ELWATAN-ALHABIB
lundi 7 juillet 2014
 
L'arroseur arrosé 
 
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Sans les aides multiformes et massives que lui a prodiguées l'Arabie Saoudite, l'EIIL n'aurait pu devenir cette machine de guerre qui après avoir mis en déroute l'armée irakienne et pris le contrôle des régions de l'Irak à dominante sunnite a proclamé la création du « khalifat musulman » et appelé tous les croyants à lui faire allégeance.

On a pu penser donc que la tournure prise par les événements en Irak a comblé d'aise les émirs saoudiens. Il n'en est rien, car c'est la panique qui règne à Ryadh où les succès engrangés par l'EIIL sont apparus comme menaçants pour le royaume. L'affolement dont sont saisis les émirs saoudiens leur a fait déployer plus de trente mille soldats à la frontière du royaume avec l'Irak et envisager de quémander le soutien militaire de la Jordanie, voire si besoin est celui de l'Etat sioniste qui anticipant une demande de ce genre a fait savoir qu'il est disposé à apporter son concours militaire aux Etats arabes « modérés » qui s'estimeraient menacés par l'extension de l'avancée du groupe islamiste.

Si l'Arabie Saoudite en est arrivée là c'est au constat qu'elle a contribué à la création d'un « monstre » qui échappe désormais à son influence et le lui prouve en créant ce « khalifat musulman » dont le postulat dénie à la monarchie saoudienne le leadership qu'elle se pense en droit d'exercer sur le monde musulman en sa qualité de souveraine du pays des Lieux saints de l'islam. Aveuglés par leur haine de la République islamique iranienne, les Saoudiens ont financé et armé l'EIIL et fait pression sur la rébellion sunnite en Irak pour qu'elle se fédère à elle avec pour calcul en arrière-plan que cette force ainsi constituée se contenterait de faire tomber le régime sectaire de Nouri Al-Maliki et établir un rapport de force moins déséquilibré qu'il n'est en Irak pour la communauté sunnite. En proclamant la naissance du « khalifat musulman », l'EIIL a fait comprendre que le projet saoudien n'est pas le sien parce qu'elle vise à soumettre à ce khalifat tous les musulmans y compris les Saoudiens.

En soutenant l'EIIL contre Al-Qaïda et en l'aidant à prendre le dessus sur les groupes affiliés à cette dernière en Syrie et en Irak, les « stratèges » saoudiens ont cru détourner ces derniers d'un « djihad » englobant leur pays. Ils découvrent maintenant qu'ils ont couvé une force qui ambitionne de rassembler sous son étendard y compris l'Arabie Saoudite. La monarchie saoudienne ne reconnaît pas sa responsabilité pourtant avérée dans la montée en puissance de l'EIIL mais tente maintenant de s'en prémunir en essayant de retourner contre elle les autres factions de la rébellion sunnite et s'emploie pour cela à leur accorder exclusivement ses aides financières et militaires. Face au danger qu'implique pour la monarchie wahhabite la création du « khalifat musulman », il n'est pas surprenant qu'elle se prête à toute coalition destinée à étouffer dans l'œuf ce projet quitte à se retrouver aux côtés de parties contre lesquelles elle a fabriqué et soutenu l'EIIL.

Le monde arabe doit certes sa situation chaotique aux plans cyniques de son renvoi au chaos concoctés par l'Amérique et ses alliés occidentaux, mais l'Arabie Saoudite en assume une part accablante pour s'en être faite le supplétif acharné et le bailleur et pourvoyeur de toutes les forces contribuant à leur mise en œuvre. Le comble est que la monarchie saoudienne persiste à aider à l'instauration de ce chaos en pensant ainsi conserver le « parapluie américain » la mettant à l'abri de sa contagion. Elle ne se rend pas compte ce faisant que si le chaos emporte la Syrie, l'Irak, la Jordanie qui n'en est pas immunisée, il débordera inéluctablement dans la péninsule pour la submerger.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]