ELWATAN-ALHABIB
samedi 8 mars 2014
 

Qui est manipulé, qui ne l'est pas ? 
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Pour les boycotteurs actifs dont le mouvement «Barakat» qui tente de faire bouger la rue contre la perspective d'un quatrième mandat pour Bouteflika, les partis et postulants à la candidature qui ont opté pour la participation sont dans la connivence avec le pouvoir. Pour eux, en effet, ces acteurs politiques font, malgré leurs dénégations, le jeu de ce pouvoir en ayant accepté de prendre part à une compétition électorale dont par ailleurs ils dénoncent qu'elle est fermée au profit du président candidat et donné lieu déjà à des manipulations qui font présager la fraude électorale en sa faveur lors du scrutin du 17 avril. C'est dire donc que les «participationnistes» ne jouissent d'aucune sympathie auprès d'eux, même quand ils développent un discours et formulent des accusations tout aussi radicalement anti-pouvoir et anti-quatrième mandat que les leurs.

Pour les boycotteurs, le fait de prendre part à ce qu'ils estiment allant être une mascarade électorale aux conséquences néfastes pour la nation démontrerait de la part des participationnistes qu'ils auraient sciemment endossé le rôle de faire-valoir et d'alibi à la fiction d'une élection présidentielle répondant aux normes de la démocratie et ouverte du fait de leur participation. Même Ali Benflis qui a un moment bénéficié d'un préjugé favorable auprès des anti-quatrième mandat est désormais voué aux gémonies par eux et mis dans le même sac que les Louiza Hanoune, Moussa Touati et autres postulants à la candidature, pour ne pas avoir pris la décision de se retirer du processus électoral après l'officialisation de la candidature de Bouteflika. L'ancien chef du gouvernement est d'autant vilipendé que son retrait aurait effectivement ôté à la compétition tout crédit quant aux incertitudes sur son résultat.

Mais tout comme ils fustigent les participationnistes en les soupçonnant de rouler pour le pouvoir, les boycotteurs sont eux aussi accusés de ne pas être «blancs» et indemnes de manipulations dans la bataille qu'ils mènent contre le quatrième mandat et pour l'arrêt du processus électoral qui y conduit. Le soupçon dont ils font l'objet est qu'ils font cause commune avec les cercles du pouvoir pour qui un quatrième mandat pour Bouteflika entérinerait sinon leur écartement définitif des centres de décisions, du moins leur faiblesse à peser sur la redistribution du pouvoir dans l'après 17 avril. Qu'en somme ils seraient sous influence de ces cercles pour qui la disqualification du scrutin de la présidentielle n'est nullement envisagée comme une opération destinée à déboucher sur une transition appelée à jeter les bases d'une refondation démocratique et consensuelle du système de pouvoir en Algérie.

Réponse évidemment du berger à la bergère dans un climat où la confusion est telle que toutes les prises de position des acteurs politiques qui s'agitent et controversent sont sujettes à interprétation où prédominent le doute et la méfiance sur leurs buts et intentions respectifs. Que ces deux sentiments prédominent dans l'opinion publique est la preuve que ni le pouvoir, ni le reste de la classe politique, ni le microcosme partisan n'échappent au discrédit auprès des citoyens. Ce qui augure que pour marquer leur rejet du faux vrai duel qui oppose les camps en présence, ces citoyens vont opter pour l'abstention disqualificatrice pour tous.

 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]