ELWATAN-ALHABIB
dimanche 14 septembre 2014
 

Questionnements autour d’une visite

 

 


Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.09.14 

| © D. R.



Le chef d’état-major des armées françaises, Pierre de Villiers, effectue, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 15 septembre, une visite officielle en Algérie dans un contexte régional marqué par l’instabilité et l’insécurité.


Le chef d’état-major des armées françaises sera aujourd’hui à Alger. Le général d’armée, Pierre de Villiers, effectue, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 15 septembre, une visite officielle en Algérie, a annoncé un communiqué de l’ambassade de France à Alger. Le général De Villiers sera reçu au ministère de la Défense nationale par le général Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP). De même qu’il sera reçu au ministère des Affaires étrangères par Abdelkader Messahel, ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines. Il clôturera sa visite par un déplacement à Biskra, relevant de la IVe Région militaire.
«Ce déplacement, qui intervient après celui du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en mai dernier, et dans le cadre du suivi de la visite d’Etat du président de la République en Algérie de décembre 2012, sera l’occasion de poursuivre l’étroite concertation entre la France et l’Algérie sur toutes les questions régionales et la nécessité de lutter ensemble contre le danger commun que représente le terrorisme pour l’ensemble de la région», explique la représentation diplomatique française.
La France «tâterait»-elle le terrain en vue d’une intervention militaire en Libye, afin de «pacifier» ce pays, après la campagne menée en 2011 ? C’est tout au moins ce qu’a laissé entendre le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans une interview accordée au journal français Le Figaro. Dans cet entretien, M. Le Drian s’inquiète «de la dégradation de la situation sécuritaire en Libye», expliquant que le «Sud libyen est une sorte de “hub” où les groupes terroristes viennent s’approvisionner, y compris en armes, et se réorganiser».
Raison pour laquelle «nous devons agir en Libye», à la fois «porte de l’Europe et du Sahara, et mobiliser la communauté internationale», a ajouté le ministre français, qui, précise Le Figaro, a alerté «ses homologues de l’Union européenne, à l’occasion d’une réunion informelle». M. Le Drian avait d’ailleurs profité de sa visite à Alger, au mois de mai dernier, pour «sensibiliser» la partie algérienne à une plus ample coopération, non seulement au Mali, où la France s’est engagée militairement en janvier 2013, mais aussi en Libye. Et si une implication algérienne dans des initiatives «diplomatiques» communes était envisagée lors de cette visite, il semble que la France soit montée d’un cran dans sa «conception régionale du contre-terrorisme».
Un appui «actif» à une intervention en Libye sera-t-il demandé ? Si tel est le cas, quelle sera la réponse d’Alger ? Car cette dernière campe sur ses positions traditionnelles, que Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères, martèle lors de ses sorties médiatiques. Bien que vivement préoccupés et alarmés par le «chaos libyen», les Algériens y «excluent» une intervention militaire. «Aucune intervention militaire n’est prévue en Libye pour l’heure, mais il est question actuellement de réunir les Libyens, à travers un dialogue national, une réconciliation nationale et la consolidation des institutions démocratiques», a réitéré, mercredi, M. Lamamra, rappelant que les positions algériennes pour le règlement de la crise libyenne émanent de ses principes reposant sur le refus d’ingérence dans les affaires internes des pays.
Le chef de la diplomatie en a d’ailleurs profité pour souligner que la visite du général De Villiers «était programmée depuis un moment et qu’elle a été annoncée lors de la visite à Alger du président français François Hollande», et qu’elle n’avait «aucun lien avec les développements survenus dans la région». M. Lamamra reconnaît toutefois que cela fait partie «de concertations algéro-françaises sur de nombreux dossiers, dont celui concernant la Libye, dans le cadre de l’action de concertation menée par l’Algérie avec nombre de pays, en tant que pays pivot dans la région ».

Ghania Lassal
 
Commentaire:
 Par Abdelkader Dehbi
Que vient faire en Algérie le Chef d'Etat-Major français ?
Nous disons au président nominal de notre pays, M. Abdelaziz Bouteflika – et à défaut, aux usurpateurs et aux faussaires qui parlent et actent en son nom – que les citoyens et les citoyennes algériens, exigent d'être clairement informés sur les tenants et aboutissants d'une visite qui soulève des interrogations gravissimes et légitimes, ayant trait à la Souveraineté-même de notre peuple qui se trouve aujourd'hui totalement écarté, en marge de manœuvres politico-militaires tendant à entrainer l'armée algérienne – et donc le peuple algérien – dans une aventure interventionniste en Libye qui ne répond, ni au dogme politique de non-ingérence, ni aux impératifs de sécurité et de stabilité de notre région maghrébine en général, quoi que puissent prétendre les sirènes socialo-atlantistes aujourd'hui au pouvoir en France et agissant en sous-traitants de l'Ordre mondialiste et militaro-financier US, d'essence impérialiste et judéo-sioniste.
Nous disons aux va-t-en-guerre de cette gauche-caviar asservie au Crif et au CAC 40, foncièrement islamophobe et néocoloniale, que les algériens de 2014 n'ont pas vocation – comme la France, puissance occupante les y avait contraints il y a juste un siècle, en 1914 – à servir de chair à canon ; qui plus est aujourd'hui, contre nos propres frères de sang et de religion, que représente pour nous le peuple libyen. Un peuple qui n'a besoin ni d'un Hollande un peu donquichottesque, en mal d'une légitimité qu'il a perdue dans son propre pays, ni de la marionnette israélienne qu'est l'aventurier criminel dont Sissi est le nom.
Nous disons enfin à nos concitoyens et concitoyennes algériens, de prendre toute la mesure de la gravité de l'état de déliquescence où se débat aujourd'hui notre pays, Etat, Economie et Société ; un état de déliquescence qui est la conséquence directe des abandons, des reniements et des trahisons en cascade, perpétrés par l'oligarchie militaro financière et compradore qui a pris le contrôle réel du pouvoir dans notre pays et s'obstine à étouffer le peuple et à piller les richesses du pays ; souvent avec des complicités et des protections extérieures.
 
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]