ELWATAN-ALHABIB
lundi 25 août 2014
 
La dramatique solitude des Gazaouis
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Depuis la reprise des hostilités à Gaza après l'échec des pourparlers indirects au Caire, l'aviation israélienne a intensifié le rythme de ses raids avec maintenant pour cibles tout ce qui est encore debout comme constructions dans toute la bande de Gaza. Il n'est plus aucun lieu où la population civile gazaouie puisse être à l'abri des incessants bombardements. L'Etat sioniste applique ainsi une stratégie de la terreur qu'il assume à la face du monde, sachant qu'en dehors de l'impuissante indignation qu'elle suscite au sein de l'opinion internationale, il n'encourt aucune sanction de la communauté internationale qui le contraindrait à y mettre un terme.

De fait, cette communauté internationale le laisse faire comme le démontre la passivité qui est la sienne alors que le bilan humain de son agression enfle dramatiquement et que la bande de Gaza est en train de devenir le plus grand amoncellement de ruines de la planète. Sa passivité est l'indice que les Etats qui peuvent l'en sortir ont odieusement opté pour accorder à Israël la latitude d'agir comme bon lui semble, quitte au prix d'un crime contre l'humanité dont ils se chargent d'en nier la réalité devenue pourtant aveuglante. Les organisations humanitaires et des droits de l'homme susceptibles de mettre à mal leur cynique dénégation du crime contre l'humanité qui se commet à Gaza avec leur tacite approbation sont interdites d'entrée dans la bande de Gaza. Cela est le cas pour Amnesty International et Human Rights Watch lesquelles, d'ailleurs, n'ont que timidement protesté et agi contre cette interdiction.

Face à l'incroyable conjuration de la passivité et du silence qui entoure le massacre à huis clos dont est victime la population ghazaouie, de pathétiques mais isolées voix se sont élevées pour conjurer la communauté internationale de faire quelque chose face à la « boucherie » ainsi que le député travailliste britannique George Galloway a qualifié ce qui se passe à Gaza. Elles ne sont pas entendues du moins par ceux dont l'éventuelle intervention peut être contraignante pour l'Etat sioniste. Les plus sourds et les plus traitreusement indifférents au sort de la population gazaouie sont les dirigeants arabes et musulmans qui ne « lèvent pas le petit doigt » pour lui venir en aide et auxquels le député britannique écœuré par leur indignité s'en est pris sans ménagement. Qu'ont-ils fait, en effet, pour faire comprendre à Israël qu'il a dépassé les limites en deçà desquelles il pouvait compter sur leurs connivences ?

Au roi d'Arabie Abdallah Ben Abdelaziz, qui se pare du titre pompeux de « Khadem El Haramin », George Galloway a lancé que son inertie alors que les Gazaouis se font massacrer même durant la nuit de « Leilet El Qadr » l'a rendu complice du génocide qui se commet à Gaza. Au président égyptien El Sissi qui se prétend un nouveau Gamel Abdel Nasser, il a asséné qu'il est coupable du même crime de complicité en ne venant pas lui aussi en aide à cette population gazaouie qui se fait massacrer à quelques kilomètres de chez lui et à laquelle il a de surcroît fermé la seule porte de sortie de l'enfer qu'est devenu pour elle son territoire.

Les justes dont les voix se sont élevées prêchent dans un désert car la communauté internationale s'est lâchement résignée à ne pas s'insurger contre Israël et ses puissants protecteurs et l'attitude des Etats arabes et musulmans qui ont abandonné le peuple palestinien pour ne pas mettre en péril leurs régimes dépendants des « bonnes grâces » des Occidentaux eux-mêmes sous la coupe arrogante d'Israël et des lobbys sionistes.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]