estime le ministère -, en une litanie obsessionnelle. Quand explosent précarité, chômage, misère et mal-logement, l’UMP répond en criant haro sur le musulman. Rien d’étonnant à ce qu’Hortefeux se permette de prendre position en affirmant la contravention dressée "à juste titre" ; il est parfaitement en phase avec les policiers concernés, comme l’illustre le dialogue suivant, rapporté par Le Point : "Le policier m’a dit : "Je ne sais pas comment cela se passe dans votre pays, mais chez nous, on ne conduit pas comme ça". Je lui ai dit : "Chez vous, c’est aussi chez moi, parce que je suis Française". Ainsi une tenue vestimentaire, certes éminemment condamnable dans son principe, suffit à déchoir de sa nationalité une femme française, réputée ne pas être chez elle dans son propre pays ! Mais parlons-en justement, de la déchéance de la nationalité, avec ce cher Hortefeux : "Dans son petit courrier adressé à Eric Besson, il dénonce (au conditionnel) l’époux de la femme verbalisée, résume le journaliste Bruno Roger-Petit sur Le Post. Selon ses informations, l’époux de cette femme « appartiendrait à la mouvance radicale du Tabligh et vivrait en situation de polygamie, avec quatre femmes dont il aurait eu douze enfants. Au demeurant, chacune de ces femmes bénéficierait de l’allocation de parent isolé (…). J’ajoute, en outre, que ces quatre femmes porteraient le voile intégral. (...) J’ai demandé au préfet de la Loire-Atlantique de faire, sans délai, toutes les diligences utiles, auprès du parquet et des services sociaux, pour réprimer, le cas échéant, les faits de polygamie et de fraude aux aides sociales qui ont été signalées. Je vous serais très reconnaissant, en outre, de bien vouloir faire étudier les conditions dans lesquelles, si ces faits étaient confirmés, l’intéressé (NDLR : l’époux) pourrait être déchu de la nationalité française".

Minable agitation populiste de la part d’Hortefeux : "les conditions requises pour qu’un Français par acquisition soit déchu de sa nationalité, rappelle Le Monde, sont elles-mêmes strictement encadrées par l’article 25 du code civil, qui cite cinq motifs possibles : 1. S’il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ; 2. S’il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ("Des atteintes à l’administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique") ; 3. S’il est condamné pour s’être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ; 4. S’il s’est livré au profit d’un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France ; 5. S’il a été condamné en France ou à l’étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d’au moins cinq années d’emprisonnement. M. Hortefeux cite deux délits pour justifier sa requête : des "faits de polygamie" et de "fraude aux aides sociales". Les fraudes aux aides sociales n’ayant rien d’exceptionnel, on peut supposer que le délit méritant une déchéance de nationalité dans l’esprit du ministre soit celui de polygamie. L’homme n’ayant, a priori, pas été condamné pour ce superdupontdélit, quatre des cinq motifs cités par le code de la nationalité sont inopérants. Reste à démontrer qu’il s’est "livré au profit d’un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France". L’anti-France est donc parmi nous ! Peu importe pour nos UMPistes que la déchéance de la nationalité n’ait ici aucun fondement, elle est le symbole de leur croisade et tous se jettent avec avidité sur ce nouvel os à ronger. Les plus fâcheux sont de sortie, cités par L’Express, à commencer par le destinataire de la missive hortefesque : "Si ces faits sont avérés, ils sont insupportables et la justice doit être saisie", a affirmé M. Besson dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui en France dimanche. "Si une condamnation intervient, des sanctions pénales seront prononcées et j’étudierai alors avec la Garde des sceaux l’éventuelle déchéance de nationalité de cette personne", explique le ministre de l’Immigration".

drapoAllons bon, voilà la mère Alliot-Marie convoquée, elle qui a encore donné de sérieux gages de sa nullité à l’occasion de l’affaire récente d’ "outrage au drapeau". "Mercredi 21 avril, la ministre de la justice, Michèle Alliot-Marie, a demandé que des poursuites pénales soient engagées après la diffusion d’une photographie montrant un homme s’essuyant les fesses avec le drapeau français", rapporte Le Monde. Mam joue donc elle aussi à Superdupont. "On peut penser qu’il y a déjà en l’état actuel du droit des moyens juridiques pour sanctionner un acte aussi intolérable contre le drapeau français", a déclaré Guillaume Didier, porte-parole du ministère de la justice. (...) Pour la chancellerie, l’enquête pénale confiée au parquet de Nice devra déterminer si le délit d’outrage prévu par la loi est constitué. Selon l’article 433-5-1 du code pénal, "le fait, au cours d’une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, d’outrager publiquement l’hymne national ou le drapeau tricolore est puni de 7 500 euros d’amende", ainsi que de six mois d’emprisonnement lorsqu’il est commis en réunion." (...) Eric de Montgolfier, le procureur de la République de Nice chargé d’engager les poursuites, avait déjà été saisi en mars et estimé que le délit n’était pas constitué. "Il y a un mois le préfet m’avait saisi. Je lui ai notifié ma décision de classement le 30 mars. Le Conseil constitutionnel a rendu le 13 mars 2003 une décision affirmant que sont exclues du champ d’application de la loi les œuvres de l’esprit", a expliqué Eric de Montgolfier, mercredi 21 avril. Par ailleurs, "l’outrage doit être commis lors d’une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, ce qui n’est pas le cas", a-t-il estimé. [La photographie a été primée lors d’un concours photographique organisé par la Fnac de Nice, manifestation privée dont on ne sache effectivement pas qu’elle soit "organisée ou réglementée par les autorités publiques", Nda] "J’ai informé la garde des sceaux de la décision que j’avais prise", a-t-il ajouté." Oeuvre de l’esprit et manifestation privée, deux raisons qui empêchent ici toute sanction : double zéro à la garde des Sots. Qui ne désarme pas : "Pour la ministre, il faut faire « évoluer » la loi si elle ne prévoit pas de sanctionner un « acte aussi intolérable", annonce Libération. En supprimant la liberté artistique ? Ce qui est "intolérable", c’est l’interminable dérive de la minorité présidentielle aux abois, qui s’illustre à merveille dans les suites de l’affaire du PV de Nantes.

