ELWATAN-ALHABIB
samedi 12 juillet 2014
 
Plus de 100 morts au 4eme jourde l'agression israélienne: Ghaza brûle
 
 
 
 
par Yazid Alilat
Les images sont effroyables, une pluie de bombes sur Ghaza. Dans la nuit, des éclairs déchirent la ville.

Triste bilan de l'agression israélienne contre la population de Ghaza: au 4eme jour de cette agression, une centaine de raids aériens ont été menés dans la nuit de jeudi à vendredi dans la bande de Gaza, portant à plus de 900 le nombre d'attaques aériennes depuis quatre jours sur cette mince bande de Ghaza déjà enclavée et encerclée. Vendredi, pas moins de dix personnes ont été tuées, dont cinq dans la destruction d'un bâtiment à Rafah, qui aurait été la maison d'un militant du Djihad islamique, selon les services des urgences palestiniens. Depuis le début des bombardements israéliens, plus de 100 personnes ont été tuées, selon le ministère de la Santé palestinien, dont plus d'une vingtaine d'enfants, et plus de 670 autres ont été blessées. En dépit des appels internationaux à la retenue, Israël a maintenu son étau contre les populations palestiniennes désarmées de la bande de Ghaza.

A l'instar des massacres contre la population de Ghaza lors de l'opération ‘'Plomb durci'' en décembre 2008-janvier 2009 et celle ‘'Pilier de défense'' en novembre 2012, l'opération ‘'Bordure de protection'' a pris les allures d'un véritable génocide du peuple palestinien. Depuis le début de l'opération, lundi 7 juillet à minuit, 900 raids ont été menés par l'armée israélienne dans la bande de Gaza et ont fait, selon un décompte vendredi en milieu de journée, quelque 100 morts, dont des femmes et des enfants. «Nous avons visé 322 cibles durant la nuit à Gaza portant à 750 le nombre total de cibles du Hamas touchées par l'armée depuis le début de l'opération «Bordure de protection», a indiqué Peter Lerner, porte-parole de l'armée israélienne, dans un entretien avec des journalistes. Mais, cette sauvage agression de l'armée israélienne contre une population palestinienne désarmée, n'a toutefois pas réussi à faire cesser les salves de roquettes tirées par les combattants à Gaza qui ont réussi à atteindre les régions de Jérusalem, Tel-Aviv et Haïfa, située à plus de 160 km de la bande de Gaza, provoquant même un mouvement de panique qui a obligé le Premier ministre israélien à plonger dans un abri lorsqu'une roquette du Hamas a atterri près de l'endroit où il était à Tel Aviv.

PLUIE DE BOMBES SUR GHAZA

A Ghaza, la situation est dramatique. Les bombes israéliennes pleuvent sur les maisons. Pour se justifier, le porte-parole de l'armée sioniste, le général Moti Almoz, a expliqué que les habitants des bâtiments visés sont avertis à l'avance par téléphone. Malgré ces «précautions», plus de 100 Palestiniens ont été tués en trois jours, selon des sources médicales palestiniennes. Entre lundi et vendredi, plus de 400 tonnes d'explosifs ont été larguées sur Ghaza et ses villages environnants, dont Khan Younes et Rafah. Sourd aux appels internationaux à la retenue, et l'appel à un cessez-le-feu du SG de l'ONU, Benyamin Nétanyahou a proclamé que ‘'pour le moment un cessez-le-feu n'est pas à l'ordre du jour. Nous allons les frapper davantage'', écartant en même temps l'offre de médiation formulée par le président américain Barack Obama. L'Egypte, l'Iran et la Turquie seraient pressenties pour mener éventuellement cette médiation, refusée par Israël. ‘'Nous sommes le dos au mur, nous n'avons rien à perdre'', a quant à lui déclaré le porte-parole du Hamas à Ghaza, Sami Abou Zouhri. Cette agression israélienne a été en fait le résultat de l'instrumentalisation par les faucons de l'armée sioniste et le Premier ministre de l'assassinat de trois juifs en Cisjordanie, selon Leila Shahid, porte-parole de l'OLP en Europe.

Le porte-parole de l'armée israélienne a averti que «l'opération allait s'étendre dans les prochains jours». Le président sortant Shimon Peres a de son côté prévenu qu'une opération terrestre «pourrait arriver bientôt». Israël a ainsi commencé à mobiliser plus de 40 000 réservistes. Le Hamas, de son côté, n'est pas prêt à cesser ses tirs de roquettes sur Israël.

ENGRENAGE

Si, au début de l'opération ‘'Bordure de protection'', les dirigeants du Hamas sont restés plutôt discrets et n'ont pas voulu rompre la trêve négociée en novembre 2012, l'assassinat dans la nuit du 7 juillet de sept de ses combattants dans une attaque de drone a changé la donne. ‘'(...) à un moment, il a considéré qu'il ne pouvait pas laisser les attaques israéliennes sans réponse. L'élimination de sept combattants du mouvement dans une attaque de drone israélien sur la bande de Gaza, le 7 juillet, a ainsi été considérée comme un acte d'agression rompant le cessez-le-feu avec Israël'', estime Jean-François Legrain, historien rattaché à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, cité vendredi par Le Monde. «L'engagement avait été pris qu'aucune partie ne mènerait une opération militaire contre l'autre. Le Hamas et son aile militaire, les brigades Ezzedine Al-Qassam, ont alors considéré qu'ils devaient répondre», a-t-il ajouté. Dès lors, l'engrenage d'une agression absurde, sauvage avec la préparation d'une offensive terrestre sur Ghaza est enclenché et soutenu par les puissances occidentales, France, Allemagne et Etats-Unis s'étant franchement rangés du côté de l'agresseur, munis des armes de destruction massive les plus sophistiquées. La voie des Palestiniens, politiques y compris, ne peut être entendue dans un tel fracas d'armes et de bombes.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]