ELWATAN-ALHABIB
mardi 17 juin 2014
 
Un enlèvement qui soulève interrogations
 
 
 
 
 
 
par Kharroubi Habib
L'enlèvement il y a quelques jours de trois adolescents israéliens près d'Hébron en Cisjordanie dans une zone sous contrôle policier et militaire de l'Etat sioniste n'a été jusqu'à maintenant revendiqué d'aucun côté. Ce qui n'a pas empêché le Premier ministre Benyamin Netanyahu de l'imputer au Hamas et d'en rendre responsable aussi l'Autorité palestinienne. Suite à quoi les autorités israéliennes ont lancé une vaste opération en Cisjordanie qui sous prétexte de trouver et de libérer les trois adolescents donne lieu à des arrestations en masse de citoyens palestiniens en majorité ciblés pour leur appartenance ou sympathie pour le mouvement islamiste Hamas. Parmi ceux-ci se comptent d'ex-détenus en Israël récemment libérés et des responsables dont le président en titre du parlement palestinien.

En focalisant sans preuve sur le Hamas, Netanyahu tente à l'évidence de contrer la répercussion favorable qu'a eue internationalement la réconciliation qui s'est opérée entre cette faction et celle du Fatah de Mahmoud Abbas qui a permis la constitution d'un gouvernement palestinien d'union nationale.

L'enlèvement des trois adolescents israéliens est une réalité. Il est survenu néanmoins à un moment où Israël a besoin d'un événement dramatique pour donner du crédit à sa thèse qu'il n'y aurait rien à attendre pour la paix entre lui et les Palestiniens après que ces derniers ont scellé leur réconciliation qui réintègre le Hamas dans le jeu politique et ignore que celui-ci est considéré par lui comme étant une organisation « terroriste » vouée à sa destruction. Une coïncidence qui donne à réfléchir d'autant que les zones d'ombre entourant l'opération sont nombreuses.

Pourquoi d'abord les autorités israéliennes ont immédiatement accusé le Hamas d'être derrière elle et cela alors même que leurs services de renseignement nagent en plein cirage dans leur tentative de savoir par qui les trois adolescents ont été enlevés ? Pourquoi aussi la police israélienne alertée peu après par l'un d'eux qui était parvenu à la contacter téléphoniquement a mis plusieurs heures à se convaincre de la réalité du rapt et à se déployer pour tenter de les retrouver ? Pourquoi enfin les ravisseurs ont choisi pour entreprendre leur opération dans une zone qui n'est pas sous contrôle policier de l'Autorité palestinienne mais sous celui des Israéliens ?

Il n'est certainement pas à exclure que le rapt est le fait d'activistes du Hamas opposés à la réconciliation intervenue entre leur mouvement et le Fatah. Ne doit pas l'être plus certainement l'hypothèse qu'il a été télécommandé par une des officines de l'action secrète anti-palestinienne dont on sait qu'elles infiltrent à un haut degré les groupuscules palestiniens en désaccord aussi bien avec le Hamas que le Fatah.

Ce que l'on constate à l'évidence c'est que l'émotion suscitée par le sort des trois adolescents permet à Netanyahu et à ses collaborateurs d'interpeller la communauté internationale en la sommant de réviser son appréciation positive sur la réconciliation inter-palestinienne et de cesser son rapprochement avec le Hamas. Interpellation qui se heurte au scepticisme méfiant au plan international que provoque la présentation censée être de l'événement faite par les autorités israéliennes et les conclusions qu'elles en tirent et qui toutes visent à casser la dynamique de l'unité inter-palestinienne et à servir de prétexte au renforcement de l'occupation israélienne en territoires palestiniens. Même les Etats-Unis d'ailleurs se sont gardés d'entériner franchement la présentation israélienne. C'est dire que l'opération d'Hébron paraît trop concorder avec les calculs des autorités israéliennes pour que le doute n'accompagne pas sur ses tenants et aboutissants.




 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]