Avant de digresser sur les effarouchements virginaux de Mam, nous étions sur le point de passer en revue les réactions du côté de l’UMP à l’encontre de l’époux de la voilée verbalisée. "Les plus fâcheux sont de sortie", commentions-nous en commençant par la vile figure de traître, Eric Besson. Poursuivons le casting : "le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, a salué "la démarche du ministre de l’Intérieur" qui "exprime la nécessaire fermeté dont notre société doit faire preuve à l’encontre de ceux qui méprisent nos règles, détournent nos procédures et profitent de manière inqualifiable de l’hospitalité française", écrit L’Express, qui ne nous épargne ensuite pas la saillie de l’ancien petit vendeur d’assurances : Le secrétaire général de l’UMP Xavier Bertrand a également estimé que "ce qu’a dit Brice Hortefeux est frappé au coin du bon sens et rappelle qu’en France, il y a des droits et des devoirs". Bonne réaction du député PS Jean-Marc Ayrault, qui proteste : "La situation de cet homme est connue depuis un bon moment par les services de l’Etat, la Caisse d’allocation familiales. Pourquoi rien n’a été fait ? Pourquoi feint-on aujourd’hui de découvrir cette situation ?" Mais parce que c’est vendeur, ça, coco ! La technique classique de la droite, et singulièrement des sarkozystes, consiste en la fabrication de bouc-émissaires pour dresser les gens les uns contre les autres et voiler, c’est vraiment ici le cas de le dire, les vrais problèmes. Pensez alors si l’affaire de nos fondamentalistes nantais représente une aubaine pour ces manipulateurs d’opinion ! brpLaissons la conclusion à Bruno Roger-Petit : "Jouant des astuces de l’ultra-médiatisation que son initiative ne peut manquer d’entraîner, le ministre de l’Intérieur réussit l’exploit d’amalgamer en quelques lignes musulman-intégriste-radical-polygame-fraudeur. C’est l’équation parfaite que Jean-Marie Le Pen lui-même n’était jamais parvenu à obtenir en cinquante ans de carrière. Je vous le dis : un modèle." Ajoutons enfin que cet homme-là a été convaincu d’ "injure raciale" par le ministère public lui-même lors de son procès du 16 avril dernier, dans une grande discrétion médiatique. Et qu’à la tête du ministère de l’Intérieur de la République française, malgré cette marque d’infamie, il persiste plus que jamais à souffler sur les braises de l’islamophobie. On ne peut même plus l’accuser de multiplier les provocations : Hortefeux lui-même n’est qu’une énorme provocation vivante ! Reprenons donc la conclusion de notre précédent billet à lui consacré (Hortefeux-la-honte, démission !), qui tombe aujourd’hui encore à point : "Hortefeux et ceux qui le confirment à son poste - François Fillon et Nicolas Sarkozy - déshonorent la France bien plus sûrement qu’en s’essuyant les fesses sur son drapeau".

Mise à jour : un fâcheux manquait à l’appel, le voilà ! "Alors que l’on commence à mettre en doute la légitimité du gouvernement de demander la déchéance de la nationalité française au mari de la conductrice voilée, Jean-François Copé, chef de file des députés UMP, apporte son soutien au ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, mentionne Le Post. Invité ce dimanche du Forum J, Jean-François Copé juge "que le ministre de l’intérieur a raison de mettre les pieds dans le plat". Il défend son propos en déclarant : "Je le soutiens tout à fait. Dans une société démocratique, il y a des choses qu’on peut faire et d’autres qu’on ne peut pas faire". Comme par exemple déchoir quelqu’un de sa nationalité quand aucun texte ne l’y autorise ! Or c’est exactement ce que propose Hortefeux... Est-ce digne d’une "société démocratique" ?

Le dessin représentant Hortefeux en Superdupont provient du blog de Kamel
 
samedi 24 avril 2010
 
EL Watan ::Actualité
 
jeudi 22 avril 2010
  Les sionistes démasqués restent bouche bée face à l'éloquent Michel Collon
 
 
L'American Enterprise Institute propose l’assassinat des leaders politiques iraniens

22/04/2010

Un professeur à l’American Enterprise Institute, AEI a proposé l’assassinat des leaders politiques iraniens, afin de parvenir au changement du gouvernement en Iran.


