ELWATAN-ALHABIB
samedi 12 novembre 2016
 

PRÉSIDENTIELLE U.S,  PLEINS POUVOIRS POUR DONALD TRUMP





trumpSalim METREF
Bien naïfs ceux qui ont pu imaginer une seconde où croire un seul instant en la victoire de Hillary Clinton.  La représentante de l’establishment n’a pas fait le poids face à celui de  l’Amérique profonde.
Bien que  lui-même magnat atypique des médias, Donald Trump a démenti tous les sondages et déjoué une par une toutes les séquences d’un scénario cousu de fil blanc et mis en scène par le puissant complexe politico-médiatique et financier.
Même les nombreuses défections dans le camp républicain n’ont pu venir à bout du milliardaire new yorkais qui a maintenu sa candidature contre vents et marées, rendant coup pour coup, convaincu que la vague qui le portait était en réalité une déferlante.
Il semblerait même que l’état profond et sa puissante présence dans la machine militaro-industrielle a pesé de tous son poids en invoquant notamment «la nonchalance de la candidate démocrate» qui malgré son long parcours politique n’a pas su, notamment dans ses échanges de courriers électronique,  prendre en compte les précautions  inhérentes au niveau de responsabilité qui a été le sien.
L’élection de Donald Trump prouve en tous les cas que l’alternance politique aux Etats-Unis est une réalité incontestable et que nul ne peut jouer avec la volonté populaire.
L’histoire en tous les cas révélera sans doute un jour si le revirement  des Présidents Bush,  père et fils, dans leur politique proche-orientale et avec toutes les expéditions militaires que l’on connait et dont le moins que l’on puisse dire et qu’elles ont détruit en partie cette région du monde était conforme aux vœux de l’Amérique profonde et aux fondamentaux du parti républicain où plutôt le résultat du travail des réseaux d’influence qui ont pesé de tout leur poids pour changer la donne et inscrire le concept de guerre préventive et de choc des civilisations dans l’agenda de la politique étrangère étatsunienne.
L’élection de Donald TRUMP n’est pas en soi un séisme politique tant elle consacre la victoire de la volonté du peuple sur le diktat des élites. Mais elle est un seisme par les répliques redoutables qu’elle va induire dans le monde et notamment en Europe.
Après le Brexit britannique, les prochaines élections verront l’arrivée des forces politiques dites nationales dans de nombreux pays du vieux continent.
En France par exemple, l’élite politique panique comme ces représentants de la droite parlementaire qui veulent abréger la mandature actuelle et provoquer des élections anticipées pensant sans doute que le moment est opportun pour le faire puisque les sondages politiques qui leur servent de boussole politique ne donnent pas encore le Front National vainqueur au second tour.
Le scénario Trump risque de se reproduire ailleurs.


Trump a mis en exergue quelques axes de la politique étrangère qu’il entend mener. Redorer l’image des Etats-Unis ternie par des aventures militaires décidées par d’autres, se désengager de ces bourbiers créés ses prédécesseurs à la maison blanche et se consacrer au bonheur des classes moyennes et populaires américaines qui l’ont élu, espérant ainsi redonner vie à l’American dream dont il est devenu aujourd’hui et par son élection la nouvelle incarnation.
Trump devra sans doute également retisser, malgré certaines de ses déclarations intempestives à ce sujet, la relation de son pays avec le monde musulman qu’il connait déjà grâce à son parcours personnel  et à ses nombreuses relations avec notamment de célèbres richissimes hommes d’affaires originaires de cette région.
Il devra sans doute également et face à la complexité du monde revêtir l’habit de la Real politik s’il espère redonner aux Etats-Unis le statut de puissance incontestable face au réveil chinois qui bouscule sereinement toutes les hiérarchies,  dans tous les domaines et y compris dans celui de l’exploration de l’espace.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]