ELWATAN-ALHABIB
dimanche 9 mars 2014
 

Le régime commence à dire l'indicible: Bouteflika ne fera pas campagne !

 

 

 

9 mars 2014

L’Algérie est vraiment le pays des miracles, comme nous l’ont répété si souvent les Docteurs Es-mensonge qui nous ont enfermés dans la cage des turpitudes. Vraiment le pays des miracles ! Nous sommes capables de tous les exploits à rebours, comme d’avoir une université classée après celle de la Somalie, de dépenser 700 milliards de dollars en friandises et en gadgets jetables, d’avoir le Parlement le moins bien élu du monde, et un nombre incalculable d’autres records du genre.

Il ne manquait à notre Palmarès que d’avoir un Président totalement impotent, de lui permettre de finir tranquillement son mandat, et même plus, de le faire rempiler pour une autre demi-décennie. Et pour que l’exploit soit encore plus remarquable, il nous manquait la cerise sur le gâteau, celle de le voir élu sans l’ombre d’un doute, par la baraka de Sidi Boutoz, alors qu’il sera dispensé de faire la plus petite des campagnes électorales. C’est pas beau ça ?

Il y a quelque temps, ils nous disaient que le moment venu Bouteflika s'exprimerait à la nation, et qu'il allait fermer la gueule aux mauvaises langues.
Et quand le moment est venu, il a baragouiné des choses inaudibles et incompréhensibles. Et encore, il a fallu que les experts en manipulation des masses fassent un montage de plusieurs séquences, pour nous passer une dizaine de secondes de chuchotis où on parvenait difficilement à distinguer les mots Elections, conseil constitutionnel, et quelques autres murmures épars. 

Il y a quelque temps, ils nous disaient qu'il allait mener sa campagne électorale lui-même, tambour-battant, et qu'il allait montrer à la face du monde entier qu'il était encore fringuant comme un jeune premier.
Et quand le moment a sonné, ils nous disent maintenant que le candidat n'a pas besoin de faire campagne, que ses réalisations parlent pour lui, que c'est le peuple qui lui demande de garder ses forces pour après son élection annoncée, puisque sans lui à la tête de ce pays, nous retournerions dare-dare à la phase de violence qu’ils avaient eux-mêmes générée, et qu’ils avaient eux-mêmes stoppée.

Ils disent des choses et d'autres, mais ce qu'ils nous disent surtout, de façon assourdissante, sans même prononcer un seul mot, c'est que pour eux, nous sommes une foule de conards bêlants, juste bons à gober leurs salades.

Mais des questions me taraudent ce qui me reste de ciboulot. Et si tout ce cauchemar n'était qu'une grosse manip ?
Et si tout cela n'était qu'un piège tendu au clan Boutef, pour le pousser à commettre outrance sur outrance ?
Et si ceux qui tirent les ficelles s'apprêtaient à créer un climat insurrectionnel dans le pays, pour arriver, une fois encore, sur leurs tanks de la mythique 8ème DB, et sauver, zaama zaama, et encore une fois, la République, leur république, pour nous ramener dans leurs soutes l'homme providentiel qui, contrairement à Bouteflika, va nous faire de longs discours tonitruants, gambader comme un cabri, et ruer comme un forcené, juste pour nous changer de ce pitoyable demi-cadavre qu'on traîne et qu’on presse comme un vieux citron desséché, sans en obtenir la moindre goutte ?

En tous les cas, les freins sont lâchés ! Plus rien n’est impossible, dans ce malheureux pays. Pris en otage corps et biens par des flibustiers et des soudards, dont les porte-parole sont des saltimbanques de foire.

Il ne reste plus qu’une seule planche de salut  Que ce peuple qu’on a si longtemps méprisé, anesthésié, divisé, séquestré dans une abominable passivité, se réveille enfin de sa léthargie, et qu’il donne un coup de pied magistral à toute cette faune de charognards en tout genre.
S’il continue de roupiller sur le chardon, il ne devra s’en prendre qu’à lui-même, le jour où la grosse crue dévalera la vallée.

DB

 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 / décembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]