ELWATAN-ALHABIB
vendredi 30 décembre 2011
 

Un pacte non écrit entre le gouvernement français et les généraux putschistes d’Alger

Abdelkader DEHBI



Décidément, la France de M. Sarkozy le président très sioniste – comme on disait avant, le Roi très Chrétien – n’aura épargné aucune humiliation à la République française ; celle dont – semble-t-il – la politique ne se décidait pas à la Corbeille. Et encore moins dans un dîner du Crif ou au cours d’un déjeuner de « réconciliation pré-électorale » à l’Elysée, avec les Devedjian et autres figures du lobby arménien….
Heureusement que le président turc M. Erdogan, est venu rappeler opportunément – et d’une manière cinglante – à M. Sarkozy qu’on ne mélange pas les affaires du monde et les marchandages pré-électoraux sulfureux autour des votes dans les Hauts-de-Seine ou autres Levallois…. En appuyant là où çà fait mal, c’est-à-dire en rappelant au petit Nicolas, les crimes coloniaux de la France en Algérie. Décrochant par la même occasion, une gifle magistrale à un pouvoir algérien déliquescent, prêt à tous les reniements, à tous les abandons, voire à toutes les trahisons. Pourvu qu’on l’aide à rester en place, au-dessus de « son » matelas de pétrodollars appartenant au peuple algérien, mais dont le peuple algérien est depuis longtemps spolié.
Car, si l’Algérie n’était pas dirigée en sous-main depuis 20 ans jour pour jour, c’est-à-dire depuis le putsch de Janvier 1992, par une poignée criminelle et mafieuse de soudards corrompus, transfuges de l’ex armée coloniale française en Algérie et devenus semble-t-il des « généraux », la France aurait été contrainte depuis longtemps à reconnaître les crimes de guerre et les crimes de génocide – crimes imprescriptibles – qu’elle a perpétrés tout au long de 132 années d’occupation, dont plus de 7 années de Guerre de Libération.
Le problème, comme chacun sait, c’est que le putsch de Janvier 1992 a brutalement annulé les élections générales – Décembre 91 / Janvier 92 – remportées haut la main par le Front Islamique du Salut, inaugurant ainsi, plus de 10 années d’une guerre civile meurtrière et barbare, caractérisée en particulier par des déportations de milliers d’islamistes dans le Sud et des massacres collectifs faussement attribués aux islamistes. Une guerre civile qui s’est soldée par plus de 200.000 morts, 20.000 disparitions forcées, des dizaines de milliers de blessés et des centaines de milliers de populations déplacées et déracinées. Sans parler des destructions matérielles de villages entiers bombardés au napalm, au prétexte que leurs habitants avaient voté pour les islamistes, ni des forêts incendiées sur d’immenses superficies pour mettre à découvert des maquis réels ou imaginaires… La plupart de ces crimes sont documentés et connus par de nombreuses ONG et même par certains Etats, dont la France en particulier….
Et c’est là où je voudrais en venir. Pour dénoncer une sorte de pacte sulfureux non écrit, passé entre le pouvoir réel en Algérie – exercé par les « généraux » putschistes issus de l’ex armée coloniale française – et les gouvernements français qui se sont succédés depuis Janvier 1992.
Les termes de ce pacte non écrit, on l’aura compris, s’énoncent d’une manière on ne peut plus claire :
- La France s’engage à protéger les généraux putschistes algériens contre toute poursuite pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, commis, ordonnés ou commandités par ces généraux, durant la guerre civile algérienne (1992 / 1999).
- En retour, les généraux putschistes algériens qui exercent le pouvoir réel en Algérie, derrière une façade civile, s’engagent à maintenir sous une chape de plomb les revendications incessantes du peuple algérien, exigeant de la France la reconnaissance de ses crimes coloniaux, de la même façon qu’ont été reconnus les crimes collaborationnistes qui ont frappé les populations juives de France durant la Seconde Guerre mondiale.
L’aspect le plus révoltant dans cet accord immoral et criminel, c’est le fait qu’il se soit conclu entre deux bourreaux, sur le dos de leur victime.
Quant à son aspect le plus stupide, c’est le fait que la partie française se soit bêtement laissé piéger par de vulgaires soudards qui mourront – peut-être – dans leur lit, sans que cela ne puisse en quoi que ce soit changer la donne en entraînant la prescription des poursuites contre l’Etat français.
La France aurait-elle ignoré à ce point que les peuples ne meurent jamais ?
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 / décembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]