ELWATAN-ALHABIB
lundi 4 août 2014
 
small font medium font large font
Agression contre Gaza: l'aveu de Netanyahu
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Benyamin Netanyahu a bel et bien obtenu une couverture arabo-occidental pour l'agression militaire qu'Israël a lancée et poursuit depuis quatre semaines sur la bande de Gaza. Une couverture qui permet à l'Etat sioniste de traiter par l'indifférence et le mépris des appels à son arrêt que lui l'adresse à travers le monde l'opinion internationale choquée par les horribles massacres dont est victime la population civile gazaouie. Elle lui permet de même de fermer avec mépris, de claquer la porte au nez des « bonnes volontés » qui plaident auprès de lui pour une trêve humanitaire qui limiterait la descente aux enfers dans laquelle cette population est plongée par le déluge de fer et de feu qu'elle subit.

Pour ceux qui ont douté qu'Israël bénéficie d'un aval arabo-occidental pour son opération criminelle à tous points de vue, la réalité de celui-ci leur a été cyniquement assenée et par le Premier ministre israélien lui-même qui s'est publiquement revendiqué d'un accord donné à l'agression par les principales puissances occidentales et les Etats arabes de la région qualifiés par lui de « modérés ». Il n'était pas besoin d'attendre que le Premier ministre sioniste dévoile l'existence du deal pour s'en convaincre. Il n'était que de scruter l'attitude et les positions de ces Etats occidentaux et arabes dès le début de l'agression pour comprendre qu'ils lui avaient accordé leur feu vert.

Sans ambiguïté aucune les premiers ont approuvé et défendu l'opération israélienne au principe que l'Etat sioniste n'a fait que se défendre pour protéger sa population victime de la « violence terroriste » venant de Gaza. Ils ont tout au plus émis une hypocrite mise en garde à l'endroit de cet Etat d'avoir à observer de la « retenue » dans l'exercice de son droit à la réplique contre cette « violence terroriste ». Mais leur préoccupation « humanitaire » ne les a pas fait réagir quand l'agression a pris tournure de punition collective infligée à la population gazaouie. Pas même quand l'armée israélienne s'adonne à des bombardements d'écoles et d'hôpitaux, seuls lieux que l'on pouvait penser être des refuges pour cette population massacrée partout ailleurs. Les Etats arabes « modérés » se sont pour leur part réfugiés dans un silence qui est très vite apparu comme traduisant une connivence lâchement tue et assumée.

L'agitation diplomatique à laquelle se sont adonnés et ces Etats occidentaux et leurs complices arabes n'a eu pour objectif que d'empêcher d'autres acteurs internationaux réellement préoccupés par le sort fait à la population gazaouie d'engager des initiatives en faveur de l'arrêt de l'agression sioniste. Ceux-là écartés de la recherche d'une solution dans ce sens, les puissances arabo-occidentales parties prenantes au deal à but génocidaire pour les Gazaouis se lamentent ignoblement qu'elles ne parviennent pas à trouver de médiateur crédible susceptible d'être entendu par les Palestiniens et les Israéliens.

La vérité crue est qu'elles ont convenu d'un règlement de la question palestinienne aux conditions d'Israël. Pour cela, elles ont accordé à cet Etat la latitude et le temps de terroriser le peuple palestinien au point qu'il renoncerait à l'idée de résistance et accepte d'entrer dans tout accord avec l'ennemi sioniste fût-ce celui de la reddition. Sauf que la résistance palestinienne n'étant pas l'œuvre des seules factions du mouvement national palestinien, elle ne s'arrêtera pas par la destruction ou la reddition des unes et des autres. Elle est dans le sang et les gènes de chaque Palestinien de sa naissance à sa mort. L'histoire et la suite après le génocide qu'est en train de commettre l'entité sioniste le prouveront.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]