ELWATAN-ALHABIB
vendredi 23 décembre 2011
 

Elections législatives en Algérie : Préparons-nous pour la mère des batailles !

 

 


par Djamaledine Benchenouf, jeudi 22 décembre 2011,
Le régime algérien sait que les prochaines échéances électorales seront déterminantes pour sa survie.

Il sait qu’une abstention massive lui serait fatale.

Il ne peut plus se permettre une défection comme celle de 2007. Ces élections législatives, massivement boudées par le peuple algérien, puisque le nombre de votants n’y a pas excédé 30%, dont 10% de bulletins nuls, malgré de nombreux cas de fraude, ont été un record mondial en la matière, puisque ce Parlement est devenu le moins représentatif du monde entier.

Mais cela n’a aucunement gêné le régime, puisque ce Parlement est passé malgré le mépris du peuple algérien. Un Parlement qui, toute honte bue, à légiféré sur des sujets cruciaux. Légiférer est trop dire en réalité. Avaliser les oukazes des maîtres serait plus indiqué, pour décrire le rôle infâme de ces députés de la honte, arrivistes bornés, dont une majorité a acheté sa charge en bon argent, où en allégeance inconditionnelle. Ce qui revient au même, puisque la principale occupation de ces « représentants du peuple » est de courir après des privilèges en tout genre, des carottes, et des nonoss. Des nonoss surtout, et des coups de tatanne dans les gencives, par des maîtres qui aiment bien faire gémir le chien. Chiennes et chiens, toutes mouvances confondues, qu’elles soient FLN, RND, MSP, PT et autres pique-assiettes. Ces résultats n’ont donc pas gêné le moins du monde ce régime, ou plutôt, pour être plus précis, cette association de malfaiteurs, au sens pénal et mafieux du terme. Petits dégourdis, et petites kafzates, qui savent si bien traiter de harkis quiconque ose jeter un oeil, un seul, sur leurs chienneries.

Toutes leurs fraudes, leurs tricheries, leurs mensonges, n’ont jamais altéré leurs états d’âme. Parce que les seuls qu’ils éprouvent sont très passagers, et se situent en dessous de la ceinture. Juste là, et jamais ailleurs.  De la même manière qu’ils n’ont pas été gênés par les résultats des législatives de 1997, qui ont permis au RND de rafler la majorité au Parlement, à une écrasante majorité. De l’avis de tous les observateurs, y compris de nombreux barons du régime, ces élections, organisées et orchestrées par Ahmed Ouyahia, ont été un pic de la fraude en Algérie, depuis l’indépendance du pays, où cette pratique est pourtant érigée en règle systématique de désignation des « représentants » de la foule. C’est dire !

La différence avec 1997 et 2007, est qu’une dynamique des peuples a jeté bas des despotes que l’on pensait indéboulonnables. Des despotes et leurs régimes, copains comme cochons avec les barons du régime algérien, des voisins et des associés, des coquins de chambrée, des comparses, des compagnons d’alcôve, de beuveries, des larrons d’une même foire. Non seulement ils ont été dégommés, mais même trucidés, du moins pour l’un d’entre-eux, qui a été lynché en direct.

Le régime algérien a vite juré ses grands dieux que l’Algérie n’était ni la Tunsie, ni la Lybie, ni l’Egypte, ni, ni…

Puis, commme il sentait que la mayo montait, que le péril se rapprochait, il a mis le paquet pour saquer l’économie tunisienne, en empêchant les touristes algériens, la première ressource de ce pays frère, de s’y rendre. Il a fait répandre des informations extrêmement alarmantes, que des touristes algériens y étaient systématiquement rackettés, et même que de nouvelles mariées y avaient été enlevées, séquestrées, et violées à tour de bras. Informations largement relayées par une certaine presse.

Puis, cette association de malfaiteurs entreprit, à grands renforts d’argent, de mercenaires, de propagande en tout genre, et même en embrigadant un clan du Polisario, d’empêcher le peuple libyen de faire tomber le régime Kadhafi. Et c’est uniquement grâce à l’appui du régime algérien que Kadhafi a mis si longtemps pour être écarté. Les milliers de victimes inutiles, et toutes ces souffrances que le peuple libyen a endurées, devront être inscrites à l’actif du régime algérien, principalement. C’est lui qui a contrecarré la volonté du peuple libyen. Les français, les britanniques et les américains le savent très bien. Et ce n’est qu’au moment, pour des raisons qu’il faudra élucider, qu’ils ont sifflé la fin de la partie que le régime algérien a cessé de soutenir Kadhafi. Une semaine plus tard il était mort.