Michael Robin a estimé que cette stratégie est plus efficace et plus rapide que l’option miliaire.

Selon lui, avec l’assassinat des commandants militaires iraniens et l’adoption d’autres mesures, sans donner plus de précisions, on pourra atteindre cet objectif : le changement du régime.


www.almanar.com.ib

 
mardi 20 avril 2010
 
Bombe électromagnétique contre l’Iran : nouveau scénario d’une guerre de nerfs






C’est le dernier cri lancé dans le monde des rumeurs et des contre rumeurs aux sources ambigues qui grouillent au Proche Orient.

Au départ, les menaces de frappes contre l’Iran évoquaient une attaque aérienne, impliquant des missiles air-sol lancés à partir d’appareils de chasse. Il fut question d'une banque de cibles élaborée par les Américains et les Israéliens.

Il fut ultérieurement question d’attaques de missiles mer-sol, à partir des navires de guerre israéliens ou américains qui traversaient l’entourage maritime de la République islamique, escortés d’une large couverture médiatique.

Plus tard, les bombes anti bunkers sont rentrées dans l’arène médiatique destinées à viser particulièrement des installations souterraines nucléaires.

Alors que ces dernier temps, l’on a constaté que c’est la bombe atomique qui a été particulièrement arborée, dans des articles de presse et des centres de recherches.

Or, tout récemment le scénario du recours à la e-bombe, connue également sous l’appellation de bombe EMP ou IEM (bombe à impulsion électromagnétique) est tout à coup évoqué.

Les produits médiatiques précisent que c’est l’entité sioniste qui l’envisage pour entraver le programme nucléaire iranien.

En principe, ce projectile classifié parmi les armes de destructions massives et qui n’a jamais été utilisé, ne tue personne, et ne détruit rien. Largué pour exploser dans l’air, il sature l’environnement de toutes longueurs d’ondes et neutralise tous les systèmes électroniques et éclectiques qui se trouvent sur son chemin : y compris les téléphones portables. Bien entendu, devrait être concerné par ce bombardement tout le système électronique qui revient aux installations nucléaires, notamment celles situés dans les bunkers souterrains, pour soi-disant paralyser tout éventuel recours à un armement nucléaire, selon les assertions israéliennes.

Sachant que le recours à l’e-bombe n’est pas sans inconvénient majeur : son champ d’action, pour être efficace est néanmoins beaucoup trop large. Si l’Iran est frappé, le champ électromagnétique qu’il propulsera gagnera toute la région : la Turquie, l’Irak, le Golfe, le Pakistan, le Caucase, l’Asie mineure et tout le Moyen Orient. Voire même l’entité sioniste. En passant par toutes les bases américaines disséminées autour de l’Iran. Les rendant également inopérantes.

A quoi bon évoquer ce scénario?

Question de faire parler sans cesse de l’Iran, de brandir sa soi-disant menace nucléaire, de semer la hantise de frappes militaires imminentes, de leur mettre en scène des scénarios apocalyptiques.

Le tout pour récolter par le harcèlement les fruits politiques escomptés. Dont, pour le moment, un durcissement des sanctions au sein du Conseil de sécurité.

Si ça ne marche pas, il faut s’attendre à une nouvelle mise en scène avec un autre armement médiatisé dans des films américains, propulsée au devant de la scène…


Articles de Leila Mazboudi publiés par Mondialisation.ca
 
dimanche 18 avril 2010
 

En Plus de la déportation, le nettoyage ethnique apprécié par les juifs


Les colons sionistes, qui ont spolié des terres en Cisjordanie, ont saccagé une mosquée du village de Huwwara, après l’assaut du village de Naplouse très tôt le mercredi 14 avril 2010. Les colons usurpateurs de terres ont attaqué le village a 2 heures du matin, ont dessiné une étoile sioniste sur la mosquée ainsi que des graffitis racistes et antisémites.

Les juifs sionistes ont décidé d’utiliser les mêmes procédés que les nazis.

Dans cette rafle, deux véhicules de particulier ont également été brulé par les juifs sionistes dans ce même village appartenant a Ziad AbdAllah Theeb et Sameer Ibrahim Zahar. Ils ont aussi percuté le véhicule du frère de Zaher.

Non content de s’attaquer aux biens et aux personnes, les juifs sionistes ont arraché 300 oliviers. Ben gyir, le juif sioniste porte parole du parti fasciste juif a déclaré pour justifier leur haine des arabes : « nous parlons d’un village hostile qui a été la source d’un grand nombre d’attaques violentes ». Cependant, ce fasciste juif a été incapable de préciser les fameuses attaques ou les personnes qui ont agressés. Ceci dit, c’est toujours la même excuse avec les juifs sionistes : ce sont toujours les autres qui sont coupables, même leur victime.

en 2009, les extrémistes juifs sionistes ont brulé une mosquée dans le village de Yassuf. Tous les jours, les juifs sionistes utilisent leurs barbaries pour un nettoyage ethnique et confessionnel pensant que leur yahvé leur a donné une mission messianique d’épuration.

