ELWATAN-ALHABIB
jeudi 20 novembre 2014
 

La dernière chance ou le chaos



Par Reda Bakkat
le 20.11.14 


Jamais sans doute la situation du pays – au plan politique avant tout et pas seulement du reste – n’aura connu un tel blocage, et ce, depuis le début du quatrième mandat de Abdelaziz Bouteflika. Au-delà de la tendance à l’immobilisme qui a été la caractéristique de son règne depuis 1999, le régime autoritaire qu’il a imposé a su, très tôt, par des effets d'annonce, donner l’impression que les choses allaient changer avec lui, pour qu’en réalité rien ne change dans la configuration du «système» installé au lendemain de l’indépendance.
Tout le contraire de la rupture qu’il avait laissé entendre avec l’instauration de commissions de réforme de la justice, de l’éducation et de mesures à caractère social qui s’avèrent aujourd’hui, avec le recul, comme étant de la poudre jetée aux yeux des Algériens, aujourd’hui désabusés. Ils ne se font plus d’illusion sur ce qu’ils pourraient attendre de la part du «système» et des pouvoirs successifs qu’il a générés depuis plus de 50 ans. D’abord parce que leur situation économique et sociale n’a que très peu évolué en une génération.
En effet, le pays caracole toujours dans le bas du tableau des classements mondiaux que ce soit en matière d’indice de développement humain, d’opportunités d’affaires ou de classement des universités, entre autres. Exception faite sans doute pour le foot où, depuis la dernière Coupe du monde, l’Algérie figure parmi les vingt premiers pays au classement FIFA. Malheureusement, comme une hirondelle ne fait pas le printemps, le constat, surtout depuis l’élection de Abdelaziz Bouteflika à la magistrature suprême, est globalement catastrophique.
Alors que, paradoxalement, le pays a bénéficié depuis les années 2000 d’une conjoncture pétrolière internationale de plus en plus favorable qui lui aurait permis au moins, en 15 ans, d’amorcer un réel décollage économique et de se hisser à des rangs plus honorables. Hélas, tant de moyens financiers gaspillés, dilapidés – on parle de 600 à 700 milliards de dollars – pour des résultats si maigres et insignifiants tandis qu’ailleurs, dans d’autres régions du monde, il n’a pas fallu plus de temps et peut-être pas autant de moyens à certains pays pour vivre un véritable miracle économique et devenir une puissance émergente.
L’autoritarisme conjugué à l’immobilisme a eu pour effet cette «non-gouvernance» qui consiste à vivre sur la rente quitte, pour le régime, à «acheter» à contrecœur la «paix sociale» afin d’assurer sa survie et celle de ses clans affidés dont l’enrichissement personnel connaît, depuis plus de 15 ans, des records et des rythmes insoupçonnés. La corruption a en effet atteint, grâce à cette inespérée manne en milliards des proportions considérables que bien des mafias pourraient nous envier. Certains experts, inquiets de l'instabilité de la conjoncture énergétique mondiale et devant la fonte tendancielle des ressources et réserves financières, n'hésitent pas à parler de «dernière chance» pour l'Algérie pour éviter le chaos.

 
Reda Bekkat
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]