ELWATAN-ALHABIB
dimanche 19 octobre 2014
 
«Ils la raconteront à Bibitt»




par Kharroubi Habib


A Ghardaïa d'où elle est partie, la fronde qui a secoué les rangs des policiers d'unités républicaines de sûreté (URS) aurait selon des sources locales bien informées eu pour effet déclencheur des propos peu amènes qu'aurait tenus le général, directeur général de la DGSN Hamel à leurs collègues ayant tenté de lui expliquer qu'à force d'être sans répit et depuis trop longtemps sur la brèche les éléments de leurs unités sont dans un état de saturation physique et morale qui joue négativement sur la gestion sécuritaire du conflit intercommunautaire dont la ville et sa région sont le théâtre depuis plus de trois années. Qu'elle soit parvenue à faire tache d'huile après, prouve qu'une bonne partie du corps de la police nationale est remontée contre son patron dont elle ne supporte plus le comportement ultra-autoritaire et cassant dont il ferait montre dans la gestion des affaires de l'institution policière.

Les frondeurs ont cessé leur mouvement inédit. On peut avancer avec certitude que le gouvernement va annoncer sous peu une batterie de mesures en réponse aux revendications socioprofessionnelles brandies par les policiers grévistes, mais qu'il occultera celle ayant trait au départ de la direction de la DGSN du général major Abdelghani Hamel. Sur ce point d'ailleurs, la décision échappe à l'exécutif gouvernemental. Elle est du ressort du président de la République que l'ont sait avoir en sainte horreur les pressions visant à lui dicter sa conduite dans une affaire ou un dossier quelconque. A son niveau, selon d'autres sources, la «mutinerie» policière a été décodée non pas comme un mouvement spontané de ras-le-bol d'unités républicaines de sécurité contre le rythme infernal que leur impose la gestion sécuritaire des conflits et autres expressions du mécontentement populaire qui ponctuent avec enchaînement le quotidien en Algérie, mais en tant qu'opération à but inavoué d'affaiblir le camp présidentiel.

Une lecture largement partagée par les citoyens lambda qui contrairement à ce qu'ont rapporté certains médias n'ont guère exprimé de sentiments de sympathie pour la fronde policière. Il est vrai que les unités républicaines de sécurité (URS) ne jouissent pas d'une grande estime dans l'opinion citoyenne. Leur «révolte» ne pouvait qu'être sujette à suspicion dans ses causes pour ces citoyens lambda dont l'un a résumé ce que beaucoup ont pensé en voyant les «mutins» marcher et faire le siège de la présidence de la République. Il l'a fait en usant de l'expression populaire en usage quand l'on se doute que l'on veut vous faire prendre des vessies pour des lanternes : «qu'ils la racontent à Bibitt». Ce qui revient à mettre dans le même sac les parties en présence dans le bras de fer qui les oppose.

A tort ou à raison, le citoyen lambda ne voit plus dans les coups et contrecoups qui secouent les institutions du pays que les résultats de la lutte pour le pouvoir au sein d'un système à son ultime stade de décomposition et dont les clans ne reculent plus devant les manipulations les plus dangereuses en terme de conséquences pour l'Etat républicain. Quant à voir que les policiers seraient descendus dans la rue parce que soudainement convertis à la «démocratie», personne ne se risque à le suggérer. Et les prochaines tentatives citoyennes qui seront faites pour réclamer publiquement plus de démocratie et de respect du droit d'expression prouveront que les citoyens ont raison d'avoir été sans sympathie pour leur fronde. 
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 / décembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]