ELWATAN-ALHABIB
mercredi 7 octobre 2015
 
En finir avec la fiction de l'engagement américain contre le terrorisme international




par Kharroubi Habib
Pour faire aboutir le plan du Grand Moyen-Orient (GMO) dont les néoconservateurs américains ont été les concepteurs et dont ils ont amorcé la réalisation sous la présidence de George W. Bush, les Etats-Unis ont mis en œuvre une stratégie du chaos destinée à désagréger les entités étatiques existantes dans la région concernée par ce plan et obstacles à la concrétisation de la reconfiguration à laquelle ils veulent soumettre celle-ci qui prendra la forme d'un dépeçage permettant la création d'une multitude de mini-entités ayant pour socle l'homogénéité ethnique ou religieuse de leurs populations.

Si George W. Bush a pensé atteindre cet objectif par l'engagement de la puissance militaire de l'Amérique, Barack Obama qui a pris sa relève et vise au même but a lui opté pour déchaîner des forces qui sous l'apparence de combattre la politique américaine dans la région ont plongé plus sûrement celle-ci dans le chaos désiré par les Etats-Unis qui leur permettra de justifier le dépeçage régional, but ultime du plan du GMO. L'émergence de l'organisation terroriste Daech et sa fulgurante montée en puissance ne peuvent pas ne pas avoir été en lien avec cette tactique américaine consistant à faire faire par d'autres que l'armée des Etats-Unis la situation chaotique d'où émergerait le Grand Moyen-Orient dessiné par les néoconservateurs.

Qui peut penser que les Etats-Unis n'ont pas la capacité qui leur aurait permis d'éradiquer l'organisation terroriste Daech dès sa naissance s'ils considéraient qu'elle représentait une menace pour leurs intérêts et buts dans la région comme ils le prétendent depuis qu'elle a lancé ses offensives qui lui ont permis de prendre le contrôle de vastes portions des territoires irakien et syrien. La réalité est qu'ils ne veulent pas de la disparition de cette organisation qui accentue et élargit le chaos régional. Ils s'en tiennent uniquement à réduire son degré offensif par les frappes aériennes qu'ils mènent ici ou là contre ses positions à partir desquelles elle pourrait relancer sa marche en avant pour une conquête totale des territoires irakien et syrien.

Cette « gestion » du péril Daech à la sauce américaine est décriée par tous ceux qui voient dans cette organisation une vraie et réelle menace pour la paix de la région et du monde et constatent que les Etats-Unis mènent contre elle une « guerre » qui n'en est pas une. En s'impliquant dans la lutte contre Daech, la Russie a mis à nu les calculs et arrière-pensées qui sous-tendent l'action des Etats-Unis contre cette organisation. Des frappes aériennes russes ont permis en effet ce que celles de la coalition pilotée par les Etats-Unis ne sont pas parvenues à réaliser : semer le désarroi et la débandade dans ses rangs. Cela parce que tout simplement l'intervention russe n'est pas conditionnée par la considération qu'ont les Américains qu'il faut garder à cette barbare organisation une quelconque capacité à poursuivre son œuvre de nuisance menant au chaos dans la région.

En rebattant ainsi les cartes au plan de la guerre contre le terrorisme, le Kremlin a contraint la Maison Blanche à étaler le cynisme du prétendu engagement américain dans celle-ci. L'on comprend que les Américains n'apprécient pas d'être ainsi démasqués et leurs intentions dévoilées et qu'ils ont tiré la grosse artillerie propagandiste pour tenter de semer le doute sur les buts de l'intervention russe en Syrie. Partie perdue pour eux dans l'opinion internationale qui n'est plus dupe des méandres machiavéliques qu'emprunte la politique américaine au Moyen-Orient et dans les autres situations de crise internationale. 
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]