ELWATAN-ALHABIB
vendredi 17 juin 2011
 

Une révolution au Maroc: Un train de réformes qui va isoler davantage le régime algérien.

46Share

C’est parti ! Le roi du Maroc frère, qui a compris que le salut du royaume alaouite se trouve dans des ouvertures courageuses va s’engager dans un véritable processus de démocratisation de son pays.
C’est un geste de haute portée, une initiative historique qui est au diapason des aspirations populaires marocaines, pour l’instauration progressive d’une monarchie parlementaire, et l’engagement de tout le système institutionnel vers une politique audacieuse de grandes réformes.
Nous osons le mot de révolution, puisque la monarchie marocaine est désormais la première dans le monde arabe et musulman à choisir aussi résolument, et dans un climat social relativement apaisé, un changement aussi profond de ses institutions, et de sa nature même, qui est restée foncièrement la même depuis des siècles.
Ainsi, nous apprenons, avec une joie immense, que le Roi du Maroc doit annoncer au peuple marocain, dans les heures qui viennent, les profondes mutations qui vont transformer le royaume alaouite, qui se dirigera progressivement, et en peu de temps, de monarchie absolue, et quasiment féodale, vers une monarchie constitutionnelle, avec des pouvoirs étendus pour le Parlement et le gouvernement. Ce qui signifie, tout naturellement, une réduction des pouvoirs du Roi. Un geste librement consenti, aussi intelligent qu’il est généreux.
Le peuple marocain sera appelé à se prononcer sur les propositions du Souverain, dans un mois environ. Et ainsi, le Maroc s’acheminera vers un véritable État de Droit, vers une plus grande justice sociale, vers la neutralisation de castes toutes puissantes, qui présuraient le petit peuple, et se sustentaient outrageusement sur la chair vive de la nation.

Nul doute que cette révolution tranquille fera date. Le roi du Maroc aura eu l’immense mérite d’avoir compris les aspirations de son peuple, et d’y avoir répondu d’une façon aussi magistrale, sans que le sang ne soit versé. Ce sera sans doute, l’une des plus belles répercussions de la révolution de jasmin, et une avancée régionale vers la démocratie, qui provoquera certainement un effet incalculable chez le voisin algérien, le seul pays du Maghreb qui n’a pas été touché par la déferlante des révolutions arabes.

Cela ne sera pas sans conséquence sur les relations algéro-marocaines, qui ne manqueront pas de se compliquer davantage, puisque le régime algérien perçoit comme une menace directe pour sa survie tout frémissement démocratique dans le Maghreb, lui qui déploie des efforts aussi subversifs qu’ils sont déplorables, pour déstabiliser la transition démocratique en Tunisie, et pour empêcher le despote libyen de tomber. Lui qui dépense sans compter, pour doter les milices kadhafiennes d’équipements militaires, et même de « pilules du viol », lui qui a infesté tous les institutions internationales, pour retarder l’inéluctable échéance libyenne.

La révolution marocaine représente donc un facteur déterminant, pour l’accélération d’un processus démocratique en Algérie. Le régime algérien le sait, et il n’y pourra rien. Il ne pourra pas dévoyer toutes les dynamiques qui éclosent dans le Maghreb. Il est cerné désormais.
Le compte à rebours va commencer. Et tout l’argent que ce régime crapuleux utilise pour anesthésier le peuple algérien en élargissant le cercle de ses alliés naturels, et en renforçant ses effectifs sécuritaires, jusqu’à en faire le premier État policier du monde, en termes d’effectifs, n’y pourra rien.

Le Maroc vient d’engager toute la région dans un processus qui va accélérer l’histoire, et ouvrir enfin une ère nouvelle, où le Grand Maghreb deviendra une réalité incontournable.

D.Benchenouf

 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]