ELWATAN-ALHABIB
mardi 16 décembre 2014
 

Avion saisi en Belgique : des documents qui fragilisent la version d’Air Algérie

 

 

 

avion2
Décidément, l’affaire entre Air Algérie et K’AIR BV ayant conduit à la saisie d’un avion de la compagnie nationale n’est pas prête de connaître son épilogue. Au lendemain la réponse d’Air Algérie, dimanche 14 décembre au soir, le P-DG de la compagnie néerlandaise, Hamid Kerboua, fait de nouvelles révélations sur cette affaire.
Les clauses du contrat
Dans le contrat, dont TSA détient une copie, l’article 7, alinéa 2 prévoit explicitement la fourniture par Air Algérie de la documentation technique : « Pour ces avions, Air Algérie fournira à l’acheteur tous les documents relatifs aux données techniques concernant les avions ainsi que leurs moteurs ».
L’article 18 du contrat prévoit le recours à l’arbitrage international, après épuisement des tentatives de règlement à l’amiable : « En cas d’échec de la tentative de règlement à l’amiable, le différend sera définitivement tranché par la Chambre internationale de commerce de Genève ».
Hamid Kerboua affirme qu’il a maintes fois tenté de régler la situation à l’amiable, sans histoires et sans interventions judiciaires. Il met directement en cause Wahid Bouabdallah, P-DG d’Air Algérie au moment des faits. Ce dernier lui aurait déclaré en substance : « Je ne vous rendrai pas votre argent, vous pouvez aller en justice ».
L’arbitrage international donne un verdict irrévocable
Autre document qui fragilise la version d’Air Algérie : le jugement de la Chambre internationale de commerce (ICC) condamnant la compagnie à rembourser 2 millions de dollars à K’AIR BV. Il est clair qu’Air Algérie n’a donc aucune voie de recours, selon le document.
contrat
« Conformément à l’article 28 du Règlement d’Arbitrage de la CCI, le Secrétariat vous notifie Sentence Finale du 31 mars 2014… », est-il écrit dans le jugement qui précise : « Toute sentence arbitrale revêt un caractère obligatoire pour les parties. (…) Les parties s’engagent à exécuter sans délais la sentence à intervenir et sont réputées avoir renoncé à toutes voies de recours auxquelles elles peuvent valablement renoncer ».
Les affirmations de la compagnie nationale selon lesquelles une procédure judiciaire est en cours pour casser le jugement de la CCI n’ont aucune valeur juridique. Les tribunaux algériens, qui se penchent actuellement sur l’affaire, n’ont donc pas de juridiction sur ce dossier. La démarche d’Air Algérie et particulièrement celle de son avocat Ali Haroun « relève de la diversion », affirme, aujourd’hui, Hamid Kerboua
Tentative de politiser une affaire strictement commerciale
En rappelant les ambassadeurs algériens en poste à Bruxelles et à La Haye, ainsi que la convocation des ambassadeurs des Pays-Bas et de la Belgique en Algérie, « les responsables veulent donner un tour politique à une affaire qui relève strictement du domaine commercial », affirme le P-DG de K’AIR. « C’est, là aussi, une manœuvre qui vise uniquement à soustraire Air Algérie à ses responsabilités et tenter, à travers cette affaire, d’empêcher de mettre à nu la corruption et la mauvaise gestion qui règne au sein de la compagnie en particulier et dans le pays en général », renchérit Kerboua.
« Ces gens veulent amener l’Algérie à ne plus reconnaître le droit international »
« L’Algérie est partie à la Convention de New York du 10 juin 1956 sur la reconnaissance et l’exécution des décisions arbitrales étrangères, et ce depuis son adhésion en date du 07 février 1986″, rappelle M. Kerboua. Dans ce contexte, il dit ne pas comprendre les réactions politiques. Il affirme que c’est un dérapage dangereux et une interférence avec le système judiciaire. Il renchérit en déclarant que « ces gens veulent amener l’Algérie à ne plus reconnaître le droit international ».
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]