ELWATAN-ALHABIB
samedi 5 juillet 2014
 
La psychose des warnings US
 
 
 
 
 
par Yazid Alilat
Un warning général des Etats-Unis sur de potentiels actions terroristes qui viseraient leurs intérêts dans certaines capitales arabes et africaines replonge des régions entières dans une nouvelle psychose aux attentats à la bombe. L'alerte de l'ambassade américaine à Alger porte spécifiquement sur un avertissement aux ressortissants de ce pays de ne pas se rendre, en Algérie, dans certains grands hôtels. Le message d'urgence de l'ambassade américaine ne concerne pas seulement l'Algérie mais plusieurs pays africains, dont l'Ouganda.

Les festivités du mardi gras (fête de l'indépendance US) et la célébration de la fête de l'indépendance nationale seraient des motifs assez valables, selon le communiqué américain, pour que des groupes terroristes organisent des attentats qui cibleraient les grands hôtels où descendent en général les ressortissants américains, mais également espagnols, français, algériens, etc. La raison de ce warning ne semble cependant pas directement liée à une menace spécifique, mais fait partie d'un ensemble de mesures de sécurité prises par le département d'Etat et les services de sécurité US à l'approche de la fête de l'indépendance américaine. D'autant que l'alerte concernant l'Algérie n'est pas isolée mais fait partie d'une procédure habituelle de renforcement des mesures de sécurité dès qu'un soupçon de menace pèse sur les intérêts américains.

Réelle ou pas, cette menace a été assez franche pour que les entrées et les sorties des aéroports US soient doublement renforcées avec des mesures de sécurité draconiennes. Suffisant pour que tous les pays, y compris ceux membres de l'UE dont la France, soient astreints à observer des mesures de prévention extrêmement renforcées. La raison de toute cette psychose ? Les Etats-Unis craignent en fait des coups d'éclat, même sur le sol américain, de membres de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), et ont imposé un renforcement de la sécurité dans les aéroports européens. L'avancée de l'EIIL en Irak, la nouvelle donne du terrorisme dans la péninsule arabique où l'EIIL est en train de recruter les experts en explosifs d'Al-Qaïda, et les menaces potentielles ou supposées contre les Etats-Unis ont provoqué depuis quelques jours une mobilisation et un redéploiement des mesures de sécurité.

Pour autant, le warning de l'ambassade US en Algérie est-il assez sérieux ou une simple alerte comme elle en a souvent fait depuis des années, le dernier en date remonte au début de l'année et levé en avril ? A moins que les Américains aient des informations qu'ils ne veulent pas partager avec les autorités sécuritaires algériennes. Le warning US stipule en effet que «l'ambassade des Etats-Unis, quand les conditions le justifient, prend ce genre de mesures que ses activités se fassent suivant les normes de sécurité. Au-delà de cette annonce, nous ne discutons pas des détails liés aux menaces, ni les considérations et mesures de sécurité, ou d'autres mesures que nous pouvons prendre».

Cette alerte de sécurité qui évoque clairement un risque d'attentat potentiel visant des intérêts américains à Alger, n'en définit pas pour autant les contours, comme elle reste vague dans le niveau de la menace. Pour autant, le fait est que les Etats-Unis ont aujourd'hui un nouveau souci sécuritaire à gérer : l'éclatement progressif des cellules d'Al-Qaïda au Moyen-Orient et sa mutation inquiétante en une nouvelle entité, plus dangereuse et plus menaçante, l'EIIL. Ce que les stratèges en sécurité américains n'avaient pas vu venir. La menace terroriste est en fait omniprésente tant qu'il y aura des terroristes. Et les alertes ne font que propager la psychose et donner peut-être plus de crédit qu'il n'en faut aux terroristes.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]