ELWATAN-ALHABIB
jeudi 26 juin 2014
 
Il faut une guerre de libération contre le FLN
 
 
 
 
 
 
par Kamel Daoud
Obsédante : la photo qui circule. Celle de cet homme gabarit videur, ceinture en cuir à la main, marcel sur la peau, dans le hall de l'Aurassi, l'hôtel d'Alger. C'était à l'occasion d'une réunion du FLN, entre ses deux ailes et ses dix mille pieds. Affrontement par videurs et hommes de main interposés. A peine un changement d'avec la vieille recette des dobermans à Mostaganem. C'est votre parti unique. Le dépositaire de votre mémoire. Le gardien de votre souvenir. L'artisan de votre guerre de libération. Le représentant de votre identité de peuple à peine venu au monde. C'est le FLN niveau rats. A coups de bâton et de pieds. A coups de malfrats. L'homme qui avait exilé en 79, inculpé pour détournement et exposé dans El Moudjahid, doit bien se réjouir. «Mangez-vous entre vous !». Assouvissement. Pour le reste, l'indignité nous frappe depuis si longtemps que l'on peine à trouver en soi un semblant de réaction. De Larbi Ben M'hidi, assis dans sa geôle souriant, à ce Saïdani, affalé sur un fauteuil en cuir, visage gras, souriant de sa victoire contre le bon sens et la décence. On l'a déjà dit.

Il ne reste presque rien pour réagir. Si un jour, on nous montre une bataille de proxénètes dans un hôtel, sous le sigle de ce vieux parti, personne ne trouvera rien à dire. On n'a ni la peau, ni le sens, ni l'envie de sortir de la tombe. Rien qui n'atteigne le mort. C'est sa solution. Se transformer en cadavre est le seul moyen de survivre à la poubelle qui vous entoure. Ne pas respirer, ne pas cligner des yeux. Se concentrer sur le ciel ou la dalle. Cela finira par passer. Cela ne me concerne pas. Je ne suis pas vivant, donc pas responsable. Je ne bouge pas et ils finiront par s'en aller. Je ne suis rien. Qu'ils prennent tout. Ils finiront pas tomber dans un puits ou dans l'obésité et mourir. Ou se lasser.

Sauf que cela n'est pas vrai. Soit on meurt, soit on est concerné.

Il faut qu'un jour neuf Algériens se réunissent en cachette dans une arrière-boutique. Décident de front. Puis sortent dans la rue, aillent chez le coiffeur pour se faire beau et prendre une photo historique. Puis déclenchent la guerre de libération contre le FLN. Le traquer en national et en international. Le cerner. Déclencher des grèves, des marches, des opérations rideaux baissés. Mener une lutte implacable pour libérer le pays du FLN. Les douars, les villes, juger les caïds et les indicateurs de ce parti. S'armer du reste de l'alphabet et des évidences et des révélations. Créer une fédération de France pour traquer les biens immobiliers, les enfants scolarisés, les crédits et les comptes. Revoir les couplets de l'hymne. «Non FLN, je ne te fais aucun serment». Poursuivre avec foi et hymne la Libération-bis jusqu'à ce que ce parti soit dissous, rendu à la mémoire ou exilé ou jugé.

C'est le seul moyen. Car si non, l'indépendance n'est qu'une délocalisation de colons. Car autrement, on en finira pas avec ces histoire d'hôtels, d'agréments de videurs, de chiens, de tamponné au front, de danseur Kabuki et de petits malfrats.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]