ELWATAN-ALHABIB
dimanche 13 juillet 2014
 

Les bonnes intentions ne suffisent plus
 
 
 
par Moncef Wafi
Ghardaïa encore et toujours. Le feuilleton interminable de la violence communautaro-confessionnelle qui frappe la vallée du M'zab est en train de tourner en boucle, avec son lot de morts, de blessés et d'arrestations. Les différentes actions des pouvoirs publics, que ce soit au niveau local ou national, n'ont pas réussi à solutionner un problème qui est en train de se transformer en un véritable drame national. La mort suspecte d'un motocycliste mozabite a encore enflammé la rue ghardaouie et, entre assassinat et malheureux accident de la circulation, chaque incident peut déboucher sur un nouveau cycle de violence.

Cette situation sécuritaire précaire est le résultat d'un laxisme en amont des autorités qui n'ont pas su réagir promptement aux premières étincelles et qui ont préféré jouer la carte du tout sécuritaire avec toutes les conséquences vécues, aujourd'hui, sur le terrain. La communauté mozabite, qui s'estime être la seule victime du conflit, réitère ses appels à l'aide en demandant justice. La suspicion pour ne pas dire la paranoïa semble s'installer parmi ses rangs à cause justement de cette défiance par rapport aux services de sécurité perçus comme des alliés de l'autre communauté en face. Et entre les promesses d'une solution «définitive» de Sellal et les déclarations du ministre de l'Intérieur, Tayeb Belaïz, à propos d'un plan clés en main pour restaurer la sécurité et rétablir l'ordre public à Ghardaïa, une région de l'Algérie continue de souffrir à cause de l'incapacité du gouvernement à solutionner un problème pourtant localisé.

Des mots, des projets de sortie de crise, des promesses et des menaces qui, jusqu'ici, n'ont fait qu'entretenir un conflit qui dure depuis presque une année. Alors qui détient les clés de la solution ? Tous les acteurs de la crise se rejetant la responsabilité mutuelle du problème, le gouvernement et la fameuse société civile adoubée par l'autorité locale ont montré toutes les limites d'un système de gouvernance obsolète et souligné au sang rouge des morts l'incompétence de certains à accompagner efficacement une crise qui aurait pu, qui aurait dû être circonscrite dès le départ des flammes. L'on se rappelle amèrement qu'en janvier dernier, le Premier ministre avait qualifié ces mêmes événements de «petites altercations entre jeunes», et cette incapacité à lire en temps réel les tenants et aboutissants d'une crise naissante a conduit toute une région vers l'impasse.

Pourtant, les seules bonnes intentions ne suffisent plus aujourd'hui pour affronter la réalité et il est grand temps que le pragmatisme soit au rendez-vous des affaires même s'il faut pour cela provoquer un électrochoc en limogeant un ministre ou en appelant à la démission d'un gouvernement qui a montré toutes ses limites dans la gestion de ce dossier. Mais tout le monde sait que cela n'arrivera jamais en Algérie qu'on limoge un ministre pour incompétence, mais de grâce qu'on nous épargne ces semblants de solutions qui n'ont d'autres objectifs qu'une consommation médiatique stérile.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]