ELWATAN-ALHABIB
lundi 29 septembre 2014
 
Le dossier palestinien s'impose à l'ONU
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
L'on se souvient que pendant qu'avait lieu la barbare agression sioniste contre la bande de Gaza, l'Algérie a pris l'initiative de lancer une campagne diplomatique en vue de la convocation d'une assemblée générale extraordinaire de l'ONU consacrée au but d'y mettre fin. Apparemment la diplomatie algérienne n'est pas parvenue à obtenir le quorum qui aurait permis cette convocation. Le dossier palestinien n'en est pas pour autant absent des questions prioritaires que l'Assemblée générale des Nations unies en session ordinaire a à examiner. Pourtant, les Etats-Unis, quelques autres puissances occidentales et Israël, ont tenté de convaincre l'Assemblée générale onusienne de l'écarter des priorités auxquelles sont consacrés ses travaux en cours. Au prétexte que le monde est confronté à une menace globale représentée par l'organisation terroriste « l'Etat Islamique » qui requiert, selon eux, que les Nations unies ne s'emploient qu'à organiser la mobilisation internationale contre elle. Mais en dépit de leur tentative de faire diversion. Le président de l'Autorité palestinienne et les nombreuses délégations participantes à l'assemblée qui n'entendent pas que la question palestinienne soit reléguée au rang de préoccupation mineure pour la communauté internationale au prétexte invoquée par ceux voulant qu'il en soit ainsi l'ont placée au cœur des débats de l'assemblée. Le président Mahmoud Abbas s'y est pris en mettant l'organisation onusienne face à ses responsabilités historiques à l'égard du peuple palestinien. Il lui fait valoir que le dossier du règlement du confit israélo-palestinien doit être désormais entre ses mains du moment que les Etats-Unis, qui « parrainent » depuis son début le processus de paix auquel ils ont refusé d'associer l'ONU, ont échoué par manque de volonté à convaincre et encore moins à obliger Israël à conclure un accord avec les Palestiniens. L'on sait que même si l'Assemblée générale de l'ONU en viendrait à approuver le point de vue du président palestinien, cela n'aurait pas d'effet contraignant sur Israël et son allié américain. Néanmoins, une prise de position allant dans le sens voulu par Mahmoud Abbas et l'Autorité palestinienne serait une victoire morale à portée considérable. L'Assemblée de l'ONU pourrait même la rendre déterminante en exigeant, ainsi que l'a demandé le leader palestinien qu'Israël mette fin « dès maintenant à son occupation accompagnée de colonisation » des territoires palestiniens et en réaffirmant irrévocablement que la résolution du conflit israélo-palestinien passe par l'établissement d'un Etat indépendant dans les frontières d'avant 1967. De même que l'Assemblée générale des Nations unies ne peut faire silence sur la barbare agression sioniste dont l'horreur qu'elle a suscitée à travers le monde est encore présente dans les consciences. Elle se doit de la condamner en tant que violation du droit international et de préconiser la mise en accusation devant la justice internationale de l'Etat et ses responsables qui l'ont ordonnée et conduite. Pour aussi grave que soit la menace que l'organisation terroriste « l'Etat Islamique » fait peser sur le monde, ce serait trahir une fois encore le peuple palestinien s'il est fait suite aux pressions américano-sionistes cherchant à maintenir l'ONU en dehors du prétendu processus de paix dont ils veulent garder la conduite exclusive.

Pour la diplomatie algérienne, la tribune de l'Assemblée générale ordinaire est le lieu à partir duquel elle peut encore réveiller les consciences en faveur de la cause palestinienne.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]