ELWATAN-ALHABIB
jeudi 19 juin 2014
 
Comment capitaliser l'impact de la conférence du 10 juin ?
 
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Il faut reconnaître aux organisateurs de la conférence nationale de transition tenue le 10 juin dernier à l'hôtel Mazafran de Zeralda d'avoir gagné leur pari qui a consisté en la participation massive et relevée à ses assises de partis, personnalités politiques et représentants de la société civile opposés au statu quo politique reconduit par l'élection présidentielle contestée d'avril.

A l'occasion de la tenue de cette conférence, nous avions écrit que la démonstration d'unité et de convergence entre les segments de l'opposition appelle d'autres initiatives de leur part visant d'une part à clarifier ce sur quoi ils sont susceptibles de s'entendre pour rester solidaires et donner d'autre part une configuration organique à leur rassemblement. La Coordination pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD) à l'origine de la conférence du 10 juin est parvenue à la même conclusion. Ses membres ont tenu hier une réunion bilan sur les résultats de la conférence devant leur permettre de cerner les perspectives ouvertes à l'opposition par la portée qu'elle a eue. Il leur faudra en premier lieu procéder aux amendements à apporter à la plateforme politique soumise par la CNLTD aux participants de la rencontre du 10 juin dans le respect des remarques et propositions formulées par eux.

Exercice qui s'annonce difficile et délicat tant il est apparu que si les partis et personnalités ayant pris part à la conférence ont convergé sur la nécessité qu'il y a urgence pour le pays d'aller au changement politique, ils ne semblent pas être totalement en accord sur la démarche à suivre pour y parvenir. Il s'ajoute à cette divergence que la méfiance réciproque a été de mise entre certains participants à la conférence qui se soupçonnent mutuellement de vouloir instrumentaliser à des desseins partisans ou personnels le rassemblement de l'opposition. Certaines déclarations de participants à la conférence à l'issue de celle-ci ont clairement établi que l'opposition est loin d'avoir surmonté les clivages qui ont émietté ses rangs. Des clivages dont aucun des courants auxquels se rattachent les partis et personnalités ayant été présents à l'hôtel Mazafran n'est indemne. Si cet écueil parvient à être surmonté, il faudra ensuite à l'opposition unie s'entendre sur les types d'actions à entreprendre pour construire un rapport de force pour emmener le pouvoir à s'asseoir à la table des négociations avec elle pour discuter de la faisabilité d'une transition démocratique.

Synthétiser et clarifier les teneurs des remarques et propositions ayant été faites lors de la conférence du 10 juin sans susciter de réactions discordantes de la part de leurs auteurs est la tâche donc que la CNLTD doit réussir si elle veut que la seconde conférence nationale qu'elle se propose de tenir à court terme ne tournera pas court mais contribuera à amplifier l'impact positif qu'a eu la première au sein de l'opinion publique. Laquelle tout en ayant été réceptive à l'élan unitaire de l'opposition demeure malgré tout peu convaincue des capacités de cette opposition à combler le fossé qui s'est creusé entre elle et les citoyens et à construire de ce fait le rapport de force qui obligerait le pouvoir à l'entendre.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]