ELWATAN-ALHABIB
vendredi 18 juillet 2014
 
Aux idiots du politiquement correct 



 
Par Benachour Mohamed
Alors que l’extermination du peuple palestinien continue, avec la bénédiction des Grands conjecturels de ce monde, certains journalistes du terroir trouvent sans vergogne des superlatifs assez comiques pour qualifier les faits génocidaires d’Israël. Au lieu d’être dans une stratégie commune pour combattre la bête immonde du sionisme, nos plumitifs préfèrent la critique stérile, au nom du politiquement correct et de la bien-pensance.
Il faut souligner que leur politiquement correct est une déviation de la démocratie, un ersatz de celle-ci, se basant sur le credo «tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil...», mais ajoutant implicitement le codicille « ...sauf ceux qui pensent le contraire». Ils se targuent d’être libres et libéraux alors que leur raisonnement ne peut être qu’une pire tyrannie.
Collant à cette logique malhonnête et traitre, ils vont jusqu’à user de comparaisons stupides et de métaphores boiteuses pour créer des analogies narquoises entre les crimes sadiques des sionistes et certains problèmes communautaires locaux ou régionaux.
Ces charognards profitent de ces crimes pour scander à tue-tête leur allégeance aux sionistes français, dans l’espoir de glaner des piges par-ci, des visas et des invitations par-là.
En fait, depuis déjà plusieurs années, ces plumitifs supposés exercer un contre-pouvoir ont outrepassé leur rôle liminaire et sont devenus, au fil du temps, les juges suprêmes de la bien-pensance et du politique. Des Dieux omnipotents formulant la sanction et exerçant l’application de la peine.
Ces négationnistes des valeurs intellectuelles et morales communes à notre patrie ne sont nullement démocrates mais des fanatiques orthodoxes pédants et mégalomaniaques, dans la cohorte des Boualem Sansal, Mohamed Sifaoui et co ; des va-t-en guerre s’attaquant aux principes fondateurs de notre patrie et de notre personne. Traitres.
C’est au nom du politiquement correct que ces pédants autoproclamés prophètes tentent maladroitement de dissimuler leur traitrise et leur entichement pour les « vertus » de l’Occident.
Usant d’écrans de fumées idéologiques ou rhétoriques, ils se réclament des intellos engagées contre les malheurs du monde, excepté quand il s’agit de la question palestinienne. Alors que l’engagement ne suppose a fortiori aucune idéologie, allant au-delà du confort intellectuel et contestant les bases de l’idéologie dominante.
Mais chez ces ingrats prétentieux et orthodoxes, cherchant les raccourcis et la facilité, c’est l’idéologie qui a pris le pas sur la réflexion et la stratégie. Ce que négligent ces dénonciateurs de conjoncture c’est que le politiquement correct rend vraiment idiot. II suffit d'observer une cours d'école pour constater que la rivalité sinon la lutte est inhérente aux humains. Et que l'état de lutte est permanent, c'est une constante historique. Il faut donc admettre ces vérités vulnérantes pour asseoir une stratégie, une pensée communes ; les faits historiques remettent perpétuellement en cause le confort intellectuel.
Dans tous les cas de figure, c’est l’union autour de la stratégie qui doit primer, en cas de conflit, même si cela suppose la…les contradictions. En effet, la contradiction est nécessaire car la réalité est trop compliquée pour qu'un seul esprit entrevoie toutes les possibilités, encore faut-il que les principales soient saisies par un esprit sain et non pas par ces fanatiques fous de l’Occident. La contradiction oblige à justifier ses choix pour les valider, c'est-à-dire être dans un débat public ouvert et œcuménique. Et non pas dans une orthodoxie altière pour réduire ses alter egos à des objets inertes dénués de toute intelligence, de toute sensibilité.
Un chroniqueur du Quotidien d’Oran, passé mettre dans l’usage de la litote concernant les massacres perpétrés à l’encontre des Palestiniens, ose critiquer ceux qui s’indignent contre ces crimes, les qualifiant de «pleureuses folkloriques». D’autres journalistes plan-plan d’El Watan pourtant réputés virulents et acerbes quand il s’agit de l’Algérie préfèrent faire la propagande des sketches télévisuels produits par Hamraoui & co ou relayer les articles et dépêches des agences sionistes. D’autres pleurent les évènements de Ghardaïa avec des larmes de crocodile, allant jusqu’à faire des parallèles saugrenus avec le génocide palestinien. Il faut savoir que ce règne des traitres qui se base sur un appareil politico-médiatique médiocre ne peut être que précaire. Ces traitres sont déjà morts pour avoir nié l’ennemi.
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]