ELWATAN-ALHABIB
mercredi 16 juillet 2014
 
Connivence internationale sur la fin qui justifie le moyen
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
Le massacre à huis clos à Ghaza se poursuit et s'intensifie. Mais hormis leurs hypocrites appels à l'arrêt des frappes israéliennes, les chancelleries occidentales en mesure d'exercer des pressions sur l'Etat sioniste pour qu'il cesse sa barbare agression, ne se hâtent que lentement à engager des initiatives diplomatiques visant à instaurer un cessez-le-feu. Le Conseil de sécurité qui aurait pu faire cette exigence à l'Etat agresseur est comme il en est coutumier paralysé par l'opposition de ses membres occidentaux à la prise de toute résolution contraignante pour cet Etat.

La difficulté que ces chancelleries déclarent rencontrer pour hâter la conclusion d'un cessez-le-feu est qu'elles ne trouvent pas le facilitateur susceptible de négocier avec les deux parties les termes d'un accord dans ce sens. Ce rôle, c'est l'Egypte qui l'a assumé lors des précédentes situations du même genre. Le Caire ne manifeste cette fois-ci aucun empressement à le jouer. Certes, les autorités égyptiennes se sont fendues d'une déclaration officielle condamnant l'agression israélienne qu'elles ont qualifiée de « punition collective » violant les lois internationales humanitaires, mais ne semblent pas désireuses d'offrir leurs bons offices pour y mettre terme.

Il apparaît manifeste que le pouvoir égyptien ne désapprouve nullement l'intention affichée par Benyamin Netanyahu et son cabinet d'en finir avec le Hamas, même au prix d'un carnage dont est victime la population ghazaouie. La neutralisation de ce dernier sera tout bénéfice pour Al Sissi dont le régime est confronté à une vague de violence terroriste dont il l'accuse d'en soutenir les auteurs.

Peut-être que pour ne pas s'exposer au reproche de rester passif devant la terrible situation dans laquelle se trouve la population de Ghaza, Al Sissi finira par entremettre l'Egypte en vue d'obtenir des deux parties qu'elles négocient l'arrêt de l'agression. Il ne le fera pourtant qu'après qu'Israël aura eu le temps d'infliger au Hamas des pertes qui l'affaibliront significativement au point de réduire ses capacités de nuisance qu'il a mises au service des islamistes djihadistes en guerre contre le régime égyptien.

La volonté de neutraliser le Hamas palestinien n'est pas qu'israélienne. Les puissances occidentales alliées de l'Etat sioniste la partagent. De même que les Etats arabes de la région ayant tous rompu leurs relations avec lui, au constat qu'il a noué des alliances dirigées contre leurs intérêts respectifs. Mais cette considération ne justifie pas que l'on laisse faire l'Etat sioniste qui plus que de s'en prendre au Hamas a décidé de faire de la bande de Ghaza un cimetière et un champ de ruines.

Si donc la diplomatie internationale s'active si lentement et mollement à entreprendre une initiative pour arrêter le carnage, c'est que ses acteurs agissants sont dans cette connivence qui leur fait temporiser avec l'espoir inavoué d'accorder à Israël le temps nécessaire d'en finir avec le Hamas. Les centaines de morts civils que cela entraîne sont classés dans la rubrique des « pertes et profits » car pour eux seule compte la fin qu'ils attendent de l'agression israélienne.


 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]