ELWATAN-ALHABIB
dimanche 14 décembre 2014
 
  • Malik Tahir
  • dimanche 14 décembre 2014 11:02

Les prix du pétrole au plus bas : le scénario d'un baril à 50 dollars se profile pour début 2015 

 

Le scénario qui semblait peu probable il y a deux ans est aujourd'hui presque une réalité.
Le pessimisme est d'autant plus de rigueur que la baisse des prix n'a pas pour effet de stimuler la demande. Selon l'Agence internationale de l'énergie la croissance de celle-ci devrait se raffermir en 2015 mais de façon plus modeste qu'anticipé précédemment*.


Pour les pays très dépendants des recettes pétrolières comme l'Algérie, le Venezuela, l'Iran ou la Russie, les mauvaises nouvelles ne font que s'accumuler. Les prix du baril tournent depuis jeudi, et pour la première fois depuis 2009, en dessous de la barre des 60 dollars.
La chute est vertigineuse : le baril de pétrole a chuté de 44% depuis la mi-juin, où il était de 106 dollars. Le scénario d'un baril à 50 dollars, qui semblait improbable il y a deux ans, est désormais considéré comme une forte possibilité.
Comme l'ont indiqué des experts algériens et notamment M. Abdelmadjid Attar, ancien PDG de Sonatrach, la décision aux motivations politiques de l'Arabie Saoudite de refuser une baisse de production lors de la dernière réunion de l'Opep a des effets désastreux.
M. Attar et d'autres experts internationaux estimaient que la défense des prix nécessitait que l'Opep retire du marché au moins 2 millions de barils/jour. La Russie était sur le point de suivre une telle décision de l'Opep en retirant à son tour 500.000 baril/jour, ce qui aurait permis de réduire le trop d'offre par rapport à la demande.

L'AIE enfonce le clou

La décision de l'Arabie Saoudite de "laisser faire le marché" coûte très cher aux pays pétroliers qui ne disposent pas d'importantes réserves de change. Les prix n'ont cessé de plonger et les experts estiment qu'ils n'ont pas encore atteint le plancher, d'autant que la bonne vigueur du dollar a pour effet d'accentuer la baisse, selon des experts.
Le pessimisme est d'autant plus de rigueur que la baisse des prix n'a pas pour effet de stimuler la demande. L'Agence internationale de l'énergie a indiqué que la demande en pétrole restera limitée en raison de la faiblesse de la croissance économique.
"La croissance de la demande devrait se raffermir en 2015 par rapport à 2014 mais cette accélération semble désormais plus modeste qu'anticipé précédemment, au vu du rythme de plus en plus hésitant de la reprise économique mondiale" indique l'AIE.
L'AIE a réduit de 230.000 barils par jour (bpj) sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2015, à 0,9 million bpj. La révision de demande adressée en 2015 à l'Opep est réduite de 300.000 bpj, à 28,9 millions de bpj, ce qui est déjà inférieur de plus d'un million de bpj à la production Opep.
A la Bourse de New York, où le Dow Jones a chuté vendredi de 1,79% et le Nasdaq 1,16%., les investisseurs s'inquiètent d'un choc brutal sur les secteurs énergétique et financier. Le baril était coté à 58 dollars à New York, le plus bas niveau depuis 2009, et la rapidité du déclin des prix crée un sentiment de panique.
La cote des grandes entreprises pétrolières est en baisse alors que l'indice VI, qui mesure la volatilité, "indice de la peur", est en hausse de 4,98% et s'établit à des niveaux élevés (21,08). Des projets d'investissements pourraient être annulés. Halliburton a annoncé des licenciements touchant 1,25% des effectifs.
Pour Abdelmadjid Attar, ancien PDG de Sonatrach et consultant international, la tendance à la baisse des prix du pétrole va durer "au moins six mois". L'Arabie Saoudite, qui a les moyens financiers d'être le régulateur du marché, a choisi, pour des raisons politiques, d'empêcher l'Opep de réduire la production.
M. Attar ne croit pas à la thèse d'une volonté saoudienne de faire sortir du marché le pétrole de schiste américain. Une baisse continue des prix a un impact sur les investissements futurs aux Etats-Unis. Mais, relève-t-il, la capacité de production d'huile et de gaz non conventionnels américaine, est importante avec 200.000 puits qui produisent quelques 2,6 millions barils par jour. Pour lui, ce sont des objectifs politiques stratégiques comme l'affaiblissement de l'Iran et de la Russie qui motivent ce choix de l'Arabie Saoudite et des pays du Golfe.
(*) Cet article a été initialement publié sur le Huffington Post Algérie.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]