ELWATAN-ALHABIB
samedi 18 octobre 2014
 


L’ONU face à ses responsabilités

Agrandir la taille du texte

 

le 18.10.14 | 

Il ne fait plus le moindre doute que la situation dans les territoires palestiniens est explosive et que cela ne peut plus durer. Plus personne ne doute d’une nouvelle intifadha, mais quand, se demande-t-on. C’est la question, la seule d’ailleurs, que même les Israéliens semblent se poser en restreignant l’accès de la ville sainte d’El Qods, sauf que de telles mesures ne pourront jamais dissuader les Palestiniens de revendiquer leurs droits nationaux.
Y a-t-il un âge pour la résistance, se demande-t-on alors, puisque les Israéliens viennent d’interdire l’accès des mosquées d’El Qods aux Palestiniens âgés de moins de cinquante ans ? La réponse se trouve dans les archives palestiniennes où sont recensées toutes les victimes palestiniennes, mais aussi dans les prisons où sont détenus y compris des enfants palestiniens. Ce que le monde ne peut ignorer, c’est ce silence qui l’expose au pire, une situation qui ne consistera alors plus à des opérations sans rapport avec le drame palestinien, lui qui a déjà fait savoir que la persistance du conflit du Proche-Orient était dangereuse pour la sécurité internationale.
Pour ainsi dire, la situation actuelle est nettement plus dangereuse que celle des décennies écoulées, car il n’est pas possible d’envisager la moindre négociation avec Israël. Les Palestiniens, qui ont tiré cette conclusion, entendent impliquer la diplomatie internationale, laquelle, jusque-là, le leur rend bien avec une reconnaissance par la Suède de l’Etat palestinien, tandis que le Parlement britannique a opté pour l’acte symbolique, mais le fait est bien là, avec un changement fondamental dans une approche marquée jusqu’à il y a peu par la négation de l’existence du peuple palestinien.
Il a fallu du temps et énormément de sacrifices pour faire valoir de tels principes et les faire endosser par la communauté internationale. On saura, d’ici quelques jours, si elle ne sera pas empêchée de le faire, la question se posant encore une fois en ces termes, même si près des deux tiers des Etats membres de l’ONU soutiennent cette démarche. Ce que les Palestiniens demandent au Conseil de sécurité, c’est l’adoption d’une résolution appelant au retrait israélien des territoires palestiniens. C’est clair et c’est également précis, l’organisation internationale devant se montrer conséquente avec ses propres textes, et rien d’autre.
Plus question alors de négociation avec Israël, une réponse également à tous ceux qui appellent à sa reprise. Mais qui y croit vraiment ? Certainement plus les Palestiniens qui, pendant des années, refusaient de porter la responsabilité d’un échec pourtant voulu par Israël, et cela malgré la pression de leur propre opinion. Une situation intenable, susceptible de mener à un nouveau massacre ainsi que le démontre la récente guerre israélienne contre Ghaza. En agissant dans le sens de la légalité internationale comme le lui demandent les Palestiniens, l’ONU peut empêcher un nouveau massacre et préserver la paix. C’est bien son rôle.
Mohammed Larbi

Commentaire:

Lynx d'Oran  
 Le "machin" et la tragédie palestinienne
Le rôle de l'ONU, le machin, pour ce qui est de la Palestine, est d'endormir debout les Palestiniens, d'une part, et d'anesthésier les cervelles généralement inertes des dirigeants zarabes, d'autres part... pour donner du temps au temps favorable à l'entité sioniste pour réaliser, compléter son hold-up du siècle (dernier) : phagocyter totalement la Palestine historique, renvoyer le gros de son peuple vivre en Jordanie et éparpiller le reste à travers le monde. Et pourquoi pas réaliser, dans la foulée le grand Israël, par la force s'il le faut, le rêve fou des ultra sionistes un méga Territoire s'étendant du Nil à l'Euphrate.

Ce plan machiavélique est sans doute enclenché depuis que l'on nous serine les oreilles avec leur foutu " printemps arabe "... des troubles inextricables bien orchestrés en Irak, Syrie, au Yémen, en Egypte, Bahrein, en Tunisie... grâce au zèle aveugle d'obscures mouvements radicaux appelés aussi djihadistes, financés, armés, vêtus, transportés et lâchés comme des corbeaux sur ces pays qui "dérangeaient" les intérêts et plans stratégiques de ceux justement qui ont façonné et formaté l'ONU, le machin, selon leurs convenances propres.

Et la boucle est bouclée, l'ONU tempère et refroidit les ardeurs des nations et peuples lésés de leurs droits les plus légitimes ( Palestiniens, Sahraoui... ), ferme les yeux sur les crimes et génocides commis en toute impunité par certains Etats voyous, tels ceux dont se rend tristement célèbre
l'Etat hébreu à Ghaza, en Cisjordanie ou au Liban ( ) et encaisse sans mot dire les diktats et desiderata des 5ou 6 pays membres du Conseil de l'ONU s'arrogeant tous les droits (parfois de vie ou de mort sur les autres nations, les autres peuples) grâce à ce coup de génie appelé "véto" qui les rend ad eternam maitres du machin, donc du Monde... dont profite aussi l'entité sioniste au détriment, bien-sûr, du valeureux peuple de Palestine, l'éternel perdant d'un monde soit - disant libre, juste... l'adepte de l'inusable : deux poids, deux mesures
!


 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]