ELWATAN-ALHABIB
mercredi 25 février 2015
 
  •   Lyas Hallas
  • mardi 24 février 2015

A Alger, la répression transforme le rassemblement contre le gaz de schiste en marche

 

Interpellation d'un manifestant lors de la marche du 24 février 2015 à Alger /Ph: Huffpost Algérie
Les manifestants ayant répondu à l’appel de l’opposition pour manifester à Alger contre le gaz de schiste ont marché face un dispositif policier des plus impressionnants, déployé afin de les empêcher à se rassembler. Ils ont parcouru la rue Didouche Mourad et scandé des slogans hostiles à l’exploitation de cette ressource mais, surtout au gouvernement.

Pari réussi pour l’opposition syndiquée sous les sigles CLTD et ISCO. Ce qui devait être un rassemblement contre le gaz de schiste à Alger s’est vite mué en une marche. A cause justement du dispositif policier déployé pour l’empêcher. Et également des courses à vélos et à pieds organisées respectivement par l’APC d’Alger-Centre et l’UGTA qui ont bien occupé l’espace où devait se tenir le rassemblement en y parquant des troupes de musiques populaires. Soit, pour accompagner les coureurs et animer les activités programmées à l’occasion de ce double anniversaire. Le 24 février étant l’anniversaire de création de la centrale syndicale et la nationalisation des hydrocarbures.
Les manifestants ayant répondu à l’appel de l’opposition ont en effet été accueillis sous un air de « zorna » qui a bien chauffé les tenues bleues nombreuses, dépêchées pour les réprimer. Les leaders du mouvement n’ont pu se regrouper en un même endroit. La police qui bloquait les accès des places Maurice Audin et celle de la Grande poste où devait se tenir le rassemblement pour les besoins des festivals de l’UGTA et de l’APC d’Alger-Centre, a commencé par empêcher les leaders du mouvement de se rassembler. Avant de passer à la matraque des groupes qui se sont constitués ici et là autour des chefs de partis, tout au long de la rue Didouche Mourad. Cette répression a provoqué une pagaille sur cette artère commerçante qui grouillait de monde. Manifestants, journalistes, badauds et policiers se sont mêlés à une bousculade où se mélange cris des manifestants et sirènes des véhicules de la police et aussi des automobilistes bloqués dans la circulation durant la manifestation qui a duré près d’une heure, de midi à 13h.
Des arrestations et des blessés
Parmi les leader du mouvement,  il y avait Mohcine Belabbas du RCD, Abderazak Makri du MSP, Mohamed Douibi d’Ennahdha, Saad Abdallah Djaballah du FJD, l’ancien chef du gouvernement Ali Benflis, Djahid Younsi d’El Islah, l’ancien ministre d’État Bouguerra Soltani, Sofiane Djilali de Jil Jadid, pour ne citer que ceux-là. Sofiane Djilali a rappelé l’objet de la manifestation : « Le but était de se solidariser avec les habitants d’In Salah qui refuse l’exploitation du gaz de schiste ». Les manifestants ont scandé des « ya la el ar, ya la el ar, baou sahra be dollar (La honte ! La honte ! Le gouvernement a cédé le Sahara pour quelques dollars, Ndlr) », « djazair horra democratia (vivre l’Algérie libre et démocratique, Ndlr) ». De même qu’ils ont brandi des pancartes portant des « Non à l’exploitation du gaz de schiste ! ». La répression a néanmoins fait changer le discours qui passe du gaz de schiste à la dénonciation de l’attitude policière. « En réprimant ce rassemblement pacifique aujourd’hui, le régime nous rappelle qu’il ne s’accommode pas avec les libertés politiques », a martelé Makri. Des arrestations musclées ont été enregistrées dans les rangs  des manifestants qui ont pu compter aussi de nombreux blessés.   
















 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]