Soyez assurés que le régime de fasciste sioniste ne punira pas les coupables pour avoir porté des propos racialiste, et Sali la mosquée. Mais Dieu agira en temps et en heure, comme Il a détruit le temple sodome a plusieurs reprises.
 
samedi 17 avril 2010
  Actions contre l'inauguration de la place Ben Gourion
 
 
L'inauguration de l'esplanade Ben Gourion mise à mal


Soumis par Omar

* Communiqué

Les sionistes nous trouvent partout en travers de leur chemin. La légitimité du régime le plus raciste du monde a du plomb dans l'aile. Bien ou quoi?

Les images tournent en boucle sur les chaînes arabes, euronews, le journal de France 3, et nos amis de Palestine nous remercient d'avoir fièrement défendu la cause de la justice.

Tous les militants ont finalement été relâchés. L'unité est notre force.

Voici quelques premiers éléments :

Sur "la feuille de chou" :

"A l`instant même où l’inauguration se déroulait, un drapeau palestinien a été déroulé tout en hauteur de l`Arc de Triomphe! Des journalistes racontent combien c`était beau et impressionnant. Dans le même temps, un autre groupe fonçait vers le lieu de l`inauguration, via un bateau mouche dans la Seine! Énorme moment de panique pour ces messieurs-dames, et pour la police. D`après des journalistes, les policiers avaient securisé la tour Eiffel et ‘avaient pas du tout pensé à l`Arc de Triomphe, encore moins à la Seine! La correspondante de Yediot Ahronot, ultra vexée, disait à ses collegues qu`il ne manquerait à ces protestataires que de descendre du ciel!"

Communiqué des militants :

L'hommage parisien à Ben Gourion mis à mal

Plusieurs manifestants gardés à vue

Des jeunes militants solidaires du peuple palestinien, dont des membres du NPA, de la CNT, d'Europalestine, de Génération Palestine, de la GUPS, la CCIPPP, Respaix conscience musulmane et de la coordination interfacs Palestine, ont réussi aujourd'hui à fortement perturber les festivités officielles de l'inauguration de la promenade Ben Gourion.
Malgré un dispositif policier important, un groupe embarqué sur un bateau-mouche a atteint le lieu de la cérémonie qui se déroulait ce jeudi à 10h45 en présence du Maire de Paris Bertrand Delanoë, de Rachida Dati, Maire du 7ème, et de Shimon Pérès, le président israélien. Plus de 40 militants, munis de drapeaux palestiniens, de fumigènes et de cornes de brume, ont déroulé une banderole « Ben Gourion, Pérès, criminels, Delanoë collabo ». Semant le trouble parmi le gratin de la collaboration avec Israël, leur protestation non-violente faisait écho aux centaines de manifestants rassemblés au Pont de l'Alma.
Au même moment, l'Arc de Triomphe a été recouvert d'un drapeau palestinien géant.




Les militants de ces deux actions ont été interpellés par les forces de l'ordre. Cinq d'entre eux ont été placés en garde à vue suite aux accusations fallacieuses de la responsable du bateau. Un rassemblement de plusieurs dizaines de personnes a permis d'assurer leur libération à 19h30.

La mobilisation doit continuer contre la collaboration de la Mairie de Paris avec le régime d'apartheid israélien, faites savoir à Delanoë et tous les élus parisiens votre indignation : www.urgence-gaza.net
 
mercredi 14 avril 2010
 
A la phrase "LA PLUPART DES TRAFIQUANTS SONT NOIRS ET ARABES", je réponds : "LE VOLEUR DU SIECLE EN COL BLANC EST BERNARD MADOFF"

par YAMELA







Descriptif/Commentaire LBS : Je demanderai simplement à Zemmour, au-delà du fait qu’il occulte la réalité sociale des habitants de la banlieue, pourquoi il ne parle jamais de tous ces Français d’origine Afro-maghrébine qui, pour la grande majorité, ne posent pas de problème et essaient tant bien que mal de s’en sortir... Quand tous ces "Noirs et Arabes", dont parle Zemmour, seront au niveau de Madoff dans l’escroquerie, ou de certains hommes et femmes politiques, pour ne prendre comme exemple que M. Pasqua, poursuivi pour "corruption" et "complicité et recel d’abus de biens sociaux" (Quelques millions d’euros, S’IL VOUS PLAIT !), et être définitivement condamné à dix-huit mois de prison avec sursis, alors, Zemmour parlera certainement d’intégration réussie au sein de cette partie de la population Française... Zemmour n’a toujours pas dit un mot sur la mort de SAID BOURARACH, père de famille de 2 enfants, aimant et honnête, violenté, « tazé » et jeté dans le canal de l’Ourcq, par le GANG des RATS de Pantin ???... (LBS)




On n’en est pas à la première de monsieur Zémmour qui s’érige en digne analyste des minorités de France sur tous les médias qui lui ouvrent grandement leurs portes pour qu’il y laisse libre cours à ses inepties sur certains.

la dernière histoire concernant ce type pour laquelle j’ai été choqué fut lorsqu’il a osé affirmer ceci : " L’esclavage des noirs a été inventé par les noirs, en Afrique, c’est eux qui vendent les autres noirs parce qu’ils n’ont aucune conscience de la fraternité noire, ça n’existe pas", je n’ai pu que me réjouir de la réplique qui lui a été apportée par MBOA sur son blog mboangila.afrikblog.com/archives/2007/10/14/6529803.html , lui demandant si lui en tant que israélite français comme il se définit, il trouvait qu’il a toujours existé une solidarité entre israélites car comme le souligne la bible Jésus israélite avait bien été vendu par ses frères.

