ELWATAN-ALHABIB
lundi 3 novembre 2014
 
L'opposition en demeure d'augmenter sa pression




par Kharroubi Habib
Face au pouvoir qui n'entend pas mettre fin au sclérosant statu quo politique qui lui permet de rester aux commandes du pays malgré des échecs fracassants mettant en péril la stabilité et l'intégrité de la nation, l'opposition est contre toute attente parvenue à engager une dynamique politique qui lui a permis de constituer un front uni dont les composantes ont convenu au-delà de leurs divergences doctrinales de s'en tenir solidairement à un minimum de revendications phares centrées sur la demande du changement politique dont la société civile algérienne manifeste la demande de manière de plus en plus incisive.

Nombre de citoyens jusque-là réservés sinon incrédules quant aux capacités de cette opposition à surmonter ses propres contradictions pour se fédérer en un bloc susceptible de lui permettre d'instaurer un rapport de force qui contraindrait le pouvoir à l'écouter, prêtent une oreille attentive à ce qu'elle prône et perçoivent avec sympathie le contenu de la feuille de route qu'elle s'est fixé de concrétiser. Il est incontestable que se manifestant de cette façon l'opposition a quelque peu surmonté le déficit de crédibilité qui a été le sien au sein de l'opinion publique et en faisait une force politique de peu de poids incapable d'influer de manière agissante sur les événements ayant conditionné la vie politique nationale.

Cette opposition a donc bougé et dans le bon sens. Il lui reste toutefois à démontrer que la dynamique politique qu'elle a engagée n'est pas feu de paille et qu'elle s'y maintiendra autant que le pouvoir persistera à s'en tenir au statu quo dont il a verrouillé les possibilités de sa remise en cause en l'entourant d'un semblant de légitimité à travers des réformettes politiques et des élections à l'organisation et aux résultats tronqués. Ce qu'elle semble vouloir faire en sortant le débat et les préoccupations qui ont cours en son sein des salons et bureaux d'états-majors partisans où ils ont été confinés jusqu'à présent pour les soumettre à l'appréciation populaire la plus large qui soit et en mesurer ainsi le degré d'adhésion à leurs contenus.

La CNLTD, l'un des fers de lance du front uni de l'opposition, a opté pour cette démarche dont elle a entamé la mise en œuvre en rendant publique une « lettre au peuple algérien » dans laquelle elle clarifie le but de la dynamique politique dont découlent l'action et les initiatives de cette opposition dont elle est l'aile marchante. Consciente que ce n'est pas seulement ainsi qu'elle dissipera les préventions malgré tout persistantes auxquelles l'opposition est confrontée au sein de l'opinion algérienne, la CNLTD entend nouer le dialogue direct avec les citoyens.

Aura-t-elle la pugnacité nécessaire et indispensable pour nouer ce dialogue avec ces citoyens que l'opposition a fini par désespérer en étalant, il faut le reconnaître, un esprit et des visions politiques lamentablement creux ? Quelles que soient les entraves qui lui seront mises pour l'empêcher de réaliser cet objectif, elle doit avoir conscience que renoncer devant celles-ci ruinera inéluctablement la stratégie pertinente qu'elle s'est fixée en vue de bâtir un rapport de force avec le pouvoir par lequel elle entend devenir incontournable aux yeux de ce pouvoir.
 
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]