ELWATAN-ALHABIB
mercredi 3 décembre 2014
 
Égypte : retour en force de l’ancien régime  

L’Arabie Saoudite s’est maintenant donné la mission d’arranger et de réarranger l’ordre régional arabe, selon ses souhaits et les souhaits d’Israël.

L’Arabie Saoudite a annihilé l’influence du Qatar dans le monde Arabe et elle veille maintenant, par la force, la coercition et la diplomatie, à ce que le régime qatari ne menace plus son influence. En Tunisie, le régime saoudien a financé le parti politique as-Sibsi comme moyen de remettre sur pied le régime de Ben Ali mais sans Ben Ali.

Le régime Saoudien a généreusement financé le régime de Sissi et a ordonné à son proche allié, les Émirats Arabes Unis, de faire la même chose. Ces placements financiers généreux ont cependant un prix : que le régime de Sissi ne permettrait plus à la ferveur révolutionnaire de la jeunesse de lancer une vendetta contre Moubarak et ses potes. Au contraire, le marché conclu stipule que Moubarak se verrait épargner une condamnation trop sévère et pourrait terminer ses jours dans le confort tout en prétendant devant l’opinion qu’il est techniquement en prison.

Mais le régime saoudien n’aurait pas pu entreprendre ce changement en Égypte et ailleurs sans l’appui et la coopération absolus d’Israël et des États-Unis.

Le nouveau régime qatari semble avoir accepté de céder la main devant la volonté saoudienne de diriger le monde arabe. La contre-révolution arabe est maintenant dans les mains saoudiennes, israéliennes et américaines, tandis qu’est ordonné au reste des régimes du Conseil de Coopération du Golfe de suivre le mouvement. L’ordre régional arabe en train de naître ressemble de façon saisissante au vieil ordre régional arabe. Les vieux régimes seront préservés ou transformés avec quelques changements cosmétiques à leur tête.

Il n’y a jamais eu de « printemps arabes ». Les livres récemment écrits par Hillary Clinton et Henry Kissinger expliquent très clairement que le gouvernement des États-Unis (et d’Israël, naturellement) n’abandonnera jamais aussi facilement sa collection de potentats dans la région. Ils ne seront pas forcés d’abdiquer au nom de la démocratie ou de quelques idéaux plus élevés. Ils seront protégés et armés, et si la marée populaire est trop puissante, alors un potentat alternatif sera mis en place (c’est le scénario appliqué au Yémen que l’Arabie Saoudite et les États-Unis émuleront dans toute la région).

Le verdict de Moubarak était important : le long jugement prononcé par le juge indique les tendances de venir. Moubarak était donc innocent, mais ce qui lui a été reproché était la corruption parmi des gens de son entourage et également d’être quelque peu lent dans ses prises de décision. Le nombre de manifestants tués ce jour infâme a été revu à la baisse pour rendre l’exonération de Moubarak moins choquante.

Le processus de transformation politique engagé avec l’éruption du soulèvement arabe n’est pas fini. Il a été contrecarré, bloqué, et avorté, mais ce processus se poursuivra. Ceux qui exigent le changement se rendront compte que des changements par des voies paisibles et pacifiques sont choses impossibles. La phase suivante du soulèvement arabe sera plus violente, particulièrement après l’écrasement de la Confrérie musulmane. La direction des Frères musulmans et ses sponsors à Doha et à Ankara refuseront d’armer la Confrérie. En lieu et place, quelques groupes dissidents violents (pas nécessairement du genre al-Qaïda) émergeront et se vengeront de ceux qui ont empêché les victoires démocratiques de la Confrérie dans les élections.

Le processus contre-révolutionnaire arabe est maintenant en plein essor. Aucun mouvement de la jeunesse arabe, aucune Confrérie Musulmane ou déclaration sur la démocratie ne pourront se tenir sur son chemin. Elle a l’appui total des États-Unis et d’Israël, et chacun des trois associés redessinera la région
conformément aux intérêts de l’alliance américano-israélienne.

Mais c’est là que réside le paradoxe : le nouvel ordre régional est une pure provocation contre la jeunesse arabe et ses rêves. Puisque Moubarak a été renversé, ses successeurs pourront aussi être poussés dehors et la prochaine direction révolutionnaire saura apprendre de la phase passée. Alors les têtes rouleront et la Bastille sera réduite en cendres le tout premier jour du soulèvement.



* As’ad AbuKhalil est professeur de science politique à l’université d’État de Californie à Stanislaus, et professeur associé à l’université de Californie à Berkeley. Il est également l’auteur du Dictionnaire historique du Liban (1998), Ben Laden, l’islam et la nouvelle ’Guerre contre le terrorisme’ américaine (2002) et La bataille pour l’Arabie saoudite (2004). Il contribue régulièrement à Al-Akhbar.

Source: al-Akhbar; Traduit par Info-Palestine

 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]