ELWATAN-ALHABIB
mercredi 22 juin 2016
 
Une conférence régionale qui préfigure une trahison contre les Palestiniens




par Kharroubi Habib
Il peut paraître qu'en ayant contre toute attente annoncé qu'il est prêt à entamer des négociations de paix avec les Etats arabes « modérés » sur la base de la proposition de paix formulée en 2002 par la Ligue arabe, le Premier ministre Benyamin Netanyahu s'est finalement rallié à la solution des deux Etats pour la résolution du conflit israélo-palestinien. Il ne faut surtout pas se laisser berner par son prétendu revirement. Sa déclaration quant à la disponibilité de l'Etat sioniste à engager des négociations avec les Etats arabes « modérés » n'est qu'enfumage et manœuvre visant à empêcher la communauté internationale de s'impliquer dans une initiative vouée à la relance d'un processus de négociation israélo-palestinien qui lui dictera ce dont il faut discuter et résoudre.

Pour sa manœuvre, Benyamin Netanyahu s'est ménagé la complicité des deux Etats arabes de la région les plus importants : l'Egypte et l'Arabie Saoudite. En l'affaire, Israël et ces deux Etats trouvent intérêt que la manœuvre réussisse. Dans un contexte où la région du Moyen Orient est en phase de reconfiguration en marche, ces trois Etats se sont trouvés des intérêts qui ont établi entre eux une alliance qu'ils sont déterminés à rendre ouvertement effective et non plus seulement tacite. C'est un secret de polichinelle qu'avant d'annoncer qu'il est prêt à négocier sur la base de la proposition de paix arabe, Benyamin Netanyahu s'est assuré de la connivence du président égyptien et du roi d'Arabie Saoudite sur les points que les dispositions de la proposition seront renégociées aux conditions d'Israël et que la pression arabe doit s'exercer sur les Palestiniens pour qu'ils acceptent celles-ci. C'est en exécution de ce deal négocié secrètement par eux avec le Premier ministre d'Israël que le président égyptien et le monarque saoudien ont entrepris de « convaincre » l'autorité palestinienne de renoncer à son offensive diplomatique visant à impliquer la communauté internationale dans la résolution du conflit israélo-palestinien et à s'en remettre à eux en donnant son accord à une conférence régionale où Israéliens et Arabes négocieront une paix globale impliquant celle entre Israéliens et Palestiniens. Une telle conférence qui aurait du sens peu après que les Etas arabes ont fait connaître leur proposition de paix, est maintenant un piège tendu aux Palestiniens en regard des changements qui sont intervenus dans la région et les ont mis dans la situation la plus défavorable qui puisse être pour eux. L'Egypte et l'Arabie Saoudite ont désormais un agenda politique dans lequel la question palestinienne est subsidiaire et donc susceptible de leur part d'être négociée avec l'Etat sioniste de manière à renforcer et à officialiser l'alliance de fait qu'ils ont nouée avec lui. C'est probablement pour s'entendre dire cela que Mahmoud Abbas a été convié à rencontrer le monarque wahabite.

Il ne faut pas s'illusionner, la communauté internationale qui a fait mine ces derniers temps de vouloir réactiver le processus de paix gelé, retournera cyniquement à son immobilisme au prétexte que la conférence régionale avec l'accord d'Israël sous le parrainage de l'Egypte et la participation de l'Arabie Saoudite est une alternative à laquelle il faut donner sa chance et peu importe que les Palestiniens en payent un prix amer du moment que se sont des Etats arabes qui les forceront à l'accepter. C'est toutefois compter sans la détermination du peuple palestinien à ne faire la paix avec l'ennemi sioniste que sur la base d'un accord débouchant sur la création d'un Etat palestinien viable et souverain et la satisfaction des préalables qu'il pose pour qu'il en soit ainsi. 

 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]