Aujourd’hui faisant fi de tout versant social dans son analyse, Zémmour attribue le trafic de drogues aux noirs et arabes en France. Ceci sans signifier que les populations les plus pauvres de ce pays sont noires et arabes, que les quartiers populaires pour beaucoup abandonnés à eux même sont majoritairement occupés par des noirs et des arabes, que les arrières grands parents de beaucoup de ces pauvres aujourd’hui ont défendu la France pendant la 2éme guerre mondiale et ont aidé à la bâtir après et qu’ont-ils eu en retour ? le bonheur d’être cantonnés en périphérie dans des tours pour la plupart.

Il pourrait s’avérer que ce constat soit juste, mais s’il fallait juger les trafics de drogues comme inhérents à des origines ethniques éludant tout constat socio-économique et historique, alors là on trouverait des poux sur la tête de tout le monde.

Pour sa théorie monsieur Zémmour sera largement servi car il peut donner pour exemple les états unis, le Brésil, l’Afrique du Sud... où beaucoup de trafiquants de drogues sont noirs mais d’autre part il ne faut pas oublier l’histoire sociale de chacune des parties. Aux états unis comme au Brésil, les noirs ont subi l’esclavage pendant des décennies et ’n’ont jamais reçu malgré son abolition des dédommagements pour le préjudice qu’ils ont subi, en Afrique du Sud ils ont connu l’apartheid et n’ont reçu aucune compensation non plus. On s’aperçoit que dans ces cas cités les populations impliquées dans ces trafics sont les plus démunies socialement.

J’apprécierais ce genre de remarque de la part de monsieur Zemmour le jour où il pourra m’expliquer l’avidité de certains qui bien qu’ayant les poches qui débordent veulent toujours s’engraisser, je lui accorderait un peu de crédit quand il osera aller mener une petite enquête dans le milieu de la haute finance comme Denis Robert à ses risques et périls.

Prenons donc pour exemple au pif Bernard Madoff qui est le voleur du siècle, les petits sous des trafiquants de drogues que bien sur je ne supporte pas sont-ils comparables aux milliards détournés par ce monsieur ?, puis-je me permettre d’associer ses forfaits à ses origines ethniques sans être taxé de je ne sais quoi ? et même puis-je extrapoler ses forfaits à tous ceux de même origine ethnique que lui travaillant dans le milieu de la finance ? puis-je insinuer que contrairement aux noirs en général ceux de son origine ethnique ont eu des compensations pour les crimes qu’ils ont subi par le passé mais continuent de piller ? puis-je dire au final que d’une part certains lésés socialement pratiquent des trafics à petite échelle pour SURVIVRE alors que d’autres le pratiquent à grande échelle pour ASPHYXIER des milliers de vie sur la planète toute entière ?

Monsieur Zemmour me rappelle ces adeptes de téléréalités américaines reprises en France par tf1 dans ses émissions comme le "droit de savoir" de monsieur Villeneuve où on voit des petits trafiquants traqués par des hélicoptères et autres courses poursuites en voitures, c’est ça la réalité des trafics et des vols sur cette terre pour le journaliste Zemmour, voilà sa réalité en ce qui concerne les trafics sur cette planète, le top étant de constater à chaque fois un noir ou un arabe sous les feux des projecteurs en mauvaise posture le conforte dans cette opinion. Il ne faut pas trop lui en demander à notre journaliste du figaro, s’en prendre aux plus faibles de la société le met à l’abri de toute poursuite judiciaire par des associations estampillés antiracistes pour qui le 2 poids 2 mesures est une règle d’or.

La porte est ouverte en France aujourd’hui à toute crasse que l’on veut déverser sur ses minorités noires et arabes, l’action rapporte bien sur le marché et les débiteurs de ce genre de discours sur nos médias de merde s’arrachent à prix d’or, la preuve par la pluralité des plateaux médiatiques offerts à monsieur Zemmour pour pérorer, alors pourquoi se gênerait-ils ? il a la latitude de plateaux et de liberté pour débiter ses inepties, conforté par les dires des acolytes Finkielkrault, Redeker, Fogiel ....qui malgré leurs ignobles paroles et actes ont trouvé refuge auprès d’associations dites antiracistes et ont reçu l’absolution médiatique contrairement à un Dieudonné par exemple qui dénonçant la colonisation est devenu l’homme à abattre.

Vous savez désormais ce qui vous reste à faire pour occuper les devants de la scène médiatique en France comme journaliste, écrivain, philosophe.... sortir son gourdin par ci, se prosterner ou se taire par là, fermer les yeux ici, les écarquiller par là ...

On sait tous dans notre société que prédomine le proverbe " à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire", le péril aujourd’hui en France pour journaleux, intelleux, politicons est de s’en prendre comme bon leur semble aux minorités arabes et noires, le péril étant moindre car on ne risque rien et bien sur la gloire bien que funeste souvent étant au rendez-vous, on se voit pour un soir titré chantre de la liberté d’expression, réaliste pour les fans du droit de savoir de tf1, réac pour certains extrémistes dont on guette le vote aux prochaines échéances électorales....,le péril de nos jours ne doit plus forcément être quelque chose de noble (justice, indépendance, liberté...), bref comme une grosse merde, l’essentiel c’est que ça pue un instant, même si c’est de courte durée au moins elle aura senti mauvais et mis à mal les narines de certains.

