ELWATAN-ALHABIB
lundi 3 novembre 2014
 

Elle qualifie la situation de «grave» : La CNLTD accuse




par Salah-Eddine K.,
 Le Quotidien d'Oran, 3 novembre 2014
L'instance de concertation et de suivi de l'opposition alerte sur « la gravité de la situation » et veut lancer un débat au sein de la population pour sortir de la crise.
La Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD) vient de lancer un appel au peuple algérien, à l'occasion du 60e anniversaire de la révolution de Novembre. C'est par le biais de son instance de concertation et de suivi de l'opposition, que cet appel a été lancé hier au peuple pour qu'il «médite sur la gravité de la situation que traverse le pays».
Le texte est signé par les membres de l'instance de suivi, à savoir Nacer Djabi, Ahmed Adhimi, Abdelaziz Rahabi et Aerrezki Ferrad. Et c'est ce dernier qui a fait la lecture du texte de l'appel à l'entame d'une rencontre qui a regroupé, hier au siège national du MSP, les membres de la Coordination ainsi que des personnalités indépendantes.
Le texte fait le constat de la situation actuelle que vit le pays, marquée, selon la Coordination, par une crise sans précédent et dont les dangers sont imminents si elle persiste. Pour l'opposition, le pays est entre deux «options diamétralement opposées». L'une est suicidaire et mène le pays vers la dérive et qui est la résultante de l'impasse «politique actuelle», et une autre alternative qui consiste dans la mobilisation pour un «sursaut national». Présenté comme une plate-forme qui propose des ébauches pour sortir de cette crise, le texte accuse le pouvoir politique d'être à l'origine de cette crise. «Les derniers événements à Ghardaïa, à Alger et dans d'autres régions du pays confirment les mises en garde et craintes sur les risques avérés que la crise du régime politique se transforme en crise de l'Etat et des institutions». Institutions, affirme-t-on au CNLTD, «qui sont aujourd'hui marginalisées, paralysées et le pouvoir présidentiel fragilisé par l'absence prolongée du chef de l'Etat».
L'instance de coordination et suivi de l'opposition regrette que les changements politiques dans la région n'aient pas servi à alerter les tenants du pouvoir politique dans notre pays sur la nécessité d'«engager de nouvelles réformes politiques et économiques, pour mettre l'Algérie à l'abri d'une autre rupture violente dans son histoire». Pour l'opposition, le pouvoir politique ne fait que colmater les brèches au lieu d'aller vers des réformes profondes. L'instance de concertation du CNLTD affirme que ses adhérents, notamment les partis politiques, vont aller partout sur l'ensemble du territoire national rencontrer le peuple et lui expliquer sa démarche dont le seul but est de contribuer à la sortie de cette crise en organisant avec le pouvoir politique une transition consensuelle. Pas encore de précision sur la date du démarrage des activités de l'opposition, mais cela va se faire «incessamment», est-il indiqué. La coordination prévoit aussi de rencontrer les syndicats autonomes. La coordination persiste, en outre, à aller de l'avant même si les conditions pour accomplir cette tâche restent difficiles. Les rédacteurs de l'appel considèrent que leurs droits aux réunions, aux meetings et aux marches pacifiques sont des droits politiques inaliénables et reconnus dont la CNLDT ne se départira pas. «Le pouvoir ne doit pas rater l'occasion, la balle est dans son camp», est-il encore écrit.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]