ELWATAN-ALHABIB
mardi 26 août 2014
 
Quand l'Arabie Saoudite dénonce l'extrémisme religieux 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Les djihadistes de « l'Etat islamique » n'ont été déclarés « ennemi numéro un » de l'islam par la monarchie saoudienne et ses autorités religieuses que du moment où El Baghdadi leur chef a proclamé la création du «khalifat islamique» sur les territoires syrien et irakien tombés sous le contrôle de ses combattants. Le roi et les émirs saoudiens ont vite fait après cela de comprendre ce que la création de ce «khalifat islamique» aurait de menaces pour leur monarchie dont les citoyens ont été au même titre que tous les musulmans du monde appelés par le «khalif» autoproclamé à lui faire allégeance. D'autant que d'utopique la création du «khalifat islamique» s'est muée en réalité dont les promoteurs ont publiquement annoncé qu'elle est appelée à englober l'ensemble du monde arabe et musulman.

Jusqu'à ce que les djihadistes de « l'Etat islamique » caressant le rêve de l'instauration du « khalifat islamique » se sont dangereusement rapprochés de ses frontières, l'Arabie Saoudite n'a pipé mot sur la nature terroriste et extrémiste de leur idéologie qu'elle dénonce maintenant et contre laquelle elle prétend vouloir mobiliser contre elle l'ensemble des Etats de la région. Il faut le dire et le marteler, ce n'est pas l'idéologie des djihadistes de « l'Etat islamique » qui effraye les émirs et oulémas saoudiens. Cette idéologie ils l'a partagent avec ces djihadistes découlant du wahhabisme dont leur pays a été le berceau et leur monarchie l'actif propagateur à travers le monde. Ils ne se démarquent d'eux que sur leur prétention à instaurer le « khalifat islamique », entité impliquant la subordination à elle, religieuse et politique, de tous les Etats musulmans.

Sans avoir aspiré à fonder à son profit un khalifat islamique, la dynastie saoudienne exerce néanmoins le magistère du leadership sur le monde arabo-musulman du fait qu'elle règne sur le pays d'où est sorti l'islam et où sont ses deux villes saintes les plus sacrées et qui plus est disposant de l'énorme puissance financière que lui confèrent ses immenses ressources énergétiques. Elle sait désormais que si « l'Etat islamique » parvient à sa fin qui est l'instauration d'un « khalifat », les conséquences risquent de lui être fatales. Entre leur monarchie et le mythique « khalifat islamique », les Saoudiens enfermés dans une conception rigoriste sur la nature de l'Etat musulman ne sont pas en majorité contre la résurgence du « khalifat ». Ils sont d'ailleurs nombreux sinon majoritaires dans les rangs des combattants de « l'Etat islamique ».

L'on comprend par conséquent que la monarchie saoudienne soit paniquée par la perspective que poursuivant leur offensive en Irak ces combattants se rapprochent de son territoire qu'ils se promettent logiquement d'englober à celui de leur « khalifat islamique ». Pour autant, la fermeté de la condamnation de l'idéologie terroriste et extrémiste de « l'Etat islamique » formulée par les émirs et oulémas saoudiens a exclusivement ciblé cette organisation sans englober celles qui comme le front Enosra en partagent les dogmes et en pratiquent les sanguinaires prescriptions. Celles-ci continueront à bénéficier de leurs soutien et largesses car s'étant refusées à adhérer au projet de création du « khalifat islamique ». Il faut par conséquent que cesse l'hypocrisie qui consiste à faire semblant de croire que la monarchie saoudienne va arrêter d'être le prédicateur de l'extrémisme religieux qui quelle que soit son expression nuit à la religion musulmane et alimente l'islamophobie à travers le monde.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]