ELWATAN-ALHABIB
lundi 18 août 2014
 
Négociations palestino-israéliennes: vers un nouveau marché de dupes ?
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Palestiniens et Israéliens ont repris hier au Caire leurs négociations indirectes sous égide égyptienne dont le round précédent avait donné lieu à un accord ayant permis l'instauration à Gaza d'un cessez-le-feu observé de cinq jours dont l'expiration arrive ce soir à minuit. Les deux délégations sont revenues dans la capitale égyptienne après être allées rendre compte à leurs autorités respectives sur les points faisant divergence entre elles n'ayant pas pu permettre la conclusion d'un accord sur un cessez-le-feu plus durable que celui auquel elles ont convenu.

Tous ceux qui plaident pour un accord de cette nature entre Palestiniens et Israéliens espèrent que les deux parties sont revenues à la table des négociations nanties d'instructions les autorisant à consentir les concessions rendant possible une telle conclusion. Mais le maître mot qu'ont les milieux avertis des difficultés que les négociateurs palestiniens et israéliens auront à trouver un terrain d'entente acceptable est celui qu'il faut avoir une « confiance prudente ». Une telle attitude s'impose en effet à s'en tenir aux déclarations qui tant du côté palestinien qu'israélien ont laissé entendre que chaque partie n'acceptera un accord que si l'autre accède à toutes ses exigences. Celle dont Benyamin Netanyahu, le Premier ministre de l'Etat sioniste, en a été l'auteur peu avant la reprise des négociations indirectes par laquelle il a fait savoir qu'Israël ne signera aucun accord qui ne tiendrait pas compte de sa « sécurité nationale » oblige même à tempérer le sentiment de « confiance prudente » dont ont fait état les observateurs au Caire.

Quand on sait que pour Netanyahu la sécurité nationale de son pays ne pourrait être « garantie » que par le maintien du blocus israélien de la bande de Gaza et le désarmement de la résistance dans ce territoire, il faut assurément se garder de parier sur une positive du round des négociations qui s'est ouvert hier au Caire. L'on voit mal en effet la partie palestinienne accéder à ces deux exigences qu'elle a déclaré refuser d'entériner quelle qu'en soit la conséquence.

Les Palestiniens sont en raison de leur position intransigeante sur ces points sous très forte pression de la médiation égyptienne mais aussi régionale et internationale tentant de leur faire valoir qu'en acceptant d'y souscrire Israël consentirait à « assouplir » le blocus et à être plus permissif sur la question du désarmement de la résistance dans la bande de Gaza. C'est encore aux Palestiniens qu'il est demandé de faire le « bon geste » au profit de leur ennemi agresseur. Et cela en leur servant la fiction d'un Premier ministre israélien voulant un accord de paix « acceptable » et définitif mais prisonnier du camp qui s'y oppose au sein de sa coalition de gouvernement.

Ce qui est en somme demandé aux Palestiniens est qu'ils lui offrent en renonçant au rejet des exigences israéliennes l'argument que l'agression ordonnée par lui a atteint ses objectifs ce qui désarmerait les « jusqu'au-boutistes » anti-palestiniens dans son pays. A l'OLP aussi il avait été demandé des renoncements qui devaient permettre de rendre possible la conclusion d'un accord de paix et hâter la création d'un Etat palestinien indépendant. Plus de deux décennies après ce marché de dupes, l'ont voit ce que veut dire « paix » pour l'Etat sioniste et où en est l'Etat palestinien promis.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]