ELWATAN-ALHABIB
vendredi 8 août 2014
 

Ghaza : le crime en voie d’absolution ? par Ahmed Halfaoui 

 



Le quotidien :les Débats

IRIB-"L es amis d’Israël " seraient déstabilisés par ce qui se passe en Palestine,
mais ils n’ont jamais transigé sur le " droit " d’Israël de " se défendre ". Il fallait juste que les réactions des gens faits de chair et de sang ne soient pas de la partie, comme cela s’est produit. Il fallait que le massacre soit accepté. Mais il ne l’est pas. Alors il leur faut sortir le discours qui fasse du massacre une erreur stratégique et non plus un acte assumé et prémédité. Il leur faut aussi trouver des raisons à cette erreur.
Le tout étant que soit préservée, envers et contre tout, l’image de l’entité sioniste, en tant qu’expression d’un peuple martyrisé et menacé d’extermination qui a pu retrouver la terre promise à lui par Dieu. Il faut faire en sorte que l’armée de cette entité conserve le statut qui fait d’elle " l’armée la plus morale au monde ". Tant pis si la gageure est difficile à tenir, tant le crime est insoutenable. Tant pis si, par ailleurs, les " droits de l’Homme " sont régulièrement servis comme argument pour justifier les agressions qui ont détruit des pays.
Ici, ce sont les victimes qui vont endosser la culpabilité, grâce à une grossière manipulation de la réalité. Dans le tableau dressé, Israël (qui se défend) est victime de sa puissance et les Palestiniens (qui l’agressent) ont l’avantage de leur faiblesse. Il s’agit aussi d’un " conflit israélo- palestinien " et non la résistance d’un peuple et de son oppression par la Barbarie.
Ainsi peuvent être étalées des insultes au bon sens qui déresponsabilisent les assassins, qui ne font que répondre au " terrorisme " d’un adversaire mû par la " seule haine des juifs " et non par sa réduction à l’état de sous-humanité et par la transformation de son territoire en camp de concentration. Un adversaire qui, de surcroît, se sert de ses concitoyens comme bouclier, d’où les centaines de civils et leurs enfants tués.
Au mieux, il y a une autre explication qui est fournie. Celle-ci relève d’une analyse du terrain de la confrontation, qui est une étroite bande de terre surpeuplée où il est impossible aux avions, aux navires et aux chars de l’armée sioniste, de n’atteindre que les combattants.
La propagande prend donc ses marques, afin de gérer l’impact des horribles images qui font le tour de la planète. Au bout de l’entreprise, il ne doit rien ou presque rien en rester, comme pour toutes les boucheries précédentes. Non pas que la Barbarie ait peur de devoir rendre des comptes, mais parce que, en dernière instance, il s’agit d’annihiler les réflexes de la révolte en extirpant ce qui peut la nourrir.
Demain, plus tôt qu’on puisse penser, la contre offensive se fera. La Barbarie, qui aujourd’hui fait, quelque peu, profil bas sur la question des droits humains, va à l’encontre de l’évidence les reprendre à son compte sur d’autres champs de bataille. Là où elle va jouer au chevalier servant des justes causes.
Cependant, il lui faut arrêter au plus vite le " conflit " à Ghaza, en payant le prix le plus faible qui soit, en faisant admettre aux Palestiniens, encore une fois, qu’ils doivent se soumettre aux " exigences de sécurité " d’Israël, à la nécessité qu’ils acceptent de se départir de leurs revendications les plus élémentaires, y compris de vivre sous la botte sioniste.
Ahmed Halfaoui
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]