Les voleurs et trafiquants en cols blancs peuvent dormir tranquilles dans une France avec des journalistes à la Zémmour.

Mais si liberté de parole il y a, alors elle doit être la même pour tous, un autre à la place de monsieur Zemmour aurait depuis longtemps été mis au placard médiatique, bien que je ne le lui souhaite, je me demande pourquoi lui, Finkielkraut, Redeker, Frêche... et pas des Dieudonné, Soral, Nabe dans cette France qui revendique la liberté d’expression pour tous ?
 
  Sirat Alizza rencontre Dieudonné [Partie 1]

Sirât Alizza rencontre Dieudonné [Partie 1]
envoyé par siratalizza. - Gag, sketch et parodie humouristique en video.
 
  Sirat Alizza rencontre Dieudonné [Partie 2]

Sirat Alizza rencontre Dieudonne [Partie 2]
envoyé par siratalizza. - Plus de vidéos fun.
 
vendredi 9 avril 2010
  Rassemblement pour Saîd,victime de la barbarie Sioniste
object width="480" height="270">
Rassemblement pour Saïd , Victime de la Barbarie des juif
envoyé par justice-pr-said-bourarach. - L'info video en direct.
 
jeudi 8 avril 2010
  6 Sionites tuent Saîd,vigile à Bobigny(31 mars 2010)
 
mercredi 7 avril 2010
  Civils tués par la horde US à Baghdad
 
dimanche 4 avril 2010
 

Les terroristes du métro de Moscou servent de couverture aux services secrets des États-Unis, selon le Conseil de sécurité de la Russie



redaction@mecanopolis.org
Dimanche 4 Avril 2010

Les terroristes du métro de Moscou servent de couverture aux  services secrets des États-Unis, selon le Conseil de sécurité de la  Russie

Le Conseil de sécurité de la de la Russie à la Douma (Parlement) estime que Dokou Oumarov n'a rien à voir avec les attentats perpétrés dans le métro de Moscou, et que sa revendication n'est qu'une campagne de propagande destinée à amplifier les capacités réelles des séparatistes du Caucase. Certains parlementaires du Conseil de sécurité n'hésitent plus à pointer du doigt les Etats-Unis qui, selon eux, se cacheraient derrière ces attaques terroristes.

« La revendication par Dokou Oumarov des attentats terroristes du métro de Moscou doit être vérifiée », a indiqué hier Guennadi Goudkov, vice-président du comité de sécurité à la Douma, sur les ondes de la radio russe « Echo de Moscou ».

« Nous sommes conscients que cela ne pourrait être qu'une campagne de propagande destinée à amplifier la capacité des rebelles qui sévissent dans le Caucase. Nous devons trouver les terroristes qui se cachent derrière ces attaques ainsi que leurs commanditaires », a encore indiqué M. Goudkov.

Cette déclaration confirme les doutes que nous avons exprimés sur Mecanopolis, le jour même des attentats, en publiant une vidéo, datée du 19 février dernier, où Dokou Oumarov faisait état des difficultés financières rencontrées par les forces séparatistes du Caucase (lire à ce propos Entretien avec le commandant des séparatistes du Caucase).

Le cafouillage des communiqués, jeudi 1er avril, tendrait plutôt à accroitre encore ces doutes. Un porte parole de l'Emirat du Caucase avait d'abord réfuté que l'organisation soit à l'origine de ces attaques avant que Dokou Oumarov, dans une nouvelle vidéo, ne les revendiques (voir notre article Confusion autour de la revendication des attentats de Moscou).

Les États-Unis dans le collimateur

Après les déclaration de Viktor Jirinovsky, mardi dernier, qui indiquait sans détour que « Ces deux attentats dans le métro de Moscou s’inscrivent directement dans un plan de destabilisation de la Russie, élaboré à Londres par les services spéciaux britanniques et étasuniens » (lire Les attentats de Moscou sont l’œuvre des services spéciaux américains et britanniques), de nombreux députés du Conseil de sécurité de la Russie lui emboite le pas aujourd'hui.

Ainsi, le chef de file de ces parlementaires, Gadzhimet Safaraliyev, a indiqué hier que « les terroristes du métro de Moscou servent de couverture pour une organisation plus puissante. qui est à l'origine de ces attentats : les services secrets des États-Unis. Nous avons d'ailleurs des éléments qui nous permettent de penser que ces attaques ont été préparées en Géorgie ».

« Les commanditaires sont les mêmes que ceux qui ont planifiés l'attentat du train Nevsky Express, en novembre 2009, et pour lequel nos services fédéraux (FSB) savent qu'il n'y a aucune implication des rebelles du Caucase » a encore indiqué M. Safaraliyev.

Spencer Delane, pour Mecanopolis

Sources : Al-Kavkaz, Lenta.ru, NEWSru.com

Reproduction autorisée avec indication des sources

 
samedi 3 avril 2010
 

Tel-Aviv-Washington-Londres : axe du mal, architectes du crime contre l'Humanité


Israël continue à refuser, en toute souveraineté, d'obtempérer aux résolutions de l'ONU qui est, pourtant «sa mère» à qui il doit l'existence. Il ne se soumet à aucune d'elles.

