ELWATAN-ALHABIB
lundi 7 juillet 2014
 

Palestine, le grand perdant
 
 
 
 
par Moncef Wafi
A travers la recrudescence de la violence qui ne se limite plus aux territoires occupés mais s'étend maintenant aux  Arabes israéliens, le scénario d'une troisième intifada se précise de plus en plus. Les Palestiniens qui ont décidé d'opter pour une «intifada blanche», une sorte de résistance non violente, risquent de revoir leurs copies après une véritable campagne de vendetta orchestrée par les colons juifs israéliens. Ces derniers, voulant venger les trois jeunes israéliens retrouvés assassinés avec comme principal suspect le Hamas palestinien, sont passés à l'acte.

Une sauvagerie et une barbarie innommables ont accompagné le meurtre dans des conditions horribles de Mohammad Abou Khdeir, enlevé dans son quartier à El Qods-Est avant d'être brûlé vif. L'onde de choc ne cesse de se répercuter sur tous les Palestiniens et risque fort d'être l'élément déclencheur d'une contestation à plus grande échelle. Ce début d'intifada est sérieusement préoccupant pour toutes les parties qui ont des intérêts dans la région pour faire réagir le Premier ministre de l'Etat hébreu, appelant au calme, lui qui d'ordinaire est prompt à verser de l'huile sur des débuts de feu. Les expéditions punitives se poursuivant, avec le passage à tabac d'un autre jeune Palestinien kidnappé par des «colons israéliens fanatiques» et laissé pour mort, la situation déjà explosive risque de déraper vers l'émeute généralisée et aucun signe d'apaisement ne semble poindre à l'horizon.

Faisant dans la surenchère, des groupes extrémistes parmi les colons et dans l'armée ont investi les réseaux sociaux appelant à tuer les Palestiniens sous le slogan de «ils doivent payer le prix». Face à cet embrasement, Benjamin Netanyahu a appelé hier au calme craignant une nouvelle escalade à Gaza ainsi que la propagation des affrontements à des villes arabes dans le sud d'Israël. Evoquant ce cas de figure, le quotidien Israel Hayom, réputé proche du cabinet du Premier ministre, explique qu'Israël est confronté au risque de la pire éruption de violence à l'intérieur de ses frontières depuis 1967 et qu'en conséquence une gestion du dossier allant dans la direction de l'apaisement est plus que souhaitable.

Mais le problème réside cette fois-ci dans le «partenaire» d'Israël, Mahmoud Abbas, également la cible de la colère des Palestiniens. Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est depuis longtemps accusé de complaisance à l'égard d'Israël, mais cette affaire pourrait avoir raison de son poste. On lui reproche aussi sa mollesse à l'égard d'Israël et de sacraliser les accords sécuritaires avec l'ennemi de toujours. Les jeunes Palestiniens le critiquent pour s'être montré discret après la mort de l'adolescent palestinien alors qu'il s'était fortement impliqué après l'enlèvement des trois jeunes Israéliens. L'opposition ne vient pas seulement de la rue mais aussi de l'intérieur même du comité central du Fatah qu'il a largement domestiqué, pour reprendre l'expression de l'éditorialiste Abdelbari Atwan.

Pour clore, le Yediot Aharonot, un autre quotidien israélien, résumait ainsi la situation : «Personne ne veut que la situation dégénère. Netanyahu, Mechaal et Abbas redoutent un conflit armé qui détruirait l'arrangement existant : le Hamas y perdrait le contrôle de Gaza, l'Autorité palestinienne celui de Ramallah et le gouvernement israélien ne résisterait pas à un tel bourbier».
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]