Mais ce régime de crapules, d’assassins, de voleurs, et de menteurs n’a pas agi seulement par esprit de solidarité avec un compère. Non, il a tout fait pour faire capoter les révolutions des peuples, allant jusqu’à jouer, et faire jouer ses relais « intellectuels », ses preux révolutionnaires pseudo-révulsés par l’intervention de l’impérialisme, de l’OTAN, et autres slogans du même genre. Il a mobilisé des centaines de plumitifs, de « oulémas », de « gauchisants », de vierges effarouchées, de mercenaires de la compassion, et autres tartempions, pour infester le web, et inverser le verset. Et ainsi, nous avons pu découvrir, sous des signatures parfois honorables, avant qu’elles ne s’emballent dans cette ridicule équipée, que Kadhafi était un héros, un altermondialiste, uniquement préoccupé par le bonheur de son peuple, que Al Jazeera était un agent du Mossad, que Al Karadhaoui était gâteux, que les révolutionnaires libyens étaient des rats et des traîtres.

Les prochaines législatives procèdent exactement de la même approche. Ce régime les a classé sur le même niveau de dangerosité pour sa survie que les révolutions des peuples arabes, berbères, et arabo-berbères de la région. Lui sait ce que beaucoup de nos compatriotes ne savent pas encore: Si ces élections sont boudées par le peuple algérien, il ne pourra plus tenir. Et il sera enterré avant même de mourir.

Ce n’est pas pour rien que ce régime, qui se la joue ombrageux, et jaloux de son indépendance, a fait allégeance, et acte de soumission totale à la France, un applaventrisme pathétique, qui circule sur youtube, où le Minitre algérien des Affaires étrangères supplie pour qu’on lui reconnaise son statut perdiu de citoyen français(http://www.youtube.com/watch?v=sypx9oPvXJc). Ce ministre ne puvait pas ainsi s’étaler à plat-ventre, s’il n’avait pas reçu des consignes claires. Pas en ce sujet aussi sensible. Parce que ce régime sait que cet Etat dispose sur lui d’informations qui peuvent le faire exploser dans l’immédiat, si elles sont révélées, où si des fuites sont organisées.

Il a consenti des contrats secrets, d’acquisition d’armements d’équipements militaires, à plusieurs pays européens, dont le montant est totalement hallucinant. Encore plus hallucinant, et qui montre que ce régime est aux abois, et qu’il cherche à se concilier l’amitié de toutes les puissances occidentales, en essayant maladroitement de les mettre en concurrence, est cette déclaration de Bouteflika qui dit vouloir faire adhérer l’Algérie au …Commonwealth.

Mais cette fuite en avant, de tout faire pour éviter de finir comme Kadhafi, est aussi traitée sur la plan intérieur.

Le régime a débloqué des dizaines de milliards de dollars pour anesthésier tout le peuple algérien, en accordant des micro-crédits, et des tas de facilités en tout genre, dans des conditions absolûment irresponsables. Tout cela dans le seul but de gagner du temps, de laisser le temps aux révolutions de la région de s’essoufler, voire de capoter, quitte à y mettre ce qu’il faut en bâtons dans les roues.

Pour le régime algérien, pour Bouteflika finissant, pour sa fratrie, sa parentèle, sa clientèle, ses copines flétries et miaulantes, qui lui tiennent le crachoir téléphonique, et bien sûr pour le bien des nouveaux maîtres de l’Algérie, où les généraux sont devenus des seconds couteaux, et même pas d’ailleurs, c’est une question de vie ou de mort. Si le peuple algérien ne vote pas, ils sont morts ! Morts, je vous l’affirme ! Si nous réussissons à déclencher le processus de révolution tranquille que nous espérons, ces vampires, ces criminels, s’en iront par les égoûts de l’histoire. Aussi vite que si on tirait la chasse d’eau.

Mais si les Algériens se rendent massivement aux urnes, et surtout s’ils votent pour les copains goîtreux, c’est à dire pour le RND, le FLN, le MDP et le PT, et d’autres compères d’en dessous la table, alors ils sont repartis pour quelques années, le temps qu’il leur faut pour se mettre définitivement à l’abri du besoin, et leur progéniture avec eux.

Je crois que j’en ai suffisamment dit pour que les choses soient claires. Nous votons, nous sommes repartis vers un plus grand merdier. Nous ne votons pas, nous faisons une révolution soft qui changera notre destin. A vous de voir mes chers compatriotes. A vous de voir !
D.Benchenouf
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]