ELWATAN-ALHABIB
mardi 24 juin 2014
 

Le collectif CCTA réclame la tête du PDG d’Air Algérie

 

 

 

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte
le 24.06.14 

Les propos du premier responsable d’Air Algérie « sont une honte, une insulte faite à l’encontre du service public, une provocation envers les usagers du service public, une agression envers la diaspora, un déshonneur à l’encontre de la République Algérienne ».

La dernière sortie du PDG d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif qui a déclaré récemment que « Air Algérie n’est pas la compagnie des émigrés » tout en qualifiant ces émigrés de « Zigotos » a soulevé le courroux et l’indignation de la communauté algérienne établie à l’étranger.
« Mr Boultif vous n’êtes pas le gérant d’une épicerie de quartier, vous ne pouvez pas insulter librement votre clientèle », a dénoncé le collectif Contre la Cherté du Transport vers l'Algérie (CCTA), dans une lettre adressée au premier ministre Abdelmalek Sellal. Le collectif a réappelé à Boultif que «  la compagnie nationale Air Algérie n’est pas sa propriété. Il en est qu’un simple salarié, Air Algérie appartient au peuple algérien dans toute sa diversité. Mr BOULTIF n’est pas le représentant d’une caste au sein de la compagnie nationale ».

Les propos du premier responsable d’Air Algérie «  sont une honte, une insulte faite à l’encontre du service public, une provocation envers les usagers du service public, une agression envers la diaspora, un déshonneur à l’encontre de la République Algérienne », a encore dénoncé le collectif CCTA.

« Les  "Zigotos", dont parle Mr BOULTIF, ont depuis l’étranger financé la guerre de libération et se sont battus pour l’Algérie indépendante. Les "Zigotos"  sont une composante intégrante de la communauté nationale, composée de cadres, de pères et mère de famille, de salariés, étudiants et d’enfants de hauts responsables algériens qui forment une seule et même famille : la diaspora algérienne. Les "Zigotos", composent la majorité de l’équipe nationale de football et portent haut ses couleurs », lit-on encore dans la lettre. 

Les rédacteurs de la lettre, n’ont pas manqué de signaler que l’ « agacement » de Boultif est  lié aux nombreux rassemblements qui ont eu lieu en France dénonçant la cherté du billet Air Algérie.

Le collectif CCTA  a estimé que « Mr Boultif ne mérite plus de rester à la tête de la compagnie Nationale Air Algérie, au vu de son profond mépris à l’encontre des usagers des transports. » Et d’ajouter à l’adresse du premier ministre : « même si nous sommes tentés de vous demander de mettre fin aux fonctions de Mr BOULTIF à la tête de la compagnie Air Algérie, le collectif CCTA réclame une sanction à la hauteur de la gravité ses déclarations ».

Mohamed Salah Boultif a proféré ses propos choquants le 21 juin dernier, lors de son allocution d’ouverture de la conférence annuelle des représentants d’Air Algérie, tenue à l’hôtel militaire de Béni Messous à Alger.


 


 

Communiqué de Presse du CCTA relatif aux propos tenus par Mr BOULTIF, PDG d’Air Algérie, à l’encontre de la diaspora

Monsieur le Premier Ministre, Abdelmalek SELLAL
Le collectif CCTA exprime sa plus vive indignation quant aux propos scandaleux qu’aurait tenu le PDG d’Air Algérie ce 21 juin 2014 à l’encontre de la diaspora et reportés par la presse. De tels propos ne font honneur ni à la compagnie
aérienne nationale Air Algérie, ni même à l’Algérie.
Mr Boultif ne peut se permettre un tel dérapage à l’encontre d’une clientèle, qui même si résidante à l’étranger, reste encore de nationalité algérienne et profondément attachée à l’Algérie.
De telles insultes proférées de la part d’un PDG d’une entreprise nationale sont une honte, une insulte faite à l’encontre du service public, une provocation envers les usagers du service public, une agression envers la diaspora, un déshonneur à l’encontre de la République Algérienne. Mr Boultif vous n’êtes pas le gérant d’une épicerie de quartier, vous ne pouvez pas insulter librement votre clientèle.

Il semblerait que votre agacement, lié aux nombreux rassemblements qui ont eu lieu en France dénonçant la cherté du billet Air Algérie, vous soit resté au travers de la gorge. La situation était prévisible mais, il semble que vous l’ayez
sous-estimée voire négligée et même méprisée.
« Air Algérie n’est pas la compagnie des émigrés » a déclaré Mr BOULTIF. Nous lui rappelons que la compagnie nationale Air Algérie n’est pas sa propriété. Il en est qu’un simple salarié, Air Algérie appartient au peuple algérien
dans toute sa diversité. Mr BOULTIF n’est pas le représentant d’une caste au sein de la compagnie nationale.
Les "zigotos", dont parle Mr BOULTIF, ont depuis l’étranger financé la guerre de libération et se sont battus pour l’Algérie indépendante. Les "zigotos", sont une composante intégrante de la communauté nationale, composée de
cadres, de pères et mère de famille, de salariés, étudiants et d’enfants de hauts responsables algériens qui forment une seule et même famille : la diaspora algérienne. Les "zigotos" composent la majorité de l’équipe nationale de football et portent haut ses couleurs.

Notre seule demande est de payer le "juste prix" du billet fixé par le libre jeu de la concurrence, et non pas celui dicté par les compagnies Air Algérie et Algérie Ferries.
Les consommateurs algériens, même s’ils sont installés à l’étranger, ont le droit de crier haut et fort leur mécontentement et leur insatisfaction quant à la politique des tarifs et services pratiqués par Air Algérie et Algérie Ferries. Mr BOULTIF n’a pas su être à l’écoute de sa clientèle, bien au contraire, il l’a méprise.
Mr Boultif ne mérite plus de rester à la tête de la compagnie Nationale Air Algérie, au vu de son profond mépris à l’encontre des usagers des transports et de sa faute, les citoyens algériens, résident en Algérie et à l’étranger,
méritent le respect et doivent être considérés en toute dignité.
Mr le Premier Ministre, même si nous sommes tentés de vous demander de mettre fin aux fonctions Mr BOULTIF à la tête de la compagnie Air Algérie, le collectif CCTA réclame une sanction à la hauteur de la gravité ses déclarations.

Le collectif CCTA reste convaincu que la solution à la crise du transport vers l’Algérie est une baisse immédiate, significative, durable et définitive des tarifs du transport aérien et maritime par l’ouverture effective du marché du transport à la concurrence sans l’exclusion des compagnies "Low-cost".

Salah HADJAB
collectif CCTA
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]