ELWATAN-ALHABIB
dimanche 31 août 2014
 
Malgré le respect de la trêve, une incertitude inquiétante plane sur Gaza
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Le cessez-le-feu «illimité» ayant mis un terme à cinquante jours d'agression d'Israël contre la bande de Gaza est respecté par les deux parties depuis son entrée en vigueur. L'on s'en réjouit pour la population gazaouie qui renoue grâce au calme revenu avec un semblant de vie normale. Du moins autant qu'elle le peut au regard de la gravité des problèmes auxquels elle est confrontée conséquence des terribles effets des barbares bombardements israéliens. Tout est à reconstruire à Gaza en même temps que tout y manque.

L'allègement du blocus israélo-égyptien a certes permis aux aides internationales de commencer à affluer vers la bande de Gaza et de parer à l'urgence qui est de faire parvenir à la population le minimum en produits de première nécessité dont elle a besoin pour alléger l'inhumaine précarité dans laquelle l'a plongée l'agression sioniste. Mais si le répit qui dure permet à la population de respirer, il n'en plane pas moins une incertitude inquiétante sur la durabilité du cessez-le-feu « illimité » accepté par les deux parties.

Il ne peut en être autrement du moment que l'on assiste à un échange de part et d'autre de mises en garde qui sont le signe qu'aucun des belligérants ne croit réellement à la solidité de ce cessez-le-feu. Qu'il ait été prévu que de nouveaux pourparlers s'ouvrent entre eux dans un délai d'un mois après l'entrée en vigueur de la trêve observée n'a rien de rassurant sachant que les deux camps donnent des explications contradictoires sur ce qu'ils auraient accepté pour parvenir au cessez-le feu et dont ils pourraient se prévaloir de sa violation pour reprendre les hostilités.

Il est en tout cas utopique d'entrevoir une paix illimitée entre les Israéliens et la résistance palestinienne à partir de Gaza si les pourparlers envisagés ne s'engagent pas sur la base de la fin immédiate de l'occupation israéliennes en Cisjordanie et la levée inconditionnelle du blocus de Gaza. Le monde entier sait que les actes de résistance dont Israël et son territoire sont la cible ne sont pas de nature « terroriste » mais légitime, reflexe de défense contre l'ennemi israélien occupant et affameur. Tant que la fin de l'occupation et du blocus n'est pas solennellement proclamée par l'Etat sioniste, nul ne peut exiger le désarmement de la résistance palestinienne.

Usant de l'amalgame consistant à présenter les combattants palestiniens comme des terroristes qui plus est imprégnés d'une idéologie fanatique, les Israéliens cherchent en fait à jouer sur les peurs que des djihadistes apatrides inspirent à l'opinion internationale par leurs méfaits qu'ils commettent en différents endroits de la planète. Si la communauté internationale est réellement excédée par le comportement voyou de l'Etat sioniste, elle doit prendre l'initiative de s'impliquer dans les pourparlers palestino-israéliens prévus non pas pour pousser les deux parties à se faire des concessions illusoires quant à leur résultat sur le fond du conflit, mais à faire pression sur Israël pour qu'admettant enfin que celui-ci étant de nature colonialiste il accepte d'en négocier la fin en tant que telle.

Pour l'immédiat, les amis du peuple palestinien doivent amplifier leur mouvement de solidarité à son égard en répondant aux besoins qui sont ceux des Gazaouis qui, rappelons-le, manquent de tout et se démènent tragiquement pour survivre.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]