Il ne se gène aucunement à les rejeter les unes après les autres comme des raquettes de cactus avec une arrogance criminelle, narguant outrageusement l'opinion internationale et… arabe tout particulièrement.



faridmerrad@alterinfo.net
Samedi 3 Avril 2010

Tel-Aviv-Washington-Londres : axe du mal, architectes du crime  contre l'Humanité

L'état hébreu agit dans une totale impunité parce que conforté, en cela, par Washington et encouragé par Londres. Deux Alliés indéfectibles du crime organisé contre l'Humanité en Irak, en Afghanistan et, peut-être, bientôt en Iran. Auquel cas, il faut ajouter la division et la désunion des gouvernants arabes face à l'ennemi commun, non seulement aux Palestiniens, mais à tous les Arabes. Nos dirigeants, aux cœurs arides et esprits desséchés, le savent trop bien mais refusent de l'admettre. C'est un véritable «crash» nationaliste que vit, aujourd'hui, la Nation arabe dans sa chair en ce que ses politiques n'ont aucune culture sur «la grammaire» politique des puissances mondiales.

Ils feignent d'oublier que le monde d'aujourd'hui est la maison du fort.
Autrement formulé, de nos jours, il faut « ÊTRE » ou ne pas naître. Avec plus d'un millier de morts et près de 5.000 blessés en trois semaines d'agression, en 2009, cela dépasse le simple massacre pour prendre des proportions d'un véritable génocide, voisin du nettoyage ethnique, au vu et au su des puissances mondiales et surtout sous le regard impuissant des dirigeants arabes. Et ce n'est pas assez. Israël continue et continuera de tuer les Palestiniens aujourd'hui et demain et toujours.

C'est la loi du plus fort. Faibles et divisés, les États arabes ne trouvent rien de plus urgent que de se perdre en réunions aussi stériles qu'inutiles en raison de leurs dissensions et pleutreries séculaires. Ils ne décident jamais rien contre leur maître Israël ou, tout au plus, décident ce qu'ils n'oseront jamais entreprendre si ce n'est de petites condamnations du bout des lèvres sur les ondes des radios et TV, juste de quoi redorer leur conscience
(?) et se refaire une virginité (violée depuis longtemps), devant leur opinion respective. Israël n'est pas à son premier raid sur un pays arabe. D'autres ont précédé, sur l'Irak durant la guerre Iran/ Irak, sur le Liban en 2007.

Il est à son énième agression sur le territoire palestinien faisant fi des Droits de l'Homme (arabe) les plus inaliénables: « le Droit à la vie », sans le moindre scrupule ni envers les femmes, ni envers les enfants, ni envers les vieux. Jamais les dirigeants arabes n'ont osé relever le défi-comme au temps de Boumediène, Nasser… - en pourvoyant leurs frères Palestiniens en armes lourdes et/ou en intervenant militairement pour bombarder collectivement Tel-Aviv et faire autant de victimes. Ne serait-ce que pour rendre aux Arabes leur dignité et puis … advienne que pourra. Les veuves et orphelins israéliens ne sont pas meilleurs que les veuves et orphelins palestiniens. Ce n'est pas la conférence de Syrte (Libye) qui pourra remédier à la situation pitoyable pour apporter une quelconque solution, ni à la Palestine, ni à Jérusalem en tant que sa capitale. Les Palestiniens se verront acculés à faire d'autres concessions aux Israéliens après moult concessions déjà faites.

Les dirigeants arabes ont-ils définitivement perdu leur cœur pour ne garder que leur corps (politique) empaillé et inerte ? En tout «État» de cause, ils semblent se complaire dans leur torpeur légendaire. Pourtant, tous les peuples arabes savent qu'Israël n'est pas l'ennemi des seuls Palestiniens ou du Hamas, mais de tous les Arabes de l'Atlantique au Golfe persique. Les gouvernants feignent-ils de l'ignorer ? Aussi, tout un chacun sait qu'il est le 51e État d'Amérique implanté en plein cœur du monde arabo-musulman pour s'approprier son énergie (pétrole et gaz naturel).

Les Israéliens ont fait usage de véritables armes de destruction massive, pourtant interdites, contre des civils ghazaouis désarmés qui ont servi de cobayes aux chercheurs militaires américains qui ne cessent d'innover et de développer celles-ci (armes à destruction massive) devant le monde entier. Il faut être un réel « État-voyou » pour fouler aux pieds toutes les résolutions internationales de l'ONU, de Genève, des Droits de l'Homme et de ne pas s'y conformer, soutenu en cela par d'autres États tout aussi boucaniers et flibustiers. Hamas ne fait que défendre la Terre Sainte de ses aïeux. Utiliser des missiles au phosphore blanc interdits sur une région où la densité moyenne par habitant au kilomètre carré est la plus élevée au monde (plus de 4.000 habitants/km2) relève de l'immoral. Tels sont, donc, «ces hommes qui se prétendent civilisés» (???), qui détruisent l'Humanité. Les dirigeants arabes doivent cesser de compter sur les États-unis et d'en faire un allier pour trouver une solution de paix au Proche-Orient. L'équipe d'Obama avait annoncé la couleur de sa feuille de route politique: elle ne négociera jamais avec Hamas tant qu'il n'aura pas reconnu l'État hébreu. Les jeux sont faits. Les dirigeants arabes doivent savoir à quoi s'en tenir et, par conséquent, assumer pleinement leurs responsabilités morale et politique devant Dieu, l'Histoire, leurs peuples et la Nation toute entière. Ils n'ont rien à espérer de l'équipe Obama. Les quatre vingt-dix minutes d'entretien Nétanyahou/Obama n'ont abouti à aucune résolution concrète pour la paix au Proche-Orient.

