ELWATAN-ALHABIB
jeudi 22 octobre 2015
 
Netanyahu dans le délire du mensonge historique




par Kharroubi Habib
Le rappel que les Juifs ont été victimes d'une entreprise ayant eu pour but leur extermination massive est depuis la création de l'Etat d'Israël systématiquement martelé par ses dirigeants successifs et la propagande sioniste à chaque fois que les agissements de cet Etat heurtent les consciences dans l'opinion internationale et lui valent critiques et dénonciations. Benyamin Netanyahu dont la politique à l'égard des Palestiniens suscite une réprobation universelle et fait s'interroger ceux qui la manifestent sur la véritable nature de l'Etat qu'il dirige, n'a pas manqué lui aussi de dégainer l'arme de « dissuasion massive » qu'est le rappel de la « Shoah » ? Il l'a fait devant un parterre totalement acquis à l'utilisation de cette arme pour la défense de l'Etat d'Israël : celui du congrès international sioniste, donc le moins susceptible de contester les énormités qu'il a sorties en l'occurrence. Révisionniste sur l'histoire de la Shoah dans un sens légitimant pour la politique d'Israël à l'égard des Palestiniens et des Arabes en général, l'odieux dirigeant sioniste a proféré l'abominable « mensonge ayant consisté à attribuer la paternité de la « solution finale » que le régime nazi a entreprise pour exterminer les Juifs en Europe au chérif El Husseini le mufti de l'époque de la ville d'El Qods. Oui, vous lisez bien qu'il a osé cette ignominie par laquelle il tente d'instiller dans les consciences que c'est finalement un Arabe et Palestinien qui serait le véritable responsable de l'innommable crime qu'à été la « Shoah ». Chez Netanyahu et tous les sionistes qui font bloc avec lui, la haine de l'Arabe et du Palestinien est le moteur de leur comportement au point qu'ils s'en autorisent pour revisiter l'histoire de la Shoah à charge d'abord et avant tout contre eux. Parce qu'ils ont émis qui du doute qui des réserves sur la réalité du nombre de victimes juives du fait de la « solution finale » entreprise par les nazis, des historiens et autres intellectuels ont été mis au banc d'infamie et irrémédiablement brisés. Que l'on imagine ce qu'ils se seraient attirés si comme Benyamin Netanyahu il se seraient avisés de dédouaner Hitler d'être celui qui a pensé et conceptualisé la « solution finale » comme l'a fait publiquement le Premier ministre israélien en énonçant comme fait historique « avéré » que c'est El Husseini, le mufti d'El Qods, qui a soufflé l'idée au dictateur nazi et convaincu de la mettre en pratique. Des nazis et de Goebbels, leur ministre de la Propagande, Netanyahu a retenu que le mensonge est un instrument efficient de la désinformation et de l'instrumentalisation des consciences et que plus il est gros et invraisemblable, il fonctionne. Il a cette fois tout de même dépassé les bornes au point que même encore tétanisés par la peur de se mettre à dos les lobbies sionistes, les médias occidentaux ont tout de même refusé de le suivre dans sa divagation sur la paternité de la Shoah. Jusque-là, Netanyahu n'a été critiqué que sur sa politique à l'égard des Palestiniens. C'est maintenant son équilibre mental qui est en cause. N'est pas en effet sain d'esprit l'homme qui réécrit l'histoire de la Shoah pour assouvir sa haine du Palestinien et de l'Arabe. De là où il est, Hitler doit savourer d'avoir trouvé en le Premier ministre d'Israël le défenseur ayant cherché à l'exonérer de l'imprescriptible crime contre l'humanité qu'il a conçu et fait exécuter. Ce n'est pas un procès en révision de l'histoire dont Netanyahu est normalement passible mais de crime contre l'humanité pour avoir visé à transférer la responsabilité de la tragédie que fut la Shoah sur un Arabe palestinien en essayant de façon subliminale de l'étendre à l'ensemble du peuple palestinien, coupable de ne pas accepter sa dépossession par les prétendus gardiens de la mémoire de cette Shoah. 
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]