ELWATAN-ALHABIB
samedi 29 novembre 2014
 

  
FCE : le 1er produit à «100%» local est une élection !



par Kamel Daoud
Le 100% qui choque. Pas celui de la voiture 100% algérienne. Du made in. Ou du jus d'orange. Ce sont les voix qui ont élu Ali Haddad (ETRHB/RADP). Un peuple entier. Aucune abstention. Pas un seul refuznik. Le chiffre a fait rire le peuple écrasé et a rappelé un peu aux élites cette migration postcoloniale du concept : un Président est élu à 80% mais un chef de Patron l'est à 100%. Les dictatures ont bien changé de métier.

Mais que reproche-t-on dans l'esprit algérien à cet homme ? L'enrichissement, la proximité insolente avec Bouteflika (Saïd), les marchés publics, la bio Khalifa et «les chantiers d'art sans fin» et de mauvaise qualité. Et il est vrai que les Algériens n'aiment pas la réussite de l'individu. Il est vrai que nous sommes soupçonneux envers la fortune des autres, car nés pauvres, tous, en 62. Et il est vrai que mis à part médire, on n'a rien sur Haddad le Président ETRHB/RADP.

Le bonhomme a donc raison un peu de parler de jalousie, de nationalisme, de bonne foi ? Pas tout à fait. Même si l'Elu de la RADP a été élu à mains levées, filmées et photographiées, en toute transparence, il l'a été dans un système pourri. Ceux qui viennent à lui sont les produits de cet abus d'obéissance qu'il semble provoquer dans les milieux d'affaires et politiques. Haddad est vu comme émissaire, représentant de l'autre homme fort, messager du «Système» Bouteflika qui peut punir, ruiner ou mettre sous embargo une entreprise ou une fortune. Haddad vit un conte de fées mais ses soutiens ont peur du cauchemar. La «famille de la proximité» terrorise et on préfère lever la main que baisser le pantalon en gros. Les gens ont peur dans son milieu, autour de lui, de lui. Le parfait portrait d'un dictateur mais qui feint de l'ignorer dans l'exaltation de son mythe de libérateur aimé du peuple.

Haddad peut être honnête homme, sincère, travailleur et sain d'esprit et de poche, il est le fils d'un régime, son frère, son ami, son incarnation, désormais. Son élection peut être honnête et «massive», elle est la preuve de cette monarchisation qui aujourd'hui ne s'embarrasse pas des apparences. Quel wali osait, ces dernières années, lui dire non, ne pas lui sourire ou lui serrer la main ? Quel ministre oserait contredire cet homme ? Quel bureau technique va oser bloquer ses chantiers ou quel PDG va s'aventurer à ne pas mettre à sa disposition administrations, chiffres ou bureaux ambulants ? Tous vivent l'ascension de cet homme comme la fable d'un enfant gâté, craint mais que l'on va subir en attendant que cela passe. C'est un nouvel article 120.

Et c'est dommage : on aurait espérer la fin du tabou privé/régime autrement, sur le mode de la stratégie nationale de la conquête du monde et de la région et pas sur le mode d'une élection ridicule à 100%. L'Algérie gagnerait à mettre fin au système kasma par la création d'une culture de l'entreprise et de la réussite qui va profiter à tous, mais pas sur le mode de la khalifasition. On aurait espéré voir émerger un patronat fort, capable de peser avec réalisme sur les délires populistes du régime finissant. Là aussi, comme l'indépendance, le libéralisme algérien est mal parti comme un parti unique. On aurait dû commencer par parler du rêve de «100% algérien» au lieu de commencer par une élection à 100% des voix.

Un libéralisme algérien est né, mais sous forme d'une kasma FLN ! 
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]