ELWATAN-ALHABIB
mercredi 5 octobre 2011
 

Le régime veut-il encore une fois utiliser la formule intégriste ?

 


Plusieurs titres de la presse algérienne, et des sites web d’information et d’opinion ont rapporté que El Hachemi Sahnouni, un ancien leader du FIS, et Abderzak Zeraoui Hamadache, prédicateur emprisonné entre 1992 et 2003, auraient lancé une fetwa qui appellerait à la fermeture de tous les débits de boissons alcoolisées, et inciterait les jeunes à « manifester » par tous moyens, leur volonté d’ »éradiquer ces lieux de débauche ».
Cette fetwa circulerait sous forme de tract. Nous n’avons pu en obtenir une copie.
Il est à souligner cependant que depuis quelques semaines, d’anciens leaders islamistes, particulièrement les plus radicaux parmi eux, reviennent en force sur la scène publique, et se distinguent par une surenchère de déclarations extrémistes. Curieusement, ils sont puissamment relayés par une certaine presse, au moment où les plus modérés parmi les islamistes sont délibérément ignorés, comme si un groupe occulte orchestrait une campagne, où l’épouvantail intégriste revient sur le devant de la scène. C’est comme si un brigadier invisible venait de frapper ses trois coups, pour un remake de ce que le pays avait déjà vécu à la fin des années 80. Tout le monde s’affaire, les acteurs, les accessoiristes, les costumiers, les souffleurs, les musiciens, et même les figurants. C’est une pièce a succès, qui a déjà fait ses preuves. Elle servira à détourner l’attention du public sur ce qui se passe chez les voisins. Le temps que l’orage passe, et que les producteurs, les metteurs en scène, et les vieux premiers se mettent au vert. Le temps de se consulter dans les coulisses.
Oui, tout ça ressemble à une vraie mise en scène.
Cela ne peut être un hasard.
Des leaders islamistes de la ligne dure, se bousculent au portillon, ils refont surface et assaut de déclarations tout aussi effrayantes les unes que les autres. En voici quelques unes, toutes fraîches:
« Nous devons soutenir nos frères talibans, et invoquer Dieu pour qu’il leur donne la victoire ».
« Ou le chemin de la réconciliation, ou celui du sang. Si rien ne passe pas, des islamistes vont reprendre les armes et ce sera une guerre civile totale, que nous voulons éviter. »
« Nous appelons les organisations des quartiers populaires à intensifier leur refus des bars et des débits de boissons et à exiger leur fermeture immédiate ».

Et au même moment, toutes les voix, y compris celles des islamistes modérés, qui appellent à l’union de toute l’opposition, dans toutes ses mouvances, pour chasser le régime, et instaurer un Etat démocratique, sont l’objet d’un véritable black-out. Ils ont été relégués dans le désert, enfermés dans un bocal, mis sous vide.

Il ne fait pas de doute que la multiplication des déclarations extrémistes, leur synchronisation et le battage médiatique qui les accompagne procède d’une campagne psychologique qui cherche à semer l’effroi au sein de la société algérienne, à la diviser en deux camps irréconciliables, et à convaincre les Algériens qu’ils courent un grand péril, celui d’une menace intégriste imminente. L’équation subliminale est simple en vérité. Il ne restera plus aux Algériens qu’à se réfugier sous l’aile protectrice des « sauveurs de la république » face au spectre islamiste, ou accepter de vivre dans un futur Talibanistan. Un air déjà entendu, un épisode déjà vécu. Et donc, faute de trouver mieux, en ces temps de révolutions populaires, le régime semble avoir opté pour une solution déjà éprouvée. On prend les mêmes et on recommence. Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

DB
 
Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]





<< Accueil
"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs." Malcom X

Archives
février 2007 / mars 2007 / avril 2007 / mai 2007 / juin 2007 / juillet 2007 / août 2007 / septembre 2007 / octobre 2007 / novembre 2007 / décembre 2007 / janvier 2008 / février 2008 / mars 2008 / avril 2008 / mai 2008 / juin 2008 / septembre 2008 / octobre 2008 / novembre 2008 / décembre 2008 / janvier 2009 / février 2009 / mars 2009 / avril 2009 / mai 2009 / juin 2009 / juillet 2009 / août 2009 / septembre 2009 / octobre 2009 / novembre 2009 / décembre 2009 / janvier 2010 / février 2010 / mars 2010 / avril 2010 / mai 2010 / juin 2010 / juillet 2010 / août 2010 / septembre 2010 / octobre 2010 / novembre 2010 / décembre 2010 / janvier 2011 / février 2011 / mars 2011 / avril 2011 / mai 2011 / juin 2011 / juillet 2011 / août 2011 / septembre 2011 / octobre 2011 / novembre 2011 / décembre 2011 / janvier 2012 / février 2012 / mars 2012 / avril 2012 / mai 2012 / juin 2012 / juillet 2012 / août 2012 / septembre 2012 / octobre 2012 / novembre 2012 / décembre 2012 / janvier 2013 / février 2013 / mars 2013 / avril 2013 / mai 2013 / juin 2013 / juillet 2013 / août 2013 / septembre 2013 / octobre 2013 / novembre 2013 / décembre 2013 / janvier 2014 / février 2014 / mars 2014 / avril 2014 / mai 2014 / juin 2014 / juillet 2014 / août 2014 / septembre 2014 / octobre 2014 / novembre 2014 / décembre 2014 / janvier 2015 / février 2015 / mars 2015 / avril 2015 / mai 2015 / juin 2015 / juillet 2015 / août 2015 / septembre 2015 / octobre 2015 / novembre 2015 / décembre 2015 / janvier 2016 / février 2016 / mars 2016 / avril 2016 / mai 2016 / juin 2016 / juillet 2016 / août 2016 / septembre 2016 / octobre 2016 / novembre 2016 / décembre 2016 / janvier 2017 / février 2017 / mars 2017 / avril 2017 / mai 2017 / juin 2017 / juillet 2017 / août 2017 / septembre 2017 / octobre 2017 / novembre 2017 /


Powered by Blogger

Abonnement
Articles [Atom]