Il est aussi clair que l'eau de roche que ces agressions ne sont pas seulement une expédition punitive contre le seul Hamas, mais une démonstration de force ferme et catégorique à l'attention de tous les États arabes velléitaires qui envisageraient, un jour, se mesurer à l'hégémonie sioniste.

Si ces derniers décident, un jour, à surpasser leur ego et resserrer leurs rangs, ils pourront infléchir, non seulement les États-unis et leur allié criminel, mais l'Occident dans son ensemble. Ils ont tous les atouts en leur faveur pour sortir de leur vassalité vis-à-vis de l'Occident: les 75% de l'énergie mondiale (pétrole et gaz) se trouvent en territoires arabo-musulmans, le canal de Suez, les richesses des sols et sous-sols, la position géographique méditerranéenne enviable, la parfaite maîtrise des langues étrangères (français et anglais), les moyens humains et autres.

En plus, les pays arabes ont deux ciments sociaux solides qui ne perdent jamais de leur teneur: la même langue (l'arabe) et la même religion
(l'Islam) pour former une nation forte, soudée, puissante et instruite. Si les Arabes venaient à s'entendre (ne pas se leurrer, ce jour ne «pointe» point à notre horizon) pour refuser de vendre leurs énergies: pétrole et gaz, à l'Occident comme ce fut le cas en 1973, ils pourraient en faire une arme à «désolation» massive.

Ils parviendront à infléchir les alliés irascibles d'Israël pour les obliger à rouler à bicyclette faute de carburant et à transir de froid en hiver, faute de gaz. Mais nos gouvernants seront-ils à même de prendre un pareil courage - (que dis-je ?) - un pareil risque ? Ceci relève de la chimère. Toute honte bue, ils restent rivés à leur pouvoir, depuis des lustres, grâce à l'appui «conditionnel » des États-unis, leur bénédiction et leur volonté plutôt que ceux de leurs peuples respectifs.

Bien que Ghaza vive au rythme cyclique des raids israéliens et souvent à huis clos depuis fort longtemps, avec leurs lots réguliers de morts, de blessés, de destructions des supra et infrastructures de toute la région, les dirigeants arabes multiplient inutilement leurs réunions infructueuses comme celle de Syrte qui, à l'instar des autres, n'apportera rien de nouveau, encore moins de concret si ce n'est une humiliation supplémentaire. Ils se permettent, même, le luxe de faire passer leurs dissensions au-dessus de ce qui est plus urgent: imposer aux Israéliens un processus de paix durable, fiable et viable. Huit (08) chefs arabes étaient absents, comme si cela ne les concernait nullement. Il s'agit, pourtant, du deuxième Sanctuaire musulman et de la troisième Mosquée sacrée. On se réunit à Qatar et au Koweït pour le cessez-le-feu, à Syrte contre la judaïsation de Jérusalem. Honnêtement, peut-on gagner des guerres à partir des salons cossus? C'est prendre ses rêves pour des réalités. C'est ce qui encourage l'État hébreu à perpétrer et encore perpétuer ses agressions à répétition sur les Palestiniens. Ces derniers ne comptent plus sur aucun des États arabes en raison de leur lâcheté. Que faut-il de plus à nos gouvernants pour revenir à la raison et former une nation une et indivisible, forte et soudée ? Que leur faut-il de plus pour comprendre qu'il est temps de penser à la nation et cesser de «panser» leurs régimes folkloriques plus que politiques, des systèmes antiques et révolus qui ne répondent à aucune ambition si ce n'est à celle qui veut les tenir en vie sous perfusion au grand dam de la nation tout entière? Le Tribunal pénal international (TPI) n'est pas fait pour juger Tel-Aviv, Washington ou Londres - véritables architectes du crime contre l'Humanité - pour empêcher la Judaïsation d'El Qods Ech Charif. A la cadence où vont les choses, il faut s'attendre à la judaïsation de toute la Palestine sous le regard impuissant des Arabes. L'État hébreux voit grand et … pense loin. C'est le regard des dirigeants arabes qui est étriqué. Ils refusent de penser plus loin que le bout de leur pouvoir, souvent usurpé. Par exemple, aucune sanction n'a été prononcée à l'encontre d'Israël en 2009. Il a fallu qu'elle vienne du Président vénézuélien Hugo Chavez lorsqu'il a «chassé» l'ambassadeur d'Israël de son pays. Est-il plus arabe que les Arabes eux-mêmes ? Honte à toute la nation !

Mohammed GUÃTARNI
Docteur ès lettres Maître de Conférences Université de Chlef Le Quotidien d'Oran/ Algérie.
 
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]