ELWATAN-ALHABIB
vendredi 28 mars 2014
 

Obama à Riyad, dernière tentative de sauvetage ? 

 

 

par Abdel Bari Atwan


IRIB-La visite de ce vendredi d'Obama en Arabie saoudite
ne figurait pas à l'agenda de sa tournée en Europe . cette visite hors cadre vise en effet à apaiser la colère de l'allié saoudien de Washington et à sauver les liens stratégies et historiques entre le deux États qui sont au seuil de rupture. L'attitude américaine dans le dossier du nucléaire iranien d'une part , dossier dont Riyad ignorait les détails ainsi que le refus américain de s'engager militairement en Syrie avec en perspective la chute d'Assad ont en effet secoué les relations de part et d'autre. En effet depuis 80 ans que l'Arabie saoudite entretient des liens avec les Etats Unis, ces derniers ont servi de chien de garde aux saoudiens . Riyad a tout misé sur une intervention militaire de Washington contre les sites nucléaires iraniens . Les saoudiens ont dépensé 120 milliards de dollars en armements qu'ils ont achetés aux Etats Unis et à l'Europe. Ils ont de la sorte préparé le terrain à de longues guerres confessionnelles et ethniques contre l'Iran et tout ceci dans l'espoir que le scénario irakien soit reconduit en Iran. Ce fut donc un choc énorme quand les saoudiens ont appris les pourparlers secrets menés entre les iraniens et les américains et le fait que ces derniers leur ont tourné le dos , en levant partiellement les sanctions décrétées contre l'Iran et en refusant d'attaquer la Syrie. On ne sait guère comment Obama va composer avec la colère de Riyad ; tout ce qu'on sait , c'est que le président va se retrouver devant les responsables saoudiens qui ne cessent de battre sur le tambour de la guerre en Syrie et qui sont prêts de dépenser des dizaines d'autres milliards de dollars et plus pour vaincre leur adversaire iranien sur le sol syrien. En effet Obama se rend à Riyad dans un contexte très difficile car le sommet de la Ligue arabe de Koweït a échoué et que le Conseil de Coopération du Golfe (persique) , seul atout aux mains de Riyad est en voie d'implosion vue les divergences entre le Qatar d'une part et l'Arabie , les Emirats et le Koweït de l'autre . l'échec des efforts de médiation entre les trois pays précités et le Qatar qui abrite la plus grande base US au Moyen Orient pourrait même aboutir à une guerre si le Qatar continue à refuser de suivre l'oukase saoudien.   La plupart des guerres américaines lancées dans le monde ont été l'œuvre des républicains . les démocrates, eux , ont éteint en général les flammes de la guerre . cet état de chose s'est surtout appliqué au Moyen Orient et Obama ne fait exception à la règle. en ce sens les hôtes saoudiens d'Obama se trouveront en face d'une réalité : Obama ne fera pas la guerre contre l'Iran car il déteste la guerre et qu'il est le dirigeant d'un peuple qui s'oppose à la guerre après ses déboires irakien et afghan , un peuple qui voit son ingérence en Libye apporter les résultats inverses  . en ce moment, ce n'est pas l'Iran qui préoccupe Obama mais bien la Russie de Poutine. La priorité pour Obama consiste à voir son adversaire russe et ses alliés européens pour évoquer la lutte contre le terrorisme et non pas la chute d'Assad. Les hôtes saoudiens d'Obama , eux , ont une conviction parfaitement opposée . Riyad, empêtré dans l'étang de sang syrien veut sauver la face mais Obama n'est pas le directeur d'une association caritative pour pouvoir faire plaisir aux saoudiens, il est président d'un grand Etat qui fait passer ses intérêts avant ceux des autres . et le premier de ses intérêts c'est d'éviter d'entrer dans des guerres dévastatrices propres à creuser les déficits budgétaires américains. L'erreur stratégique  la plus grave des Al e Saoud a été durant ces quatre dernières années leur refus de s'appuyer sur leur propre force militaire au contraire de l'Iran qui lui, s'est appuyé sur ses propres produits militaires , sa propre force défensive, faisant alliance avec la Russie la Chine l'Inde le Brésil. L'Iran a tiré les plus grandes bénéfices des interventions US en Irak et en Afghanistan et a fini par pousser les Etats Unis de s'agenouiller devant lui !! En refusant de prendre en compte la question palestinienne, l'Arabie saoudite a perdu le soutien de la rue arabe .elle s'est perdue dans des contradictions  incompréhensibles pour la plupart des arabes et des musulmans . on se demande en effet comment Riyad s'oppose aux révolutions en Egypte et au Yémen mais soutient celle de la Libye et de la Syrie, et que son soutien va jusqu'à prendre la forme d'une ingérence militaire et financière? On se demande en effet comment l'Arabie saoudite se bat-elle pendant des années contre le libéralisme et l'islam politique puis inscrit soudain les Frères musulmans sur la liste noire tout en apportant son soutien au front islamique et à plus de 100 milices islamistes en Syrie ? comment se fait-il qu'elle ouvre des centres du dialogue des religions moyennant des milliards de dollars mais fait tout pour attiser les conflits confessionnels et religieux? Le problème des saoudien ne se trouvent pas seulement dans leurs rapports avec Obama , c'est l'Arabie saoudite qui fait problème à elle-même . à ces déboires il n'y a qu'une solution : une réforme profonde des politiques en cours à Riyad …
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 / décembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]