ELWATAN-ALHABIB
mardi 22 juillet 2014
 
Je suis un antisémite
 
 
 
 
par Moncef Wafi
Il y a deux jours, je suis entré dans une supérette pour acheter un pack d'eau minérale. J'ai pris la première marque à portée de ma main et en passant à la caisse je me suis rendu compte que c'est un label qui soutient l'effort de guerre israélien. Par solidarité, et parce que, au fond, ce geste ne me coûtait absolument rien sauf le sentiment d'avoir contribué, à ma façon, à soutenir Ghaza dans sa guerre contre l'occupation israélienne, j'ai pris une autre marque d'eau minérale, nationale cette fois.

Une joie révolutionnaire toute puérile au sortir de cette adresse commerciale vite estompée lorsque je me rendis compte, mais trop tard, que j'avais également acheté, sans même y penser, une bouteille de soda d'une marque mondialement connue pour être l'un des plus fervents défenseurs d'Israël depuis 1966. Un achat réflexe qui renseigne sur la complexité mentale d'un acte de résistance que le monde arabe et musulman n'arrive toujours pas à assimiler du fait d'un battage médiatique et publicitaire sans pareil. Le boycott des marques qui versent des dividendes à un Etat terroriste doit être la première réponse quand on n'a pas le courage ou les moyens de riposter derrière une arme.

Le boycott reste un acte hautement symbolique qui ne demande aucun sacrifice seulement celui de se passer de ses habitudes alimentaires, vestimentaires ou d'hygiène corporelle pour un moment. Ne pas acheter systématiquement un produit dont une partie des bénéfices va directement dans le tiroir-caisse d'une armée qui tire sur des enfants de quatre ans. Ne pas boire un soda, ne pas avaler un yaourt, ne pas mettre un pantalon ou un déodorant dont les marques financent les armes et les écoles de religieux extrémistes dans le monde. Un geste simple qui ne demande ni un communiqué, encore moins un appel au djihad. Rien qu'entre vous et votre reflet.

Se dire que même si votre action paraît dérisoire, le fait de la voir se multiplier par deux, cinquante, mille et cent millions, elle trouvera toute sa mesure. Ne pas attendre le voisin pour l'imiter, commencez vous et le reste suivra. Commencez dès aujourd'hui à boycotter ces marques guerrières qui habillent et arment Tsahal pour qu'elle assassine femmes et enfants. Si vous ne le faites pas, alors sachez que vous allez dormir mal parce que au fond de votre conscience vous savez que votre inertie financera une autre balle qui se logera, peut-être demain, dans la tête d'un bébé palestinien. Ces enseignes labellisées sont connues de tous et un petit tour sur la Toile pourra vous renseigner sur ces marques présentes un peu partout. Tapez simplement «boycott des marques internationales qui soutiennent l'effort de guerre d'Israël» pour avoir une liste exhaustive de ces produits.

Quand on a une conscience, qu'on s'appelle Mohamed, Jésus ou Moïse, qu'on soit blanc, noir, jaune ou arc-en-ciel, que les images de cadavres d'enfants, de femmes et d'hommes désarmés, sans défense jonchent les rues éventrées d'un pays martyr, on ne peut que condamner. Crier son refus de cautionner un tel massacre à huis clos, dénoncer la barbarie et le terrorisme d'Etat d'Israël doit être le minimum syndical d'une lutte inégale. Valls, le Premier ministre français mais surtout ami d'Israël à qui il doit son poste à Matignon, a mis en garde contre la haine de l'Etat d'Israël. Une haine qu'il assimile tout bonnement à de l'antisémitisme. La boucle est bouclée, alors que des capitales arabes pressent le Hamas d'accepter le cessez-le-feu de la reddition, version mouloukhia égyptienne, la France vient de trouver la parade pour défendre l'Etat sioniste de toute critique. Aujourd'hui dire qu'Israël est un Etat terroriste équivaut à un acte antisémite. Alors je le dis haut et fort, Israël est un Etat assassin, criminel, terroriste quitte à ce qu'on m'accuse d'antisémitisme.


 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]